Eden Lake - James Watkins - 2008

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
steph horror fan
Messages : 884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:44 pm
Localisation : avec Tiffany Hopkins
Contact :

Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par steph horror fan » sam. oct. 11, 2008 1:05 pm

Pas de topic sur ce film coup de poing qui est sorti le 8 octobre en salle ? Réparons vite cette injustice !

EDEN LAKE nous raconte le week-end cauchemardesque d'un jeune couple en proie à l'imbécilité et à la violence de jeunes adolescents qui se la jouent "petits durs".

La force du film est qu'on y croit, il suffit de lire les journaux et les faits divers ou juste de regarder autours de nous pour savoir que les situations présentées ne sont malheureusement plus du cinéma à notre époque.

Kelly Reilly est prodigieuse, touchante, sensible, humaine, bouleversante, tout comme le film d'ailleurs. Un film dur, brutal, puissant, qui joue avec les émotions. On ressent dans nos tripes le calvaire vécu par ce jeune couple d'amoureux et le final laisse sans voix, on en ressort abasourdi.

N'hésitez pas à aller voir ce film, il le mérite vraiment !

8)) 8))

Avatar de l’utilisateur
Defest
Messages : 1507
Inscription : mer. mai 12, 2004 9:44 pm
Localisation : Nilbog

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Defest » sam. oct. 11, 2008 1:52 pm

un film choc c'est sure, long a digeré et je ne sais toujours pas quoi en penser...

les +:
-un jusqu'auboutisme derangeant
-un scenario habile jouant sur le piege qui se referme autour des bourreau et des victimes qui ne peuvent et ne veulent ni les uns ni les autre faire machine arriere.

les -:
-si on s'attend a voir un survival ou un rape/mess and revenge on risque d'etre decu. pour moi ce n'est ni l'un ni l'autre
-le casting est plutot bon mais les personnages sont antipatiques
-j'ai l'impression que le ralisateur a delaissé la partie vengeance sous l'unique pretexte de faire qquechose de particulierement cruel (syndrome Martyrs) du coup le spectateur est frustré devant se spectacle presque voyeuriste (et pourtant je n'avais pas du tout eu ce sentiment devant Funny games)

à cela s'ajoute des plans, idées et une BO copieusement repompés sur The descent (meme producteurs) :roll:

au final je n'ai pas été seduit mais j'encourage quand meme les gens à aller se faire leur propre idée en salle.

Avatar de l’utilisateur
ZombiGirl
DeVilDead Team
Messages : 1921
Inscription : jeu. juin 24, 2004 5:34 pm
Localisation : Last House on Dead End Street.

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par ZombiGirl » sam. oct. 11, 2008 2:13 pm

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce film qui gère de façon très habile la question de la violence d'un côté comme de l'autre. On a une bande d'ados qu'il est facile de qualifier de tous les noms d'oiseaux que l'on veut mais c'est oublier un peu vite le pourquoi de leur comportement. Personne ne naît mauvais, on le devient par la force des choses et ici, c'est clairement le milieu familial qui est en cause. Les jeunes s'ennuient à mourir, leur vie est si pauvre, si vide, que leur seul moyen d'expression est la violence, leur seule façon d'exister est à travers l'infliction de la souffrance morale et physique. Faut-il les excuser pour autant ? Et est-ce que ce comportement justifie qu'on en tue un en retour ? Ca reste des gamins et c'est bien ça que j'ai trouvé terriblement dérangeant, à l'instar de LES PROIES ou LES REVOLTES DE L'AN 2000.

