Les Aventures d'un Homme Invisible (John Carpenter - 1992)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » mer. juin 02, 2004 12:20 pm

Phoenix a écrit :faut avoir honte de rien dans la vie!
Faut ASSUMER!! :wink:
Ah non mais j'assume total, je me le suis encore maté y'a pas 1 mois 8)

Avatar de l’utilisateur
tuor
Messages : 376
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:44 am

Message par tuor » mer. juin 02, 2004 1:02 pm

le film est pas mal, mais le problème pour moi c'est qu'on ne dirait pas que c'est un film de carpenter. dans l'histoire, le traitement, rien ne m'a fait penser à son univers. le film aurait été fait par n'importe qui d'autre, ça ne changeait rien, je le trouve trop impersonnel.


...

Avatar de l’utilisateur
SamReVolt
Messages : 1112
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:11 pm

Message par SamReVolt » jeu. juin 03, 2004 12:01 am

Phoenix a écrit :la tu pousses un peu!
Je ne pousse rien du tout, je donne mon avis.
Phoenix a écrit :le film de Verhoeven est tout sauf une boursouflure.
Sisi, la preuve à la fin, il est tout cramoisi comme du Bacon (ahahah). :mrgreen:
Phoenix a écrit :Sfx excellents
Ah oui ça SFX excellents, c'est d'ailleurs la seule chose potable dans ce film.
Mais bon, étant plutôt intransigeant en matière de SF, j'ai passé mon temps à relever le nombre incroyable d'incohérence squi feraient hurler de rire (ou d'effrois ou de dépis) n'importe quel scientifique. :wink:
Phoenix a écrit :traitement du sujet impeccable
Ouais, j'ai trouvé l'histoire à chier, le tout tellement mal amené.
Phoenix a écrit :il revient au source du livre avec son héros invisible qui pète les plombs
Ah oui ça le speech, repris du livre était en effet très alléchant, mais pour quel résultat. :?
Vais m'acheter le livre tiens, comme moi aussi je pourrais revenir à la source, mais sans le prisme déformant d'une adaptation cinoche médiocre. :wink:
Phoenix a écrit :Rien a voir avec le gentil homme invisible de Carpenter.
Ah oui ça rien à voir. Une histoire simple, au traitement certes plus académique, mais au moins, elle est traité correctement et avec grand soin, contrairement à Hollow Man, qui pour le coup donne vraiment l'impression d'une vulgaire série B fait par je ne sais quel tâcheron.
Ben oui, c'est peut-être sympathique dans le cadre d'une soirée hollywood night sur TF1, mais ce n'est pas ce que j'attends de la part du Hollandais Volant.
Phoenix a écrit :Revois-le :wink:
Certainement pas. Déjà vu deux fois de suite pour me rassurer, ya rien à faire, même le commentaire audio est nettement plus grisant, ce qui fait d'autant plus rager de voir à quel point l'enthousiasme de l'équipe ne transparait pas plus à l'écran.
Et puis de toutes façons je l'ai revendu, comme ça la question ne se pose même plus. 8)
Signature

Phoenix
Messages : 110
Inscription : dim. mai 02, 2004 11:03 pm
Localisation : Paris

Message par Phoenix » jeu. juin 03, 2004 10:21 pm

SamReVolt a écrit :[ j'ai passé mon temps à relever le nombre incroyable d'incohérence squi feraient hurler de rire (ou d'effrois ou de dépis) n'importe quel scientifique. :wink:
ca je doit dire que je n'y ai pas preter attention. Et puis, ce n'est pas a cause d'incohérence scientifique qu'un film est gaché, non?

par curiosité, c'est quoi les incohérences?

Avatar de l’utilisateur
SamReVolt
Messages : 1112
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:11 pm

Message par SamReVolt » jeu. juin 03, 2004 10:53 pm

Ben généralement cela ne me dérange guère quand l'histoire est bien raconté que les éllipses scénaristiques sont bien fait, comme c'est le cas pour le film de Carpenter (même incohérences) mais là non, c'est tellement vide que l'on en voit et retient que les défauts.
Surout que là, vu que le réalisme est mise en avant avec luxe SFX, ben ça pardonne encore moins. Mais encore une fois, tout dépend du dégré d'exigence et de connaissance de chacun. Le tout étant d'y trouver son compte, ce qui ne fut pas mon cas malheureusement pour ce film.

