Nope - Jordan Peele (2022)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2750
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Lord Taki » jeu. août 11, 2022 2:42 pm

Fiche IMDB: https://www.imdb.com/title/tt10954984

J'avais beaucoup aimé GET OUT.
J'avais passé un agréable moment avec US.

Je me suis royalement fait chier avec NOPE. Ma femme aussi d'ailleurs.

Avec le sujet, j'accepte volontiers le peu de présence d'action si on me propose à la place de l'émotion, une tension... quelque chose pour tenir les 2 très longues heures du métrage. La faute sans doute à des personnages auxquels on ne s'intéresse finalement jamais.

Il y a tout un arc narratif malaisant, qui en dehors du film pourrait très bien fonctionner, mais intégré dans NOPE désolé je ne vois pas le rapport si ce n'est...
Spoiler : :
que le singe fait écho à l'autre animal sujet principal du film?!
Film pas aidé par une projection une nouvelle fois très mauvaise mais à Nice j'ai l'habitude. Des noirs gris, une lampe à bout de souffle, pas de contraste et un format de diffusion... l'image qui ne remplissait ni en hauteur ni en largeur l'écran. Je pensais à un éventuel changement de format souhaité au cours du film mais non, des mètres de bordures grises aux 4 coins. Si un pro comme Romain a une explication je suis curieux de savoir.

Avatar de l’utilisateur
Drac
Messages : 1787
Inscription : mar. mai 18, 2004 2:17 pm
Localisation : Evreux

Re: Nope - Jordan Peel (2022)

Message par Drac » jeu. août 11, 2022 4:42 pm

Lord Taki a écrit :
jeu. août 11, 2022 2:42 pm

Film pas aidé par une projection une nouvelle fois très mauvaise mais à Nice j'ai l'habitude. Des noirs gris, une lampe à bout de souffle, pas de contraste et un format de diffusion... l'image qui ne remplissait ni en hauteur ni en largeur l'écran. Je pensais à un éventuel changement de format souhaité au cours du film mais non, des mètres de bordures grises aux 4 coins. Si un pro comme Romain a une explication je suis curieux de savoir.
Un problème qui est très récurant et qui concerne malheureusement beaucoup de cinémas, à l'heure ou la concurrence est plus forte que jamais, les exploitants doivent absolument se réveiller. Bizarrement, sur evreux, on a eu une grande amélioration au niveau qualité de projection après la réouverture des cinés, je suppose qu'ils ont changé les lampes pendant la longue fermeture. Mais y'a pas si longtemps, je n'avais plus envie de voir des films au ciné, je me disais que de toute façon ce serait meilleur à la maison, et ça a été trop souvent le cas.

dario carpenter
Messages : 5825
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : Haute Normandie et parfois Ile de France!
Contact :

Re: Nope - Jordan Peel (2022)

Message par dario carpenter » ven. août 12, 2022 9:57 pm

Lord Taki a écrit :
jeu. août 11, 2022 2:42 pm
Je me suis royalement fait chier avec NOPE. Ma femme aussi d'ailleurs.

Avec le sujet, j'accepte volontiers le peu de présence d'action si on me propose à la place de l'émotion, une tension... quelque chose pour tenir les 2 très longues heures du métrage. La faute sans doute à des personnages auxquels on ne s'intéresse finalement jamais.
J'ai trouvé le film bien longuet notamment dans sa première heure, sans rythme ni tension, difficile de s'impliquer dans ce récit et ces personnages...ça ne s'incarne pas et parait vain au final, il reste un cadres westernien pas forcément déplaisant, quelques plans à sauver, mais bon..