Premier long métrage du scénariste du génial MY LITTLE EYE, EDEN LAKE se révèle une fort jolie réussite brutale et sans pitié. Les acteurs sont tous impeccables, en particulier le jeune Jack O'Connell, le leader des ados, qui se décharge de toute la haine engendrée par le comportement de son propre père vis-à-vis de lui. A ce titre, la fin est d'un noir total :shock: Qqs petites incohérences parfois comme l'héroïne capable de faire des bonds aussi magiques que silencieux et une "disparition" de cabane qui l'est un peu aussi. Et comme Defest, je n'ai pas trop aimé la BO aux envolées trop grandioses pour le sujet. et les prises de vue à la THE DESCENT sont trop nombreuses pour être une coïncidence, c'est clair. Mais il y a aussi de bonnes idées dont certaines franchement glauques (toute la scène du bûcher, le clou à travers le pied, qd Brett punit son pote à coups de poings et de pieds où l'on entend sans voir...) donc somme toute, un très bon film qui mérite d'être vu en salles.

Avatar de l’utilisateur
steph horror fan
Messages : 884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:44 pm
Localisation : avec Tiffany Hopkins
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par steph horror fan » sam. oct. 11, 2008 3:13 pm

Marija a écrit :
A ce titre, la fin est d'un noir total
C'est clair, la vache, si vous devez vous rendre à une fête et que vous mattez le film avant, c'est mort pour vous, la fin va vous plomber la soirée directe ! :shock:

J'en suis encore sous le choc, c'est traumatisant...

L'un des parents à la fin du film dira "ce ne sont que des enfants" mais celà justifie t'il l'intolérable ? Bien sur que non. Le casting est irréprochable et ça fait vraiment froid dans le dos...

Sinon, idem pour la BO, très belle mais qui parfois en fait un petit peu trop. Mais ce n'est qu'un détail vu la puissance émotionnelle du film...

Allez, on fonce voir le film !!

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12455
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Dragonball » sam. oct. 11, 2008 7:01 pm

Très bon film, violent et souvent dérangeant, avec un soucis de réalisme assez bienvenue malgré les quelques bizareries qu'a pointé Zombiegirl, comme le coup du "saut magique" par exemple ! :mrgreen:

Tous les acteurs, gamins y compris, sont très bon et on est réellement pris par l'histoire.

Quelques légers bémols cependant, comme la présence d'un acteur noir au sein du groupe de gamins. Vu le partie pris très réaliste du film et connaissant le fonctionnement très ethnique des bandes en Angleterre (Tout comme aux USA), celà sonne un peu faux, surtout vu les lads typiquement british qu'on a à côté et leur vision très "tribale" de leur communauté.

Malgré la violence souvent très explicite du film, le réalisateur semble parfois s'être un peu auto censuré lors de cetaines scènes bien hard (lorsque les voyous enflamment un gamin ou encore lorsque leur chef tabasse à mort un autre membre du "gang").

Enfin bon, Eden Lake reste une très bonne suprise de plus nantie d'un final assez glaçant.


Sinon, évitez le lire la critique de Mad Movies qui comme d'habitude en fait des tonnes et abuse inutilement des superlatifs en tous genre, et encore plus de regarder les photos associées à celle ci qui une fois de plus spoilent un max !

Avatar de l’utilisateur
Capricornnoshura
Messages : 332
Inscription : lun. mai 03, 2004 4:08 pm
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Capricornnoshura » lun. oct. 13, 2008 11:09 am

Beaucoup apprécié pour ma part, et frustré comme il se doit par le nihilisme du final ( je voulais la vengeance !!! ), un film particulièrement glaçant pour son côté vraisemblable.
ma critique détaillée ici :

http://d00dz.net/blog/2008/10/eden-lake ... s-enfants/

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20943
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Manolito » mer. oct. 15, 2008 10:00 pm

J'ai toujours été un défenseur de l'épouvante à l'anglaise récente, mais j'avoue que je suis très partagé sur celui-ci. Le début est réussi, manipulant assez subtilement le spectateur, soufflant le chaud, le froid et l'appréhension de façon habile.

Je suis beaucoup moins convaincu par la suite.

SPOILERS

On va dire à partir du moment où le petit copain se fait taillader, j'ai trouvé que le film commençait à sombrer dans la facilité, avec des rebondissements et des scènes de suspens mécaniques, hollywoodiennes (la cabane au bord de l'eau, la baraque de chantier), des embardées gore ou trash complètement gratuites (le clou - que la fille fait ressortir du mauvais côté de son pied pour ête sûr que ce soit encore plus douloureux ! ; le petit garçon incendié).

