Eden Lake - James Watkins - 2008

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Superfly
Modérateur
Messages : 13116
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Superfly » mar. mai 12, 2009 10:36 pm

Un film bien foutu qui possède malgré tout des trous de scénario assez évident. Le constat social ne m'a pas trop sauté aux yeux. Cela pourrait se passer dans n'importe quel pays (Les Proies par exemple). C'est un sujet quand même déjà vu et ils ont seulement rajeuni les protagonistes. Après c'est vrai que la fin enfonce le clou d'une manière magistrale même si amener d'une façon un peu lourde. C'est peut être ça le problème du film. Je me fous que la forme prime sur le fond. Mais faut aussi que la forme ne prenne pas autant de temps à s'installer. 30min de blabla creux c'est un peu trop. Heureusement que certaines sont vraiment dérangeant (le paki) pour ne pas trop s'emmerder. Malgré tout j'ai trouvé que le réal n' croyait pas trop au final et n'était là que pour surfer sur la mode des survivals.

Avatar de l’utilisateur
Calibre 12
Messages : 55
Inscription : ven. mai 15, 2009 6:55 pm
Localisation : Dans ton cul !

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Calibre 12 » sam. mai 16, 2009 7:51 pm

Film d'une bêtise affligeante, très mal écrit même si correctement interprété, le pire dans ce genre de film c'est le contexte et les personnages très sérieux et très réalistes juxtaposés à des idées de nanard gore comme le clou dans le pied (très con et bien gratuit) ou la fameuse super cachette (la poubelle pleine de merde) comme si la meuf n'avait pas le temps de se cacher ailleurs.... c'est un peu comme du Laugier ou tous ces survivals plus malsains que fun (le remake de la dernière maison sur la gauche, the descent, ou Hostel 2 étaient bien carabinés dans le genre) : on force les situations et la violence dans les scènes d'actions façon grand guignol, on filme de manière bien racoleuse le cul de l'héroine, évidemment trop jolie, mais on s'invente un alibi pseudo cérébral pour le vendre comme un film grave... personnellement j'ai trouvé ça nul et écoeurant...
"You want to find an outlaw, hire an outlaw. You want to find a Dunkin' Donuts, call a cop."

Avatar de l’utilisateur
Gronf
Messages : 470
Inscription : lun. août 02, 2004 5:23 pm
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Gronf » ven. juin 26, 2009 12:46 pm

Vu il y a quelques jours et j'ai vraiment beaucoup aimé.
Il y a bien quelques facilités comme le moment où l'héroïne se cache sur le toit d'une cabane sans un bruit ou quand le couple se réfugie dans l'eau en dessous d'une cahute, là aussi sans aucun bruit.

Mais ça m'a bien pris aux tripes et Kelly Reilly est entièrement crédible et nous fait bien ressentir toutes les phases d'émotions par lesquelles passe son personnage.

Sur le final
Spoiler : :
Je l'avais vu venir mais je ne pensais pas qu'il irait jusqu'à ce jusqu'au boutisme. J'avais encore espoir qu'elle s'en sorte.
Pour moi, c'est l'illustration d'un enchaînement d'évènements qui amènent les protagonistes vers un point de non retour, un point de non retour qui aurait pu être éviter dès le début si le petit chef minable du groupe d'ados n'avait pas attisé la haine et forcé ses camarades à commettre des actes irréparables. Il cherche, et réussit d'ailleurs, à ne pas être dans la situation du seul responsable de la haine qui l'anime en obtenant des autres d'agir comme lui.

Avatar de l’utilisateur
steph horror fan
Messages : 884
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:44 pm
Localisation : avec Tiffany Hopkins
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par steph horror fan » ven. juin 26, 2009 3:46 pm

un point de non retour qui aurait pu être éviter dès le début si le petit chef minable du groupe d'ados n'avait pas attisé la haine et forcé ses camarades à commettre des actes irréparables
On peut aussi dire que ça aurait pu être évité si le copain de Keilly Reilly avait suivi l'idée de sa femme et s'était éloigné au lieu de vouloir jouer au "héros" devant sa fiancée.