1,5-2/6
Lord Taki a écrit :
jeu. août 11, 2022 2:42 pm
l'image qui ne remplissait ni en hauteur ni en largeur l'écran. Je pensais à un éventuel changement de format souhaité au cours du film mais non, des mètres de bordures grises aux 4 coins.
Notre projectionniste nous a dit que c'était lié au format du film, le 2.20, qui donnait ce rendu sur écran de cinéma. Il nous a aussi dit que les films Marvel étaient tournés en 1:85 mais gonflés en Scope quand ils étaient projetés au cinéma, mais là j'ai un petit doute.. :oops:

Avatar de l’utilisateur
Drac
Messages : 1787
Inscription : mar. mai 18, 2004 2:17 pm
Localisation : Evreux

Re: Nope - Jordan Peel (2022)

Message par Drac » ven. août 12, 2022 10:11 pm

En ce qui concerne le film, j'ai été assez perturber par le format, j'ai mis pas mal de temps a rentrer dans le film. Mais ça n'empêche que j'ai trouvé ça très moyen, c'est trop long et je n'ai pas accroché à l'histoire

Bilan Jordan Peele :

Get Out : 5/6
Us : 2/6
Nope : 3/6

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12879
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Re: Nope - Jordan Peel (2022)

Message par Dragonball » sam. août 13, 2022 9:45 am

Découvert mercredi.

Avoir un avis sur un film est un mix allant bien au délà de la qualité objective de celui ci, ce terme de qualité objective étant d'ailleurs assez étrange dès qu'on parle d'art même si évidemment, tout le monde comprends bien qu'un film de Steven Spielberg, c'est objectivement meilleur qu'une série Z de "The Asylum". Et pourtant je suis sûr que certains mecs préfèrent voir une bonne grosse conneires bourré de CGI foireux que le rmeake de "La guerre des mode" par Spielby ! :D

Bon ils doivent pas être majoritaires mais ils existent ! :D

Ce mix construisant notre avis résulte de plusieurs facteurs, avant tout comme je le disais hier, d'une sensibilité personnelle, mais aussi des attentes placées avant même la sortie du film, de ce qu'on va ressentir en voyant celui ci, ce qu'on va en penser juste après l'avoir vu (D'ou l’intérêt de ne pas s'exprimer trop vite sur un film) puis quelques jours après et enfin, lorsqu'on aura éventuellement l'occasion de le revoir. Une étape qui change parfois de façon assez notable ce qu'on avait pensé du film, surtout si on le revoit assez longtemps après sa première vision, et une chose finalement assez logique vu que si le film n'a pas bougé, nous, et tout ce qui entoure le film, avons évidemment évolué avec le temps.

Aussi "Nope" est un film que j'attendais avec un certain intérêt mais pas non plus avec énormément d'impatience. J'avais même oublié qu'il devait sortir durant les vacances !

Jordan Peel étant cependant un des réals de cinéma fantastique les plus intéressant des dernières années (En tout cas il fait parlé de lui à chaque fois, et beaucoup !), je me suis motivé pour aller voir son nouveau film le jour même de sa sortie, chose que je fais très rarement.

Alors finalement ça donne quoi ?

Alors la on passe à l'étape deux, le ressenti durant le film.

Si le film s'ouvre sur une courte scène d'intro aussi forte qu'intrigante, attention, autant le dire tout de suite, il va falloir s'armer de patience pour que la tension remonte de nouveau !

"Nope" est un film qui prend son temps, parfois un peu trop même. Le film fait 2H15 et aurait peut être gagé à être plus cour d'un quart d'heure, voir même un peu plus. On peut même dire que c'est seulement dans ses 40 dernières minutes, voir sa dernières demi heure, que l'action démarre réellement, le reste du métrage constant à une sorte de mise en place de la tension que certains, dont moi, trouveront donc quand même parfois assez laborieuse. Mais celà ne veut évidemment pas dire qu'il ne se passe rien pour autant. On découvre des personnages assez attachant et leur univers, en l'ouccrence un ranch familiale semblant perdu au milieu d'un paysages désertique, des personnages secondaires étranges, comme celui interprété par le mec de The Walikng dead, ou amusant, comme le jeune geek qui va aider nos héros. Le film est également riche en "Fusil de techkov" comme dise les critique, parfois assez évident à griller, parfois beaucoup moins.