La réflexion sur le milieu familial... Autant, j'avais trouvé cela assez bien amené au début (juste le père qui débarque en éructant dans la maison, on comprend déjà tout). Autant, la fin, avec sa coincidence énorme (vous me direz que c'est celle de "La dernière maison sur la gauche" !) me parait vraiment tirée par les cheveux. On est très, très loin de la subtilité sur le sujet de la violence des enfants qu'on pouvait trouver dans la froideur distante de "Les révoltés de l'an 2000" ou "Sa majesté des mouches". Pour tout dire, sur un sujet semblable, j'ai trouvé "Wilderness", qui n'est pas parfait, mieux pensé, faisant plus la part des choses entre ses personnages et leurs comportements. Ici, tous les gamins et les prolos sont ou des tarés, ou des suiveurs mollassons. Et je passerai sur le plan final digne d'une accroche de "Detective" ou du 20h de TF1 : "deux touristes massacrés par des adolescents juste pour une paire de Ray Ban" !!

FIN SPOILERS

Bref, un film qui aborde un sujet complexe et difficile de façon trop facilement provoc et trash à mon goût. La volonté de choquer, de faire le bourrin, le rend déplaisant au vu de son sujet qui méritait plus de finesse. Cinématographiquement, c'est solide et maitrisé et néanmoins...

Avatar de l’utilisateur
ZombiGirl
DeVilDead Team
Messages : 1921
Inscription : jeu. juin 24, 2004 5:34 pm
Localisation : Last House on Dead End Street.

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par ZombiGirl » jeu. oct. 16, 2008 9:02 am

Manolito a écrit : SPOILERS

Et je passerai sur le plan final digne d'une accroche de "Detective" ou du 20h de TF1 : "deux touristes massacrés par des adolescents juste pour une paire de Ray Ban" !!

FIN SPOILERS
SPOILERS DONC...

:D
Je n'ai pas compris la même chose que toi dans cette image de fin. L'ado vient de se faire humilier par son père en public, il monte dans sa chambre alors qu'il entend la femme hurler en bas. Il sait qu'il devrait faire quelque chose mais choisit de se réfugier de nouveau dans la facilité. En remettant les Ray Bans, il redevient celui qui a le dessus, celui capable de tuer parce qu'il s'emmerde, celui incapable de se définir autrement qu'au travers une violence insensée et totalement gratuite. Certes, la coïncidence que tu mentionnes est franchement prévisible (retour dans la maison familiale) mais je l'ai néanmoins trouvée glaçante.

FIN SPOILERS

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Superwonderscope » jeu. oct. 16, 2008 3:49 pm

Côté résultats, la Fabrique de Films a voulu miser sur du film de genre anglais (comme ils l'avaient fait pour The Descent, Severance, Wilderness ou The Cottage) mais va se prendre encore un mauvais résultat.
49 717 entrées sur plus d'une centaine de copies et un bouche à oreille défavorable dès le 2e mercredi...
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
steph horror fan
Messages : 884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:44 pm
Localisation : avec Tiffany Hopkins
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par steph horror fan » jeu. oct. 16, 2008 3:53 pm

Idem que Marija

SPOILERS

Les lunettes représentent aux yeux du jeune un trophée. De plus, quand la victime lui a demandé ses lunettes, le jeune lui dit "c'est des fausses en plus". Là, on voit clairement que c'était des vrais Ray Ban. D'ou le plan sur la marque. Et voir le jeune se mater dans la glace pour voir si les lunettes lui donnent un bon look alors qu'une femme est en train de se faire tuer à l'étage en dessous, c'est vraiment glaçant effectivement et ça laisse peu de place à une quelconque issu de secours pour l'avenir du garçon.

FIN SPOILERS
un bouche à oreille défavorable


:?: :?: C'est quand même hallucinant devant un film de cette qualité. Perso, tous les gens que je connais qui l'ont vu en sont sorti impressionnés et choqués et en font de la pub auprès de leurs amis. Le film mérite vraiment de connaître le succès !

