The Blob - Chuck Russell (1988)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Daoloth
Messages : 1246
Inscription : mar. oct. 26, 2004 3:38 pm

The Blob - Chuck Russell (1988)

Message par Daoloth » jeu. janv. 12, 2006 9:15 am

Image
C'est un monstre etrange venu d'ailleurs, informe et gelatineux, qui devore tout ce qui vit, en particulier les etres humains, dont il se regale. Mais avant qu'il n'ait completement digere une ville dont il fait ses delices, deux heros, Meg Penny et Brian Flagg, decouvrent que le Blob fuit la neige carbonique, tels les vampires les crucifix...
Bon pas besoin de faire une plus grande présentation de ce film que tout le monde à peu près doit connaitre par ici :D
Découvert récemment et avis plutôt mitigé: si le rythme est correct et les scènes gores bien présentes et à chaque fois réjouissantes, je trouve que l'intérêt ne décolle jamais, à mi-chemin entre le sérieux et un ton plus léger. Et puis remarque idiote: le look de Kevin Dillon n'aide pas vraiment à prendre le truc au sérieux :D

Donc résultat pour moi: petit film sympathique mais un peu mou du genou par moment. Je pense que si je l'avais découvert plus tôt (ou plus jeune?) (comme beaucoup l'ont fait ici je suppose), j'aurais peut être préféré. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12471
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » jeu. janv. 12, 2006 9:35 am

Perso, j'aime beaucoup et je trouve le rythme tout à fait correcte.
Le film a su garder le coté un peu retro des précédents films tout en se dotant de SFX et d'effets gores très sympa.

Et le final est excellent. :)

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » jeu. janv. 12, 2006 9:45 am

Un de mes b-movie préféré, découvert en salles dans une ambiance de folie, revu des dizaines de fois, fun, décomplexé, un petit bijou.

Avatar de l’utilisateur
Plisken
Messages : 2794
Inscription : dim. mai 02, 2004 6:27 pm
Localisation : http://perdu.com/

Message par Plisken » jeu. janv. 12, 2006 9:49 am

Jubilatoire et qui ne se prends jamais au sérieux.

Spoiler ON
J'avais adoré le fait que le "héros" se fasse bouffer dès la 2ème bobine :)
Spoiler OFF
Image

Avatar de l’utilisateur
Daoloth
Messages : 1246
Inscription : mar. oct. 26, 2004 3:38 pm

Message par Daoloth » jeu. janv. 12, 2006 9:55 am

Je suis donc le seul rabat-joie de la troupe :D

Avatar de l’utilisateur
milton arbogast
Messages : 1564
Inscription : ven. août 20, 2004 7:37 pm
Localisation : le coffre d'une bagnole au fond d'un etang pres d'un motel glauque

Message par milton arbogast » jeu. janv. 12, 2006 10:16 am

Le remake du remake du remake devrait être bidouillé cette année.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 21072
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » jeu. janv. 12, 2006 10:40 am

Je ne crois pas l'avoir revu depuis sa sortie en salles, mais il m'a laissé un excellent souvenir. La quintessence d'un certain cinéma des années 80, généreux dans le gore et les SFX, qui ne se prend pas trop au sérieux, mais qui ne sombre jamais dans la grosse farce. 8)

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » jeu. janv. 12, 2006 10:41 am

Excellent pour moi aussi. Le pied lors de la projo ciné, revu avec gand plaisir lors du passage C+ et again & again sur le Z1 (dommage que l'édition soie à minima).

Un des rares films B des années 80 à prendre un anti-héros pour héros. Et que la jolie Shawnee Smith trouve une seconde carrière aujourd'hui grâce aux deux Saw :)

Référentiel sans être plagieur, bourré d'inventions (bravo pour la scène de la cabine téléphonique), rythme régulier ne cherchant pas à s'embarasser de fioriture : on est dans le sujet dès le début. Bine bouclé. Du temps où Chuck Russell ne s'était pas laissé embarquer dans des produits sans âme.

A propos, je lance une bouteille dans la mer du web :

JE RECHERCHE TOUJOURS LA MUSIQUE DE MICHAEL HOENIG
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
rusty james
Messages : 6547
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:41 am

Message par rusty james » jeu. janv. 12, 2006 10:49 am

Le pasteur défiguré et le coup du passage dans l'évier suffise à mon bonheur...

Mais c'est vrai qu'en le revoyant c'est un peu mou par moment...

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » jeu. janv. 12, 2006 11:28 am

Superwonderscope a écrit :JE RECHERCHE TOUJOURS LA MUSIQUE DE MICHAEL HOENIG
Heu j'ai le CD :shock:

Avatar de l’utilisateur
jason13thh
Messages : 469
Inscription : dim. juil. 03, 2005 6:18 pm
Localisation : Belgique

Message par jason13thh » jeu. janv. 12, 2006 12:02 pm

Une très bonne série B, bien rytmée avec de bons effets spéciaux.
J'aime bien le casting aussi, et rien à faire j'adore les 80's donc le côté rétro fonctionne à fond avec moi.
carpe diem

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » jeu. janv. 12, 2006 1:38 pm

Un trés bon film pour Eric aussi que je prend aujourd'hui toujours autant de plaisir à visionner.
Un film sans fioriture, alerte, bourré d'idées et de gentilles réferences et qui niveau frissons et effets spéciaux fonctionnent toujours tres bien. La scène de la cabine, le début à l'hopital et la séquence de l'évier restent de grands moments.
Ajoutons a ces louanges, une belle photographie et un casting fort agréable, Kevin Dillon frère de Matt, en tête... même s'il a de vilaines oreilles :? ... en anti-héros parfait.

Kevin aujourd'hui.. Qui de Matt et de Kevin a le mieux vieilli?? :roll:

Image
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
rusty james
Messages : 6547
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:41 am

Message par rusty james » jeu. janv. 12, 2006 1:43 pm

Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremie
Messages : 839
Inscription : jeu. avr. 21, 2005 6:25 pm
Localisation : In the Cloud
Contact :

Message par Jeremie » jeu. janv. 12, 2006 6:08 pm

Excellent effectivement :) Des Fx bluffants et gluants à souhait, et une intrigue spectaculaire efficacement soutenue. Et puis faire passer un mec tout entier dans le trou d'un lavabo c'est toujours aussi impressionant à voir :D :D

Image

Par contre j'aime pas la gueule de Kevin Dillon
:arrow: :D

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » jeu. janv. 12, 2006 6:39 pm

Jeremie a écrit : Par contre j'aime pas la gueule de Kevin Dillon
:arrow: :D
Moi non plus, Matt était mille fois plus sex!! :D
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Répondre