Si cette très longue première partie du film est donc assez lente, elle n'en ai pour autant pas intéressante, loin de là, et c'est même là que se concentrons probablement la majorité des analyse sur le film, mais elle est cependant beaucoup moins abordable que la dernière partie du film.
Une dernière partie du film, largement construit sur le modèle du le "setup payoff" qui s'avère vraiment étonnante, avec le devoliement d'un monstre comme on en a rarement vu au cinéma, un monstre au desing totalement improbable, au look tout d'abord assez kitch, avant d'évolué vers une forme de poésie vraiment étonnante !

Et le tout, chose assez étonnante pour un film fantastique, filmé en plein jours, sous un soleil de plomb, là ou ce type de scènes se passe généralement de nuit !Celà nous amène donc à l'étape 3, à savoir qu'on ressort donc du film avec le sentiment d'avoir vu un film certes non dénué de défaults, principalement certains longueurs, mais vraiment orginal, et avec une dernière partie vraiment réjouissante.

Mais aussi le sentiment, à la fois frustrant et intéressant, d'être passé à côté de certaines choses, de ne pas avoir sais toute les références contenue par le film et le discours auquel celles ci se ratachent.

Ce qui nous amenra donc à l'étape quatre, c'est à dire à toute les discussions et analyse portant sur le film, sans compter une éventuelle revisions quelques temps plus tard, et qui changeront peut être notre premier regard sur celui ci, le rendant peut être encore meilleur que ce qu'on pensait juste après l'avoir vu !

Quelques précision sur les personnages. Perso, si j'ai toruvé l'esmble du casting assez réjouissant, j'avoue que le personnage principale, même si c'est sa caractérisation qui veut ça, parfois limite agaçant pour son côté limite endormis, vraiment appuyé par le jeu d'acteur de Daniel Kaluuya qui, même au coeur de l'action, a parfois l'air d'avoir deux de tension ! :D

Celà est évidemment une chose voulu renvoyant directement au poids des responsabilité pesant sur les épaules d'O.J, et rentrant en contradiction avec sa pétillante soeur, brillamment interprété par Keke Palmer, mais bon, ça fait encore même bizarre !

Plusieurs fois durant le film, j’avais envie de secouer le mec en lui hurlant "Purée t'as vu ce qui ce passe autours de toi ?" ! :D

Celà fait qu'outre le fait que Keke Palmer lui vole la vedette, c'est aussi le cas pour Brandon Perea, qui campe un personnage beaucoup plus abordable et auquel on s'identifie bien plus !

Enfin je pense qu'une majorité d'amateurs de film fantastiques préfère s'identifier à un jeune geek fan d'ovni qu'a un mec limite dépressif ! :D

Sans compter évidemment Michael Wincott, mais bon, là on parle de Michael Wincott hein ! :D

Comme je le disais précédemment difficile, aussi saisir toute la porté du discours du film quand on a pas toute les références de celui ci.

Le coup du trauma de Steven Yeun, j'avoue que j'ai par exemple pas trop compris si celà faisait vraiment référence à une vieille série américaine ou si c’était une pur invention.

Autre exemple assez significatif, en tout cas pour un public français, quand le mec à moto débarque habillé comme un cosmonaute, il est dit, mais c'est une seule phrase, que c'est un des mecs de TMZ !