Sinon les incohérences, ben toutes celles liés à la notion d'invisibilité, elle sont nombreuses.
La première, ben des les premières images du films, le coup du logiciel qui permet de trouver tout de suite de nouvelles formules moléculaires chez soi peinard dans son appart, hein bon, je ne dévelloperais pas, mais bon ça se passe dans le future, n'est-ce pas. :mrgreen:

Ensuite, c'est lors de la phase de la transformation.
D'une sa vitesse, oki c'est pour le besoin du scénario en nous évitant une scène qui durerait trois plombes et pour donner dans le spectaculaire, mais bon, ils ont beau s'excuser avec un défibrilateur, je doute fort que l'on puisse survivre à un tel traitement, mais bon parait qu'ils ont réussis et que la formule fonctionne, n'est-ce pas :mrgreen:
D'ailleurs l'on explique nullement le nombre d'échec d'en arriver là (mais bon ça, on est censé soit s'en foutre, soit s'en douter, et puis il n'est pas indispensable de s'apensetir là-dessus toujours, sinon le film n'avancerait pas)
La non-chalence et l'inconséquence de l'équipe de scientifiques, pas crédibles pour un sou, particulièrement réduite pour mener à bien de telles recherches qui dénote avec le luxe des installations, le jargonnage pseudo-scientifique, les procédures et autres protocoles d'usages (le gardiens de parking complètement couard et facile à berner :roll: , comme c'est original) et tout ça, digne des pires séries B de science-fictions, ultra conventionnelle, stéréotypé à souhait, etc, bref, ça 'ma vite gonflé.

Mais revenons à notre fameuse formule d'invisibilté.
Il y a ensuite la façon dont le produit agit dans les différents tissus, incohérences dans les étapes et l'ordre de disparitions des différentes couches, mais bon l'infographie a encore ses limites, ça se passe peut-être en 2050, mais les SFX sont clairement estampillés milieu des années 90. :mrgreen:

Il y a un autre problème de taille commun aux deux films.
En effet, c'est toute la masse corporelle qui est invisible, or si c'était le cas, il y aurait systématiquement des effets de réfractions et de réflexions comme l'on peur en voir dans un verre dépoli ou ayant des milliers de de failles internes.
Et quand bien même nous pourrions voir à travers le corps comme dans de l'eau, et bien comme toute masse transparente, l'on aurait droit à des effets d'anamorphose qui déformerait l'image situé derrière le corps.
Exactement comme l'on voit l'image inversée et/déformées au travers d'une bouteille d'eau, d'une bille et de toutes objtes transparents ayant des surfaces courbes.

Autre gros soucis, si la totalité du corps est transparent, le sujet est donc aveugle, ce qui annulerait totalement l'intéret d'une telle manoeuvre.
En effet, il faut que les rétines restent visibles et qu'elles puissent absorder la lumière visible, sinon les photons qui pénètrent les yeux ne peuvent plus être captés par les photorécepteurs (les cones et les batonnets) si ces dernières sont transarents.
Donc l'on devrait voir en toute logique deux taches sombres au niveau de la tête.
Du coup la vanne du type qui voit toujours les yeux fermés (quand il se plein de ne plus pouvoir cligner des yeux comme avant) en prend pour son grade sachant cela :mrgreen:


D'ailleurs, tous les scientifiques s'interessant de près ou de loin à l'invisibilité savent qu'il ne sert à rien de rendre invisible le corps entier, ce qui comptent, c'est que l'image que l'on persoit sur la surface du corps soit exactement la même que celle situé derrière le corps si ce dernier n'existaient pas.
Rendre un corps entièrement transparent, c'est beaucoup d'efforts (ça le film nous le montre assez bien) mais pour pas grand chose eu égards les problèmes précités.
Ce qui comptent, c'est que l'on est l'impression qu'il n'y a personne, dont ce n'est qu'une affaire d'illusion d'optiques, tous les prestidigitateurs savent ça. Suffit de voir les tours de l'illusionniste américain répondant au sobriquet de David Copperfield, tout le monde sait qu'il n'a jamais disparaître la Statut de la liberté et encore moins la Tour Effeil. :wink:

Des recherches sont en cours sur des vêtement qui permettent de se rendre invisible ou presque. C'est pour l'instant loin d'être au point.
Mais tout le monde te dira que rien ne vaut le bon vieux camouflage, ainsi que tout autre méthodes d'espionnages qui vont des plus classiques (filatures, infiltration, substitution d'individus) au plus modernes (micros, caméra, etc), puisqu'il ne faut pas se lerrer, c'est avant tous les finalités militaires qui motive la recherche, l'invisibilité n'étant que l'une des pistes d'édutes parmis tant d'autres.
Signature

Avatar de l’utilisateur
tuor
Messages : 376
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:44 am

Message par tuor » ven. juin 04, 2004 9:01 am

SamReVolt a écrit :Ben généralement cela ne me dérange guère quand l'histoire est bien raconté que les éllipses scénaristiques sont bien fait, comme c'est le cas pour le film de Carpenter (même incohérences) mais là non, c'est tellement vide que l'on en voit et retient que les défauts.
Surout que là, vu que le réalisme est mise en avant avec luxe SFX, ben ça pardonne encore moins. Mais encore une fois, tout dépend du dégré d'exigence et de connaissance de chacun. Le tout étant d'y trouver son compte, ce qui ne fut pas mon cas malheureusement pour ce film.

Sinon les incohérences, ben toutes celles liés à la notion d'invisibilité, elle sont nombreuses.
La première, ben des les premières images du films, le coup du logiciel qui permet de trouver tout de suite de nouvelles formules moléculaires chez soi peinard dans son appart, hein bon, je ne dévelloperais pas, mais bon ça se passe dans le future, n'est-ce pas. :mrgreen:

Ensuite, c'est lors de la phase de la transformation.
D'une sa vitesse, oki c'est pour le besoin du scénario en nous évitant une scène qui durerait trois plombes et pour donner dans le spectaculaire, mais bon, ils ont beau s'excuser avec un défibrilateur, je doute fort que l'on puisse survivre à un tel traitement, mais bon parait qu'ils ont réussis et que la formule fonctionne, n'est-ce pas :mrgreen:
D'ailleurs l'on explique nullement le nombre d'échec d'en arriver là (mais bon ça, on est censé soit s'en foutre, soit s'en douter, et puis il n'est pas indispensable de s'apensetir là-dessus toujours, sinon le film n'avancerait pas)
La non-chalence et l'inconséquence de l'équipe de scientifiques, pas crédibles pour un sou, particulièrement réduite pour mener à bien de telles recherches qui dénote avec le luxe des installations, le jargonnage pseudo-scientifique, les procédures et autres protocoles d'usages (le gardiens de parking complètement couard et facile à berner :roll: , comme c'est original) et tout ça, digne des pires séries B de science-fictions, ultra conventionnelle, stéréotypé à souhait, etc, bref, ça 'ma vite gonflé.

Mais revenons à notre fameuse formule d'invisibilté.
Il y a ensuite la façon dont le produit agit dans les différents tissus, incohérences dans les étapes et l'ordre de disparitions des différentes couches, mais bon l'infographie a encore ses limites, ça se passe peut-être en 2050, mais les SFX sont clairement estampillés milieu des années 90. :mrgreen:

Il y a un autre problème de taille commun aux deux films.
En effet, c'est toute la masse corporelle qui est invisible, or si c'était le cas, il y aurait systématiquement des effets de réfractions et de réflexions comme l'on peur en voir dans un verre dépoli ou ayant des milliers de de failles internes.
Et quand bien même nous pourrions voir à travers le corps comme dans de l'eau, et bien comme toute masse transparente, l'on aurait droit à des effets d'anamorphose qui déformerait l'image situé derrière le corps.
Exactement comme l'on voit l'image inversée et/déformées au travers d'une bouteille d'eau, d'une bille et de toutes objtes transparents ayant des surfaces courbes.