Je l'ai encore revu récemment et c'est franchement mortel comme film, les acteurs sont sensationnels et la fin me marque toujours autant. Une bombe.

Avatar de l’utilisateur
antropophagus
Messages : 1500
Inscription : lun. mai 03, 2004 2:16 pm
Localisation : Into the twisted life of a necrophiliac

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par antropophagus » mar. août 04, 2009 10:48 pm

Le petit couple bourge en 4X4 : le type qui fait chier les gosses sur la plage mérite une bonne raclée, franchement
Mais bien sûr… Plutôt le genre de scène qui encourage la vente libre des armes à feu. Le problème aurait été résolu plus vite (mais ça aurait été con pour la suite :mrgreen: )

Plus sérieusement (quoique) le film est indéniablement très efficace et on ne peut plus cruel mais le "message" social à la fin est totalemetn absurde. Si on suit le raisonnement personne n’est vraiment coupable puisque c’est toujours la génération précédente qui est coupable des dérives de la suivante, un cycle sans fin donc... Beurk !

A part c’est bien maitrisé malgré l’usage abusif de la musique, du même compositeur que THE DESCENT, et ses hymnes dramatiques lourdingues car surexploités.

Un survival brutal que j’aurais pu adorer sans ce message idéologique puant et une surenchère finale qui détruite toutes chances de crédibilité.
Man-eater

Avatar de l’utilisateur
Renfield
Messages : 184
Inscription : ven. juin 18, 2004 9:47 pm
Localisation : grenoble
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Renfield » mer. janv. 20, 2010 2:47 pm

Est-ce que quelqu'un posséderait l'édition "Eden Lake (Import langue française)" actuellement à 4,49 euros sur Amazon.fr et pourrait en préciser les specif ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Renfield
Messages : 184
Inscription : ven. juin 18, 2004 9:47 pm
Localisation : grenoble
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Renfield » jeu. janv. 28, 2010 6:57 pm

Renfield a écrit :Est-ce que quelqu'un posséderait l'édition "Eden Lake (Import langue française)" actuellement à 4,49 euros sur Amazon.fr et pourrait en préciser les specif ?
Bon ben finalement je l'ai commandé à 3,99€ à la troisième démarque.
Quand je l'aurais reçu je me répondrais à moi-même. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Renfield
Messages : 184
Inscription : ven. juin 18, 2004 9:47 pm
Localisation : grenoble
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Renfield » ven. févr. 19, 2010 12:30 am

Renfield a écrit :Bon ben finalement je l'ai commandé à 3,99€ à la troisième démarque.
Quand je l'aurais reçu je me répondrais à moi-même. :wink:
Et je le fais :

Alors derrière cette jaquette très laide (mais pas forcement pire qu'un vilain montage photoshopé) se cache un DVD honnête question image et proposant du français en 5.1 et de l'anglais en 2.0, des ST FR, et aucun bonus.

A part ça on a maté le film à l'instant. Il a très bien marché sur ma femme car c'est exactement la crainte de ce genre de situation qui lui colle la frousse en vrai, donc elle s'est sans grande difficulté identifié à l'héroïne.
J'ai était plus gêné par la lourdeur du scenario et certaines scènes ridicules (les différentes planques). Mais j'ai apprécié la noirceur de la fin car je m'attendais tout de même à une fin plus heureuse.

Après sur le fond... bon... surtout en ce moment, ça fait quand même très "clip de campagne" dans l'air du temps sur le thème "les gosses sont tous des racailles et c'est la faute des parents"... Bref pas super fin... un arrière goût de journal de TF1... :|

Le film se rattrape par la qualité de l'interprétation (mise à par le mec qui m'a gonflé d'emblée), et la caractérisation plutôt réussie et assez "réaliste" des membres de la bande, et de l'influence du chef.

Je le conseillerais, mais qu'à ceux capables de pas mal de recule devant un film de ce genre...

