The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12472
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Message par Dragonball » mer. mars 08, 2006 8:19 pm

"The Addiction"


Image

Comment une jeune étudiante en philosophie de l'université de New York, passionnée de Nietzsche et de Heidegger, va basculer dans la violence et l'horreur pour finir dans la rédemption.
Une très belle et très soignée variation sur le vampirismes par un Abel Ferrara beaucoup excité qu'a l'accoutumé (il devait sortir d'une cure de désintox ! :mrgreen:).

Le noir et blanc colle parfaitement à l'ambiance à film "atmosphérique" et d'une étrange plénitude, plénitude précédent un final en forme d'upercut !

Classe ! 8)

Avatar de l’utilisateur
Kerozene
Messages : 2882
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:28 am
Localisation : A Lôzaaaaane
Contact :

Message par Kerozene » jeu. mars 09, 2006 10:27 am

Chiant et pompeux, Ferrarra se tripote le nombril avec des vampires bavards et philosophes qui illustrent l'épidémie du sida. Alors on se prend le chou, on se dit que c'est très intelligent, que c'est de l'art, mais on s'emmerde comme des rats morts.
Image

Shinji
Messages : 2574
Inscription : mar. mai 04, 2004 5:50 pm
Localisation : Conflans (78)
Contact :

Re: The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Message par Shinji » ven. juin 19, 2020 8:19 pm

Revu avec l'édition d'Arrow, et le noir et blanc est vraiment très beau.

C'est sûr que ça philosophe sur le bien et le mal, avec images d'archives à l'appui (le seul bémol pour moi), mais c'est une sacrée faune nocturne ; et quelle apparition de Christopher Walken !

Image

Shinji
Messages : 2574
Inscription : mar. mai 04, 2004 5:50 pm
Localisation : Conflans (78)
Contact :

Re: The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Message par Shinji » dim. janv. 10, 2021 11:13 am

Carlotta a récupéré l'édition Arrow pour la proposer en France :

Image

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 21084
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Message par Manolito » dim. janv. 24, 2021 12:05 pm

Au rang des qualités de "The Addiction", il y a ce portrait du New York des années 90 au ras du bitûme, parmi ses marginaux, ses drogués, sa rue crasseuse, dangereuse, où tout peut arriver au coin d'une rue, y compris une agression vampirique, sans que cela ne surprenne. "The Addiction" est un film sur le combat entre le mal et le bien, entre les ténèbres et la lumière, et Ferrara utilise avec pertinence le noir et blanc pour signer des images uniques, créer un univers, son univers, entre défonce et méditation, entre destruction et rédemption.

Dans les représentations occidentales du vampirisme, il y a toujours une dimension chrétienne, plus ou moins exploitée, ne serait-ce qu'avec la mise en avant du crucifix, la confrontation entre l'immortalité matérielle du corps et celle spirtituelle de l'âme. Ferrara va vraiment à fond sur ce sujet, avec toute un dénouement qui en devient presque génant (pour moi), tant il assène un catéchisme certes sincère, mais néanmoins lourd, presque en port-à-faux avec le reste du film.

"The addiction", c'est aussi un film sur la dépendance, étalant complaisamment la déchéance (le martyr) de Kathleen, parfois avec des redondances. Christopher Walken apparaît le temps d'une courte scène où il incarne un vampire qui prétend maîtrisé son addiction au sang, même si ses actes contredisent ses paroles.

Malgré des intentions intéressantes, une bonne ambiance, "The Addiction" a des problèmes. Les spéculations des étudiants en philosophie sont parfois intéressantes, parfois naïvement prétentieuse, avec des citations balancées avec suffisance. Les séquences d'horreur ou de manque sont répétitives, parois trop longues ou ennuyeuses (le massacre de la fin !). Et finalement, malgré sa courte durée, "The addiction" paraît longuet. Bref, je n'ai pas vraiment adhéré à "The Addiction", film de vampires unique et personnel, mais hélas imparfait.

Vu sur Mycanal/OCS.

Shinji
Messages : 2574
Inscription : mar. mai 04, 2004 5:50 pm
Localisation : Conflans (78)
Contact :

Re: The Addiction d' Abel Ferrara (1995)

Message par Shinji » dim. janv. 24, 2021 4:45 pm

Manolito a écrit :
dim. janv. 24, 2021 12:05 pm
Ferrara va vraiment à fond sur ce sujet, avec toute un dénouement qui en devient presque génant (pour moi), tant il assène un catéchisme certes sincère, mais néanmoins lourd, presque en port-à-faux avec le reste du film.
Cela vient du scénariste Nicholas St. John, et seulement de lui.

Répondre