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Superwonderscope » jeu. oct. 16, 2008 4:09 pm

Disons que dès qu'un film perd peu ou prou + de 50% de ses entrées dès le mercredi suivant sa sortie, c'est qu'il n'a pas su rassembler au-delà de son cœur de cible.
A fortiori sur une combinaison aussi importante pour un tel film (je pense que la Fabrique rêve de réitérer son "coup" de The Descent), la moyenne par salle est quand même très faible. De manière générale, ce type de films (apprécié ou non) réussit très rarement à transformer son essai sur notre territoire (je serais tenté de dire dans la majorité des pays où cela sort). Il y a des exceptions, certes, mais qui confirment généralement la règle.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
DPG
Messages : 4931
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:03 pm
Localisation : Higher, toujours ailleurs

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par DPG » jeu. oct. 16, 2008 11:29 pm

Je fais partie des conquis aussi. Ca faisait un ptit moment que j'avais pas été secoué comme ça par une seance ciné. Je savais rien du film, et tant mieux ! J'ai vraiment marché de bout en bout, totalement pris avec les héros ds ce calvaire, j'ai trouvé ça très bien foutu, tant au niveau des frissons que du fond, très bien joué, trash, cru, astucieux, glaçant, non vraiment, mis à part un ou deux trucs un peu à la con ds le scenar, vraiment du tout bon pr ma part, à voir en salles sans hésiter !






QUESTION SPOILER MAIS LEGER :

Un truc que j'ai pas compris. Qd le mec se fait kidnapper, ligoter, et que la fille l'observe pendant que les gamins viennent le planter un par un. Elle active un truc sur son portable, le bluetooth nous dit on, qui fait sonner celui du mec, ou un truc comme ça. Et donc elle se fait reperer. J'ai rien compris. Elle fait quoi concretement ? Ou elle espere faire quoi ?


FIN SPOILER
"J'ai essayé de me suicider en sautant du haut de mon égo. J'ai pas encore atteri... "

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20943
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Manolito » ven. oct. 17, 2008 8:02 am

"Eden Lake" a effectivement été convenablement distribué sur Paris, mais il est étonnant de constater à quel point il n'y a eu pratiquement aucune promo - contrairement à "The Descent" ou "Severance" par exemple. Même "Wilderness" qui a eu une sortie très discrète avait des affiches dans Paris, alors que je ne crois pas en avoir vu une seule de "Eden Lake" hors cinéma !

Avatar de l’utilisateur
steph horror fan
Messages : 884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:44 pm
Localisation : avec Tiffany Hopkins
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par steph horror fan » ven. oct. 17, 2008 8:17 am

Pour DPG

SPOILERS

Ben logiquement, elle essaye d'appeler la police mais avec le bluetooth, l'appel aux flics se fait aussi sur le portable de son fiancé et donc, les jeunes savent que quelqu'un essaye d'appeler les flics et Brett coupe la communication.

Comme j'ai pas de portable, je sais pas pourquoi son appareil bluetooth fait aussi sonner le téléphone...

FIN SPOILERS

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Superwonderscope » ven. oct. 17, 2008 8:51 am

Manolito a écrit :"Eden Lake" a effectivement été convenablement distribué sur Paris, mais il est étonnant de constater à quel point il n'y a eu pratiquement aucune promo - contrairement à "The Descent" ou "Severance" par exemple. Même "Wilderness" qui a eu une sortie très discrète avait des affiches dans Paris, alors que je ne crois pas en avoir vu une seule de "Eden Lake" hors cinéma !
Il y a eu une promo sur la banlieue parisienne, notamment en abord du périph' ou certains pans d'immeubles (3 ou 4, je ne sais plus) étaient recouverts d'une bache avec l'affiche du film, avec aussi une campagne sur certaines lignes de bus. Mais rien à voir avec les anciennes campagnes promo du même distributeur.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Répondre