Class of 1984 (1982) Mark L. Lester

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jérôme
Messages : 7674
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:30 am
Localisation : A la recherche du bonus ultime
Contact :

Class of 1984 (1982) Mark L. Lester

Message par Jérôme » mar. janv. 24, 2006 11:33 am

chronique de l'édition spéciale sortie chez Anchor Bay.

http://www.dvdactive.com/reviews/dvd/cl ... 19842.html
Sa place est dans un Blu-Ray !

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Messages : 2884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:28 am
Localisation : A Lôzaaaaane
Contact :

Message par Kerozene » mar. janv. 24, 2006 1:36 pm

Excellent film, le meilleur de sa catégorie.
Mais l'image semble presque trop belle :D
Image

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » mar. janv. 24, 2006 1:45 pm

Petite review sur ce que j'en ecrivais en substance alors en cette occasion:

A sa sortie, Class 84 se voulait être un constat de la montée de la violence et de la totale insécurité qui régnait dans les établissements scolaires américains.
Vandalisme, drogues, humiliations, rackets, viols.. Tout est là.
Sur un schéma assez manichéen, les bons sont de gentils bourgeois, les mechants sont des punks issus de familles à problèmes même si ici Peter redevient hors des murs du lycée un adolescent propret chouchouté par sa mère, ce qui rend encore plus abjecte son personnage par cette facilité qu'il possède de passer du stade d'ange au stade de démon..

Lester proose un film fort, dérangeant, un film choc qui aujourd'hui n'a rien perdu de cette force d'autant plus qu'il est d'une rdoutable actualité.
Certaines scènes ont certes un peu vieillies, typique de ce genre de production 80s et les personnages sont un peu trop stéreotyopés mais Lester fait preuve d'une réelle maitrise et ses qualités de metteur en scène sont ici évidentes.

L'horreur va crescendo, s'installant progressivement, séries de scènes chocs et de meurtres de plus en plus abominables jusqu'aux 20 dernières minutes, véritable explosion de violence hallucinante.
Class 84 reste un régal pour qui y trouvera son compte.

Niveau interprétation, on retrouve la machoire carrée de Perry King, le regretté Roddy McDowall mais surtout une belle brochette de jeunes acteurs tous tres sex dont la gueule d'ange de Timothy Van patten 8) , l'un des nombreux frères Van patten en punk cruel et masochiste, Stefan Arngrim, frère d'Allison, la nellie oleson de La petite maison dans la prairie en punk hargneux et dégénéré et lisa Langlois, la langlois en unkette rose qui allait connaitre une petite carrière de series B par la suite.
On n'oubliera pas le score composé par lalo Schiffrin et la chanson theme chantée par alice Cooper.

Class 84 est sans conteste un des meilleurs films du genre commis alors qui aujourd'hui encore prodit toujours le même et redoutable effet.
Un grand film!
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Baker
Messages : 65
Inscription : mer. déc. 01, 2004 11:40 pm

Message par Baker » mar. janv. 24, 2006 10:11 pm

Ca donne plutôt envie cette version Anchor Bay, surtout que le DVD français sorti en kiosques ne doit plus être trouvable maintenant.

Dommage c'était un DVD de choix, proposant le premier cas de DTS mono. Le même son, sur six canaux, encodé en DTS, et roule ma poule !

Reste l'efficacité du film, qu'Eric a fort bien redécrite et qui me donne presque envie, encore une fois, de le racheter. Avec la VHS ca fera trois fois, c'est de la gourmandise non ?
http://www.dvdreamscape.com - Critiques de DVD musicaux, clips, concerts, spectacles et reportages musicaux

"La différence entre l'humain et l'animal, c'est que l'homme est capable d'être con" (Spock)

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12452
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Message par Dragonball » ven. avr. 28, 2006 10:55 am

L'édition collector, édité par Anchor Bay, est dispo à la FNAc des Halles pour 20 euros.

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » ven. avr. 28, 2006 12:23 pm

Pour tuer.. voici le divin Timothy Van Patten aujourd'hui.... Les punks vieillissent mal!! :lol:

Timothy, un des nombreux frères Van patten, à l'exteme gauche: :( :?

Image

Image

Refocalisons nos souvenirs sur ce qu'il fut... 8) 8)

Image
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
igorfx
Messages : 1086
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:04 am
Localisation : Derrière les cemetery gates

Message par igorfx » ven. avr. 28, 2006 6:06 pm

j'ai l'impression que le film ressort chez PVB le 10 mai prochain :

http://www.alapage.com/mx/?type=4&tp=F& ... DPA&nopp=1

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20926
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » ven. avr. 28, 2006 6:09 pm

Oui, théoriquement dans une nouvelle édition contenant des suppléments absents de leur disque précédent ("plus d'une heure" selon leur site...)...

Superfly
Modérateur
Messages : 13105
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » ven. avr. 28, 2006 6:13 pm

sympa le petit prix ...