Autre gros soucis, si la totalité du corps est transparent, le sujet est donc aveugle, ce qui annulerait totalement l'intéret d'une telle manoeuvre.
En effet, il faut que les rétines restent visibles et qu'elles puissent absorder la lumière visible, sinon les photons qui pénètrent les yeux ne peuvent plus être captés par les photorécepteurs (les cones et les batonnets) si ces dernières sont transarents.
Donc l'on devrait voir en toute logique deux taches sombres au niveau de la tête.
Du coup la vanne du type qui voit toujours les yeux fermés (quand il se plein de ne plus pouvoir cligner des yeux comme avant) en prend pour son grade sachant cela :mrgreen:


D'ailleurs, tous les scientifiques s'interessant de près ou de loin à l'invisibilité savent qu'il ne sert à rien de rendre invisible le corps entier, ce qui comptent, c'est que l'image que l'on persoit sur la surface du corps soit exactement la même que celle situé derrière le corps si ce dernier n'existaient pas.
Rendre un corps entièrement transparent, c'est beaucoup d'efforts (ça le film nous le montre assez bien) mais pour pas grand chose eu égards les problèmes précités.
Ce qui comptent, c'est que l'on est l'impression qu'il n'y a personne, dont ce n'est qu'une affaire d'illusion d'optiques, tous les prestidigitateurs savent ça. Suffit de voir les tours de l'illusionniste américain répondant au sobriquet de David Copperfield, tout le monde sait qu'il n'a jamais disparaître la Statut de la liberté et encore moins la Tour Effeil. :wink:

Des recherches sont en cours sur des vêtement qui permettent de se rendre invisible ou presque. C'est pour l'instant loin d'être au point.
Mais tout le monde te dira que rien ne vaut le bon vieux camouflage, ainsi que tout autre méthodes d'espionnages qui vont des plus classiques (filatures, infiltration, substitution d'individus) au plus modernes (micros, caméra, etc), puisqu'il ne faut pas se lerrer, c'est avant tous les finalités militaires qui motive la recherche, l'invisibilité n'étant que l'une des pistes d'édutes parmis tant d'autres.

ouais enfin tout ça pour dire que tu chipotes quand même là !!! :mrgreen:

parceque des incohérences comme celles-ci, tu en relèves autant et même plus sur la plupart des films de sf ou de fantastique.
a ma connaissance, le film de verhoven ne se voulait pas non plus être un documentaire scientifique sur le phénomène d'invisibilité et ses conséquences sur la psyché humaine que je sache.


...

Avatar de l’utilisateur
rusty james
Messages : 6547
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:41 am

Message par rusty james » ven. juin 04, 2004 9:35 am

Ben généralement cela ne me dérange guère quand l'histoire est bien raconté
Tout à fait d'accord quand c'est bien raconté, que tu y prends plaisir on peut te faire croire n'importe quoi même les pires incohérences... par contre quand tu te fais chier à regarder un film elles vont te sauter au yeux et souvent quand je m'ennui vraiment devant un film çà devient ma seule distraction...

Avatar de l’utilisateur
SamReVolt
Messages : 1112
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:11 pm

Message par SamReVolt » ven. juin 04, 2004 11:00 pm

tuor: Phoenix m'a demandé quelles étaient les incohérences, c'était donc l'occasion de faire le point là-dessus au travers d'un petit "quart d'heure scientifique" en fonciton de ce j'ai pu lire et entendre à propos de l'invisibilité sachant que c'est un sujet qui interesse et fascine beaucoup de monde, ce forum ne faisant nullement exception. ;)

Rusty, à parfaitement compris ce que j'ai voulu dire au début.
Parce que bon le réalisme au cinéma, n'est-ce pas :mrgreen:
Je ne suis pas du genre à confondre réalisme et crédibilité.
Signature

Avatar de l’utilisateur
Art Core
Messages : 438
Inscription : dim. mai 02, 2004 3:57 pm
Localisation : The Oniric Quest of the Unknown Kadath

Message par Art Core » sam. juin 05, 2004 2:24 pm

SamReVolt a écrit :Ben généralement cela ne me dérange guère quand l'histoire est bien raconté que les éllipses scénaristiques sont bien fait, comme c'est le cas pour le film de Carpenter (même incohérences) mais là non, c'est tellement vide que l'on en voit et retient que les défauts.
Surout que là, vu que le réalisme est mise en avant avec luxe SFX, ben ça pardonne encore moins. Mais encore une fois, tout dépend du dégré d'exigence et de connaissance de chacun. Le tout étant d'y trouver son compte, ce qui ne fut pas mon cas malheureusement pour ce film.