Avatar de l’utilisateur
celia0
Messages : 3189
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:13 pm
Localisation : Devant toi

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par celia0 » mar. mars 30, 2010 11:21 pm

VU à l'instant avec ma copine et on se l'est pris dans la figure. Je n'avais pas éprouvé un tel malaise et une telle haine de l'humanité depuis requiem for a dream. Le choc est d'autant plus fort que je me suis identifié à fond aux personnages. J'ai vécu ce film comme un cauchemar éveillé. Je suis pas prêt de faire du camping avant un moment.
Le début et les réactions du fiancé rappellent dustin hofman dans les chiens de paille: il fuit le conflit et les provocations puis finalement monte au clash par orgueil.
Je n'y ai pas vu de conflit nantis/parias. Kelly reilly est institutrice et ce job appartient à la classe moyenne. Quant à des petits cons de la sorte du meneur facho, ils existent dans la vie malheureusement donc leur existence au cinéma est légitime.
Ce qui m'a énervé dans ce film c'est l'impression d'assister à une corrida où Kelly Reilly jouerait le taureau et le réal le toréro sadique. IL joue avec elle, lui tend des pièges de plus en plus cruels jusqu'au coup de grâce.
Un film à la fois trop efficace et trop frustrant pour me donner envie de le revoir.

PS: pour décompresser, et assouvir le désir de vengeance j'ai mis la fin de john rambo. Une végétation proche, une proie qui coure sauf que Stallone remplace kelly reilly
Avis aux nouveaux forumers, il est parfaitement normal voir de santé publique d'envoyer chier manolito au moins une fois.

comte vonkrolock
Messages : 10093
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par comte vonkrolock » mer. mars 31, 2010 4:40 pm

celia0 a écrit :PS: pour décompresser, et assouvir le désir de vengeance j'ai mis la fin de john rambo. Une végétation proche, une proie qui coure sauf que Stallone remplace kelly reilly
Excellent :lol: :wink: y devrait faire un pack DVD/BR
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Avatar de l’utilisateur
san
Messages : 485
Inscription : dim. mai 24, 2009 7:21 pm

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par san » jeu. avr. 01, 2010 7:24 pm

Moi, cest simple, depuis "Hunger"...Michael Fassbender me donne des frissons...surtout dans ce "eden lake"...

Avatar de l’utilisateur
Romain
Messages : 4116
Inscription : mar. juin 08, 2004 11:29 pm
Localisation : Metz/le village
Contact :

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par Romain » lun. avr. 22, 2013 11:47 pm

Ces 3 pages de posts m'avaient sérieusement donné envie de le mettre dans le lecteur! A l'arrivée: grosse claque mais surtout grosse interrogation! Mais où vous avez vu un truc de lutte des classes dans Eden Lake? Le chef du gang, j'ai pas l'impression qu'il vit dans un F2 miteux avec 5 frères et soeurs... :D Et la nana instit' ça m'étonnerait qu'elle aille chercher sa paye avec une brouette... :wink:
Non, le film c'est juste des sales mômes qui regardent trop Scarface et qui ont aucune considération pour la vie humaine... Des jeunes, quoi! :D
Et en plus, comme souvent, ils ont des parents qui feraient n'importe quoi pour les défendre... "ce sont que des enfants" :roll:
Bon, malgré son côté "politique de l'excuse/victime donc bourreau" c'était très réussi même si j'ai pris plus de plaisir devant la seconde partie du remake de I Spit...
Franchement, à part le paki flambé et la nana cascadeuse, on a pas souvent l'occasion de se réjouir! :@
Visitez le site www.jaws-3d.com !

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12687
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: Eden Lake - James Watkins - 2008

Message par MadXav » mar. avr. 23, 2013 8:01 am

Romain a écrit :Mais où vous avez vu un truc de lutte des classes dans Eden Lake?
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Aucune lutte des classes à l'horizon ici, juste une opposition / incompréhension entre deux générations et la fierté de chacun qui les poussent au-delà des limites...
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Répondre