Alors moi je connaissais un peu le nom de TMZ avant, mais si tu sais pas ce que c'est, tu te demandes vraiment ce que vient foutre ce gugus ici ! :D

Bref, y a probablement plein de trucs assez passionnant a découvrir sur ce film, allant bien au délà de sa simple fonction de divertissement, et perso je trouve ça assez réjouissant ! :)

Avatar de l’utilisateur
Teurk le Sicaire
Messages : 260
Inscription : dim. mars 20, 2005 2:54 pm

Re: Nope - Jordan Peel (2022)

Message par Teurk le Sicaire » lun. août 15, 2022 3:08 pm

Il m'est bien difficile d'avoir un avis tranché sur Nope, séance ciné dont je suis ressorti plutôt mitigé. Le film souffre d'un manque de structuration cohérente, avec des idées qui partent un peu dans tous les sens. Le liant apparait essentiellement thématique (le cinéma, le rapport aux images, la célébrité) au détriment de son récit dont on ne sait pas toujours très bien où il veut aller... quitte parfois à trouver le temps long. Peele tombe ainsi dans le piège d'une déclaration d'amour à son médium qui oublierait un peu le spectateur sur le côté, contraint de le regarder s'amuser avec les codes, les références et les renvois au 7ème art.

L'avantage de ce foisonnement est d'offrir beaucoup d'idées intéressantes, servies avec le talent formel indéniable du réalisateur. Citons en vrac l'irruption de l'animalité (le chimpanzé, les chevaux), l'abus volontaire de procédés horrifiques creux, la fascination traumatique (le musée sur la sitcom et la répétition de mise en danger de l'acteur avec son show insensé devant ce qu'il nomme "les spectateurs"), des personnages improbables (l'actrice défigurée, le motard influenceur ou le monteur fan de snuf animalier). Et le point fort du film est incontestablement l'entité, qui bénéficie d'un design splendide et très original. Les acteurs principaux sont bien, avec ce qu'ils ont à incarner, comprendre pas énormément de chose tant ils apparaissent comme des fonctions.

Peele apporte également des touches d'humour sympa, même si cela participe à mon reproche envers le film d'être trop méta. On perd ainsi l'efficacité 1er degré de ses 2 précédentes œuvres. Nope pourrait ressembler à ces desserts de cuisinier que l'on voit dans les émissions télé : des concepts perchés qui parleront aux professionnels et aux gourmets mais qui risquent de laisser confus le public qui s'attendait à une bonne petite pâtisserie. Pour autant, difficile de faire la fine bouche devant une proposition aussi originale dans une ambiance cinématographique actuelle par trop standardisée.

Manolito
Site Admin
Messages : 21296
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Manolito » mer. août 24, 2022 7:43 am

Image

Sute à la mort mystérieuse de son père, OJ hérite du ranch familial, spécialisé dans le dressage de chevaux pour le cinéma. Avec sa soeur Emerald, ils se rendent compte qu'un OVNI invisible plane au-dessus de leur grande propriété...

D'abord acteur, Jordan Peele émerge comme réalisateur du cinéma fantastique américain avec "Get Out", fable d'épouvante lui valant d'être le premier scénariste noir à gagner un Oscar à ce poste, en 2017. Sa place bien assurée par cette solide petite réussite, il creuse le sillon de son épouvante déstabilisatrice et originale avec "Us". Plongé dans une ambiance étouffante et angoissante, ce dernier laisse toutefois la démonstration sociale étouffer en partie le fantastique. Il part d'un postulat un peu trop bizarre pour convaincre. Le succès public américain est de nouveau au rendez-vous. Jordan Peele continue à faire feu de tous bois en tant que producteur, avec des oeuvres inégales, comme la nouvelle suite de "Candyman" sortie en 2021 ou la décevante série TV "Lovecraft Country" pour HBO.

Avec "Nope", il reste fidèle à un fantastique insolite et original, à des ambiances dérangeantes. Il ménage un rebondissement - réussi - à la sauce de "La quatrième dimension", influence qu'il n'a jamais cachée. "Nope" fait le pari d'une montée en puissance formelle avec un filmage panachant numérique, 70mm classique et 70mm horizontal (IMAX), chapeauté par Hoyte Van Hoytema, chef-opérateur de Christopher Nolan depuis "Interstellar". Il en sort une image magnifique, en particulier dans le troisième acte se déroulant totalement en extérieur, très spectaculaire et cinématographique, qui met une bonne claque à la Netflixisation des écrans.

