The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Superwonderscope » mer. mai 03, 2017 9:21 am

En attendant une éventuelle sortie France (ça sera du DTV, il ne faut pas rêver!), voici la critique de ce film aux tentacules gluantes:

http://www.devildead.com/indexnews.php3?NewsID=10392
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Superwonderscope » dim. juin 25, 2017 9:08 am

Vu sur le Blu ray anglais de chez Signature.

Alors en effet, comme le pointe la critique sur le site, ça transpire/pue John Carpenter à tous les étages!
Un gros shaker où les auteurs ont foutu Prince Des ténèbres, Assaut et tHE tHING. Et le final de
Spoiler : :
L'Au-delà
.

Des sfx mécaniques assez jolis, mais très très très très loin d'égaler le boulot effectué sur The Thing. Je mentirais en disant que cela ne me fit pas plaisir de revoir des explosions de corps, têtes, arrachages de tentacules en vrai à l'écran pas de bouillie numériques toute cracha. On patauge dans le sale, le glauque et qui souhaite provoquer le frisson/
Le film y parvient à quelques moments, notamment dans les sous-sols de l'hôpital, où les influences de Clive Barker se font méchamment sentir.

Il faut voir le film pour l'étalage de moments avec effets spéciaux, c'est ce que je disais le regardant. Le reste (scénario, jeu d'acteurs, musique composée par par moins de 5 personnes), bah... je m'en contrefichais un peu, sentant tellement le reportage à droite à gauche que je m'en suis désintéressé.

Pas intéressant du fait de l'agrégat de thèmes curieux (le début est joliment torché), cette secte agressant au couteau les intevrenants,... une fois les éléments mis en place, on voit très bien où les deux auteurs veulent en venir...et on attend la barbaque. Quand elle vient, c'est bien. Quand elle est pas là, ben... on attend.

Le Blu ray est honorable, mais il ne faut pas s'attendre à du miracle. C'est assez sombre par instants et pas vraiment ben rendu à toutes les cènes.
Le son apparait assez efficace aux moments clés, renforce ce côté parfois oppressant.

il est à 8£ en ce moment, peux ceux intéressés.

91mn
2.40:1
DTS HD MA 5.1
pas de sta

palanquée de bonus que je n'ai pas encore vu
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Stilleben
Messages : 890
Inscription : sam. mai 01, 2004 11:39 am
Localisation : Alsace

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Stilleben » sam. mars 03, 2018 6:53 pm

Apparemment, ce sera le titre en vente avec le prochain Mad Movies (mars 2018).

bluesoul
Messages : 4357
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par bluesoul » dim. mars 11, 2018 7:31 am

Vu a l instant eřt bien aime, meme si on a du mal a decider entre un averre a moitie plein ou a moitie vide.

D'abord, la moitie pleine.

On est en plein revival des annees 80s! 8)) Ca charcle, pas de CGs a la c.n, et va rentre plutot bien dans le lard.

Bon, il faut relativiser quand meme assez vite. D'abord parce que ca pioche allegrement dans la legendaire decennie a coups de realisateurs-mentors: Carpenter ou Stuart Gordon. Le premier livre l'ouverture
Spoiler : :
Assault on Precinct 13th (1976)
, le lieu du siege
Spoiler : :
Halloween II (1981)
et des plans-cles
Spoiler : :
The Thing (1982)
, quelques elements eparts
Spoiler : :
l'episode Pro-Life TV (2007) de Masters of Horrors
le final
Spoiler : :
Prince of Darkness (1987)
la deuxieme l'inspiration literaire (H.P. Lovecraft)
Spoiler : :
Re-Animator (1985), From Beyond (1986)
et le gore qui va avec (rajoutons quand meme aussi Carpenter pour ses efforts en la matiere
Spoiler : :
In the Mouth of Madness (1994)
. Soupoudrons un peu d'horreur british
Spoiler : :
Hellraiser (1987)
et italienne
Spoiler : :
L'Aldila (1981)
et voila! :-D 8))

Bon, vu comme ca, ca repompe de partout. Allez, soyons francs, les annees 80s, c'etait quand meme pas mal ca, hein? :)

Cote cast et realisation, c'est du carre, sous-categorie "serie B" et tient le choc.

Plus interessant est que le film fut finance par crowdfunding (Indiegogo) et pour... 82,510 dollars :shock:. Au vue du resultat final, on ne peut s'empecher d'etre impressionne. :shock: ...

...mais aussi quelque peu sur sa fin. Ceci nous entraine donc vers la moitie plutot vide du film.