Sinon les incohérences, ben toutes celles liés à la notion d'invisibilité, elle sont nombreuses.
La première, ben des les premières images du films, le coup du logiciel qui permet de trouver tout de suite de nouvelles formules moléculaires chez soi peinard dans son appart, hein bon, je ne dévelloperais pas, mais bon ça se passe dans le future, n'est-ce pas. :mrgreen:

Ensuite, c'est lors de la phase de la transformation.
D'une sa vitesse, oki c'est pour le besoin du scénario en nous évitant une scène qui durerait trois plombes et pour donner dans le spectaculaire, mais bon, ils ont beau s'excuser avec un défibrilateur, je doute fort que l'on puisse survivre à un tel traitement, mais bon parait qu'ils ont réussis et que la formule fonctionne, n'est-ce pas :mrgreen:
D'ailleurs l'on explique nullement le nombre d'échec d'en arriver là (mais bon ça, on est censé soit s'en foutre, soit s'en douter, et puis il n'est pas indispensable de s'apensetir là-dessus toujours, sinon le film n'avancerait pas)
La non-chalence et l'inconséquence de l'équipe de scientifiques, pas crédibles pour un sou, particulièrement réduite pour mener à bien de telles recherches qui dénote avec le luxe des installations, le jargonnage pseudo-scientifique, les procédures et autres protocoles d'usages (le gardiens de parking complètement couard et facile à berner :roll: , comme c'est original) et tout ça, digne des pires séries B de science-fictions, ultra conventionnelle, stéréotypé à souhait, etc, bref, ça 'ma vite gonflé.

Mais revenons à notre fameuse formule d'invisibilté.
Il y a ensuite la façon dont le produit agit dans les différents tissus, incohérences dans les étapes et l'ordre de disparitions des différentes couches, mais bon l'infographie a encore ses limites, ça se passe peut-être en 2050, mais les SFX sont clairement estampillés milieu des années 90. :mrgreen:

Il y a un autre problème de taille commun aux deux films.
En effet, c'est toute la masse corporelle qui est invisible, or si c'était le cas, il y aurait systématiquement des effets de réfractions et de réflexions comme l'on peur en voir dans un verre dépoli ou ayant des milliers de de failles internes.
Et quand bien même nous pourrions voir à travers le corps comme dans de l'eau, et bien comme toute masse transparente, l'on aurait droit à des effets d'anamorphose qui déformerait l'image situé derrière le corps.
Exactement comme l'on voit l'image inversée et/déformées au travers d'une bouteille d'eau, d'une bille et de toutes objtes transparents ayant des surfaces courbes.

Autre gros soucis, si la totalité du corps est transparent, le sujet est donc aveugle, ce qui annulerait totalement l'intéret d'une telle manoeuvre.
En effet, il faut que les rétines restent visibles et qu'elles puissent absorder la lumière visible, sinon les photons qui pénètrent les yeux ne peuvent plus être captés par les photorécepteurs (les cones et les batonnets) si ces dernières sont transarents.
Donc l'on devrait voir en toute logique deux taches sombres au niveau de la tête.
Du coup la vanne du type qui voit toujours les yeux fermés (quand il se plein de ne plus pouvoir cligner des yeux comme avant) en prend pour son grade sachant cela :mrgreen:


D'ailleurs, tous les scientifiques s'interessant de près ou de loin à l'invisibilité savent qu'il ne sert à rien de rendre invisible le corps entier, ce qui comptent, c'est que l'image que l'on persoit sur la surface du corps soit exactement la même que celle situé derrière le corps si ce dernier n'existaient pas.
Rendre un corps entièrement transparent, c'est beaucoup d'efforts (ça le film nous le montre assez bien) mais pour pas grand chose eu égards les problèmes précités.
Ce qui comptent, c'est que l'on est l'impression qu'il n'y a personne, dont ce n'est qu'une affaire d'illusion d'optiques, tous les prestidigitateurs savent ça. Suffit de voir les tours de l'illusionniste américain répondant au sobriquet de David Copperfield, tout le monde sait qu'il n'a jamais disparaître la Statut de la liberté et encore moins la Tour Effeil. :wink:

Des recherches sont en cours sur des vêtement qui permettent de se rendre invisible ou presque. C'est pour l'instant loin d'être au point.
Mais tout le monde te dira que rien ne vaut le bon vieux camouflage, ainsi que tout autre méthodes d'espionnages qui vont des plus classiques (filatures, infiltration, substitution d'individus) au plus modernes (micros, caméra, etc), puisqu'il ne faut pas se lerrer, c'est avant tous les finalités militaires qui motive la recherche, l'invisibilité n'étant que l'une des pistes d'édutes parmis tant d'autres.
J'ai juste l'impression que tous les problèmes que tu décris sont communs à absolument tous les films concernant un homme invisible, la Carpenter compris... Donc ton argumentaire se casse un peu la gueule... Et ne me dis pas que le Verhoeven avait une caution de réalité plus imporatante que les autres films car c'est faux.

Sinon moi j'aime bien le Carpenter, c'est un joli film totalement innofensif. Et le verhoeven je l'aime bien aussi parceque le film devient un slasher dans sa dernière partie et en plus y a Elizabeth Shue.

Avatar de l’utilisateur
SamReVolt
Messages : 1112
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:11 pm

Message par SamReVolt » dim. juin 06, 2004 12:08 am

Bon j'en ai plus qu'assez de devoir me répéter et me justifier à chaque fois que quelqu'un a décidé de lire et d'intépréter mon message de travers, qui plus par un quote en bloc qui prouve bien que tu a tout pris sans t'attarder sur certains paragraphes.
Si je me fais chier pour pondre des messages longs et les plus exhaustifs possible, ce n'est certainement pas pour qu'il soit lu en diagonale, chose qui m'insupporte au plus au moins.

Donc je n'aurais qu'une chose à dire, relis correctement mes messages en entier, sinon retiens-toi de participer.
Signature

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Memoirs of an Invisible Man - John Carpenter (1992)

Message par Superwonderscope » jeu. nov. 20, 2014 1:11 pm

Film de studio mineur pour Carpenter.

Le film sort... en DVD à la demande aux USA. il reste cependant plusieurs alternatives en HD pour les amateurs de ces Aventures d'un homme invisible:

http://www.devildead.com/indexnews.php3?NewsID=9273
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

dario carpenter
Messages : 5560
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : Haute Normandie et parfois Ile de France!
Contact :

Re: LES AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE (John Carpenter/1992)

Message par dario carpenter » lun. mai 29, 2017 8:18 pm

Une édition BR dispo du côté de l'Espagne:

Image

comte vonkrolock
Messages : 10039
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: LES AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE (John Carpenter/1992)

Message par comte vonkrolock » mar. mai 30, 2017 6:29 am

Sans VF ni STFR.... :( comme le BD Italien.... :(

Mais eux au moins peuvent se venter de l'avoir, même si dans se cas s'est encore un disque que le l'on ne devrais pas trouver dans un commerce traditionnel :mrgreen:
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2967
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: LES AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE (John Carpenter/1992)

Message par Machet » jeu. août 02, 2018 7:07 pm

Ha enfin... :)

http://www.blu-ray.com/movies/Memoirs-o ... 70/#Review

Quand ils veulent en France !
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

dario carpenter
Messages : 5560
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : Haute Normandie et parfois Ile de France!
Contact :

Re: LES AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE (John Carpenter/1992)

Message par dario carpenter » ven. août 03, 2018 11:48 am

Machet a écrit :
jeu. août 02, 2018 7:07 pm
Ha enfin... :)

http://www.blu-ray.com/movies/Memoirs-o ... 70/#Review

Quand ils veulent en France !
Je vote pour! :)
Et aussi pour une sortie française HD de "meurtre au 43ème étage"... :)

Répondre