Avec "Nope", Jordan Peele salue des classiques du fantastiques comme "2001, l'odyssée de l'espace", 'The Thing" (avec la présence de Keith David) ou "Rencontres du troisième type". Mais il détourne ces références de manière inattendue et irrévérencieuse.

Il mélange aussi SF et western contemporain, pour une sorte d'intrigue Weird West comme "Cowboys et envahisseurs", mais là aussi en détournant les attentes, le western ne devenant qu'un fond imaginaire lointain, sujet à des reconstitutions devant fond vert et des parcs d'attraction en toc.

"Nope" s'ouvre sur un début pour le moins intrigant, avec des scènes apparemment disjointes, mais inquiétantes et bizarres. Il se conclut sur un dénouement impressionnant et réussi, qui finit par relier les divers fils de son propos dans une une séquence de chasse au monstre très réussie, mémorable, formidablement photographiée et servie par de très bons effets spéciaux.

Mais hélas, entre les deux, les 2H15 de "Nope" se font un brin sentir, avec un regard froid, des personnages pas très sympathiques, une cohérence qui met trop de temps à se mettre en place. Jordan Peele ne retrouve pas la fluidité et l'efficacité maligne de "Get Out". Mais il signe tout de même un grand spectacle intéressant, personnel, avec un troisième acte très réussi en particulier.

Vu au Max Linder.

Avatar de l’utilisateur
farlane
Messages : 676
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:57 pm
Localisation : Skull island

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par farlane » lun. août 29, 2022 4:02 pm

Je suis à peu près d'accord avec tout ce qui a été dit précédemment.
A savoir pour les points positifs: Une réalisation parfois très inspirée, des scènes saisissantes et une vrai originalité dans le propos (avec ce zest de Twilight zone qui fait la touche du cinéma de Jordan Peel)
Le négatif: De grosses longueurs, surtout au début du long métrage et des personnages centraux pas forcément très attachants.
La progression dramatique du récit m'a semblé aussi un peu tordu et pour une raison bien précise (peut être subjective je l'avoue)
En effet, dès le départ le film se focalise très clairement sur le personnage d'OJ: Son traumatisme, la reprise problématique du ranch et sa relation conflictuelle avec sa soeur...
Mais
Spoiler : :
sur le dernier arc, le récit se désintéresse totalement de lui pour finalement attribuer le dernier geste héroïque à sa soeur
J'ai pas trouvé ce choix pertinent en terme d'évolution dramatique, ça m'a semblé incohérent... Suis-je le seul ? :lol:

Avatar de l’utilisateur
Teurk le Sicaire
Messages : 260
Inscription : dim. mars 20, 2005 2:54 pm

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Teurk le Sicaire » mar. août 30, 2022 6:19 pm

farlane a écrit :
lun. août 29, 2022 4:02 pm
J'ai pas trouvé ce choix pertinent en terme d'évolution dramatique, ça m'a semblé incohérent... Suis-je le seul ? :lol:
Je suis d'accord, j'ai eu le même ressenti que toi ; je n'ai pas compris pourquoi le dénouement donnait la part belle à la sœur alors que c'est OJ qui porte le plus d'enjeux thématiques.

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12879
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Dragonball » mar. août 30, 2022 6:49 pm

Le traitement d'O.J, sensé être le personnage principal du film, est en effet un des trucs assez étrange du film.
Le personnage est, à l'image du jeu de l'acteur l'interprétant, quasi neurasthénique durant tout le film. Et ce jusqu’à la fin.
Au point de se demander si c'est pas tout simplement sa soeur qui est le réel personnage principal du film.