Avatar de l’utilisateur
Blackfox
Messages : 7
Inscription : sam. mars 04, 2006 9:04 pm
Localisation : Sarthe

Message par Blackfox » ven. avr. 28, 2006 7:53 pm

Class 1984 est vraiment un chef d'oeuvre, un film qui pour moi n'a vraiment pas vieilli.

A comparer avec un autre chef d'oeuvre de la même époque "The Warriors"


C'est deux films sont des perles absolues!



A voir donc et revoir!

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » sam. avr. 29, 2006 9:01 am

Confirmation, le DVD Z1 est bien à la Fnac des Halles à pas cher (19,81€) et il n'y en a plus que 4 en rayon.
Jamais vu ce truc, par contre, jamais e envie en fait. Mais bon, je me suis fait violence et me suis laisser tenter vu le prix!
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Jérôme
Messages : 7674
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:30 am
Localisation : A la recherche du bonus ultime
Contact :

Message par Jérôme » mar. mai 02, 2006 11:35 am

Manolito a écrit :Oui, théoriquement dans une nouvelle édition contenant des suppléments absents de leur disque précédent ("plus d'une heure" selon leur site...)...
s'ils pouvaient d'abord avoir le même master que AB, ce serait pas mal
Sa place est dans un Blu-Ray !

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20926
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » mar. mai 02, 2006 3:20 pm

J'avais chroniqué ce bien sympathique film sur la délinquance juvénile du temps de sa première sortie chez PVB en France... Le test

http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=652

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » mer. mai 10, 2006 2:00 pm

enfin vu sur le Z1. Mixage 5.1 inutile (sauf pour les effets sonores bien répartis) mais avec des dialogues en central et etouffés par lamusique et les sons trop fort.

Je m'attendais à une Brons-connerie juvénile et bon, ben, c'est presque ça! Les 4 neo-punk sont vraiment tout ce qu'il y a de pls patibulaires et épouvantables, en cela c'est plutot réussi. ceci dit,il n'y a rien d'autre car le seul personnage vraiment fouillé est celui de Timothy van Patten. Relativement complexe, pas vraiment d'une classe défavorisée, petit génie en musique... et les autres, on s'en cague totalement, puisqu'ils sont là pour finir en patée à la fin du film et c'est tout.

Les explications que livrent Mark Lester sont à double tranchant. Il est élevé par sa mère (qui ne voit pas ce qu'il se passe). il regarde la télé à longueur de journée (et notamment une scène de fusillade sanglante... tirée du précédent Lester Bobbie Jo and the Outlaw... alors quoi? La faute à une famille incomplète. absence de l'autorité paternelle? la violence à la télé? Auto-parodie? satire des jugements à l'emporte pièce? ouaveuglement primaire? le film a le mérite de laisser l'ambiguité.

Sauf que la violence gratuite prend le dessus sur le discours que Letser indique etre "politique". Comme il indique que son Truck Stop Women est politique parce qu'il parle de femmes routiers :lol: . Il y a en fait une monde entre ses allégations et le simages qui défilent sur l'écran :D

Sinon, le film a pas mal de punch. le meilleur est sans doute Roddy McDowall, il est impérial dans le role du prof de biologie qui perd les pédales. Le reste du casting , hormis un rondouillard Michael j Fox qui joue plutot bien, est trans^parent et joue les utilités.


Ce que j'adore, c'est dans la featurette, Mark L.Lester crie à qui veut bien l'entendre que "personne n'a écouté mon warning! et voilà où on en est aujourd'hui!"

Autre chose intéressante, l'explication de la fin. Initialement, elle devait se clore avec le suicide de Van Patten. Suite aux protestations du distributeur Mark Damon, Lester bricola un plan et fit de la mort de Van Patten un meurtre par Perry King. ce quicontribua , selon Lester, aux hurlements de joie des specateurs et donc aux 30 Millions de $ que généra le film aux USA. Lester explique qu"'il a eu ce jour là la leçon de cinéma de sa vie. C'est clair qu'en regardant PTERODACTYL, il l'a retenue :D

Comme quoi punir le méchant de mort violente "est ce que le public réclame" et "il faut donc lui donner ce qu'il veut". Même motif, même punition pour Liaison Fatale, entre autres.

Ce n'est donc pas aussi primaire que du Bronson, mais la recette est basiquement la même. L'ultra-violence urbaine, initiée par Driller Killer ou encore Maniac, trouve son porlongement avec un public plus juvénile de choix. Adaptée aux années 80 et annonciatrice d'un déluge de film d'auto-défense qui justfiera avec plus ou moins de bonheur la violence contre les méchants de service.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Jérôme
Messages : 7674
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:30 am
Localisation : A la recherche du bonus ultime
Contact :

Message par Jérôme » mer. juin 07, 2006 10:34 am

collector prévu le 20 juin chez Pvb editions
Sa place est dans un Blu-Ray !

Répondre