Superfly
Modérateur
Messages : 13256
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Superfly » mer. août 31, 2022 1:55 pm

CONTIENT DES SPOILERS[/b]

Dieu que ce film est nul. Non mais quel ennui sur 2h15. Il ne se passe quasi rien.
Daniel Kaluuya est nul comme une chaussette trouée. Le mec a 2 expressions depuis le début de sa carrière.
J'avais trouvé anecdotique et chiant Get Gout, Us m'avait emballé alors j'attendais ce Nope. Grosse douche froide.
Pourquoi faire une entité en forme de soucoupe volante pour dire en fait que ce n'est pas vraiment le cas. Et le design final. Mais c'est quoi ce truc en tissu. Mais pourquoi ?
Le singe ? Pourquoi ? Le mec qui décide de filmer le truc ultime en se faisant bouffer ? Pourquoi ? Surtout à 20 mètres des bobines. Tmz ? Pourquoi ? Une moto électrique au milieu de nul part ? Pourquoi ? Le nuage ne bouge pas depuis des mois mais décide maintenant de bouffer des gens ? Pourquoi ? L'entité qui ne bouffe les gens que si on la regarde ? Pourquoi ?

Non franchement c'est rempli de débilité avec une seule séquence intéressante avec la seule "attaque" du film et le sang qui coule sur la maison (pourquoi juste sur elle ?)
Le reste est trop long, trop creux et trop con pour moi.

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2750
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Lord Taki » mer. août 31, 2022 2:06 pm

De rage S. a tout mis en gras.

Avatar de l’utilisateur
farlane
Messages : 676
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:57 pm
Localisation : Skull island

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par farlane » mer. août 31, 2022 2:25 pm

Superfly a écrit :
mer. août 31, 2022 1:55 pm
Spoiler : :
Pourquoi faire une entité en forme de soucoupe volante pour dire en fait que ce n'est pas vraiment le cas. Et le design final. Mais c'est quoi ce truc en tissu. Mais pourquoi ?
D'après moi, ça a du sens dans le film.
Il y a d'ailleurs une scène de dialogues où les personnages se disputent autour des termes "ovni" et "pan".
Spoiler : :
La suite vient, assez logiquement, légitimiser l'appellation de PAN (Phénomène aérospatial non identifié) vu la facture très insolite de l'entité.
Personnellement, c'est une idée que j'ai bien aimé car elle remet en question un grand nombre d'interprétations autour de l'apparence des "visiteurs"

J'ai aussi apprécié le fait de ne pas pouvoir regarder l'entité au risque de se faire enlever (l'abduction).
ça donne une explication assez fantaisiste (mais au fond pas totalement idiote) de la rareté, voir de l'absence totale de cliché ou de vidéo qui authentifieraient la présence de quelquechose de singulier dans le ciel...
C'est d'ailleurs l'enjeu principal du film
Pour le reste de tes remarques, C'est la Jordan Peele's touch :lol: Avec des évènements qui surviennent subitement comme dans un épisode de la quatrième dimension. Il faut adhérer au délire
Dernière modification par farlane le mer. août 31, 2022 3:38 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Drac
Messages : 1787
Inscription : mar. mai 18, 2004 2:17 pm
Localisation : Evreux

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Drac » mer. août 31, 2022 2:45 pm

Superfly a écrit :
mer. août 31, 2022 1:55 pm
Spoiler : :
Mais c'est quoi ce truc en tissu. Mais pourquoi ?
Spoiler : :
Tellement décevant, j'ai pensé à un Cerf volant

Superfly
Modérateur
Messages : 13256
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Re: Nope - Jordan Peele (2022)

Message par Superfly » mer. août 31, 2022 3:50 pm

Drac a écrit :
mer. août 31, 2022 2:45 pm
Superfly a écrit :
mer. août 31, 2022 1:55 pm
Spoiler : :
Mais c'est quoi ce truc en tissu. Mais pourquoi ?
Spoiler : :
Tellement décevant, j'ai pensé à un Cerf volant
C'est EXACTEMENT ça ! :-)

Répondre