Oui, il y a des SFX (vintages), des maquillages (craspecs) et de la barbaque a foison, mais force est de constater que toutes ces rejouissances se passent...dans l'ombre, dans un eclairage defaillant/clignotant ou dans un plan qui se focalisant sur les/le personnage (acteur(s) ) laisse les SFX (en arriere-plan) dans le flou, etc. Bref, on sent quand meme un budget sous pression constante, voire carrement sous perfusion. :D

D'un cote, on a donc une production sincere et "pro", mais qui ne reinvente pas la roue (et ne pretend pas le faire non plus) et de l'autre, une peloche qui sent le bricollage et tient dans son fond plus du DTV ou du telefilm Scy-Fy. D'ou: verre pas rempli, quoi. :?

Derriere la production, il y a un groupe qui se fait appeller Astron-6 :D et qui avait deja sevi dans l'humour et la parodie 80's (Manborg (2011), Father's Day (2011), The Editor) (2014) ) avant de virer "straight" pour cette fois, et qui gagne a se faire connaitre.

Un film sympa, referentiel sans avoir la patte lourde en la matiere, mais aussi plus un film-hommage (aux 80s) qu'autre chose. Un peu la somme d'un certain cinoche horrifique de l'epoque. Merite quand meme le detour, plus pour voir ce que Astron-6 pourrait faire a l'avenir qu'autre chose au final.

The Void: 3.5 / 5 (pas un incunable--et de loin--mais un bon moment de detente gentiment degueulbif :D )
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

comte vonkrolock
Messages : 10039
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par comte vonkrolock » dim. juin 03, 2018 3:13 pm

Belle hommage à un cinéma disparu, certes sa n'a pas la prétention de réinventé quelques chose, il ne faut pas chercher une once d'originalité la dedans.

Mais ça a le mérite d'être réellement bien emballé, avec un sens du détail. Oui la plupart des actions sont dans la pénombre. Pourtant à aucun moment sa n'est un handicape pour un film qui mise totalement TOUS sur une superbe ambiance. Quand je vois le budget que site plus haut Bluesoul je ne peut qu'être admiratif au vu du film qu'on obtient à l'arriver. On est trèèèèsss loin de se qui se fait en France par exemple du point de vu efficacité. 85mn bien pleine.

Décidément s'est une bien belle surprise après le visionnage du Father's Day des même réalisateurs issu de ce collectif Astron-6. Cette fois ci fini la rigolade à l'arriver, un film qui mixe habillement atmosphère Lovcrafienne avec l'enfer du Hellraiser de Clive Barker. S'est plutôt pas mal comme référence.

Vu sur le DVD Factoris Films, copie superbe une compression parfaite qui me fait moins regretté le fait encore une fois qu'il ne soit disponible que sur ce format SD.

Image
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par fiend41 » ven. juin 15, 2018 10:09 pm

pas mieux, plusieurs classiques de Carpenter + Hellraiser 2. ça fait passer à peu près le temps à remémorer les idées reprises.. final assez incompréhensible quand même passé le mur..
Spoiler : :
comment sa femme peut-elle être vivante ?! ou il ne pige pas qu'elle est un monstre ? y'avait 2 versions sur la table d'opération, éventrée, ou intacte. il délirait en l'observant ?! §£

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Manolito » jeu. nov. 08, 2018 10:05 pm

Des intentions de bien faire, c'est certain, un beau catalogue de références (relevées dans le message de Bluesoul), on sent les fans qui compulsent amoureusement leur collection de vieux Fangoria...

Mais de bonnes scènes disjointes ne font pas un bon film. On sent une écriture peu réussie, avec des changements de ton discutables, des personnages peu attachants, des tentatives de jouer sur le thème de la filiation qui ne fonctionnent pas vraiment, quelques scènes ratées (l'accouchement et son dénouement...). La photo, l'interprétation, vont un peu amateurs... Il y a un manque d'unité dans tout ça. Dommage, dommage, on sent qu'il manque un chouia de quelque chose pour que "The void" fonctionne vraiment. En l'état, c'est une honnête série B, techniquement assez aboutie... Mais ça aurait pu être mieux...

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2604
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Lord Taki » ven. mai 22, 2020 8:24 am

A noter qu'il est disponible sur Amazon Prime.

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12497
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par MadXav » sam. mai 23, 2020 11:03 am

Un film-compilation en effet, un peu foutraque, comme si l'entousiasme prenait le pas sur la logique, comme si les réalisateurs avaient voulu placer tous leurs amours et toutes leurs références en un seul film. Du coup on a un peu le sentiment de voir les personnages passer d'un court métrage à l'autre. Ou plutôt d'un film de Carpenter à l'autre parce qu'on reconnait pratiquement toute la filmo du bonhomme ici ! ASSAUT, HALLOWEEN 2, LE PRINCE DES TENEBRES, THE THING et L'ANTRE DE LA FOLIE ! Une vraie compilation !
Ajoutons à ça un personnage qui est l'exacte copie du corps en "recomposition" de HELLRAISER, et un "autre monde" qui lorgne très fortement du côté de HELLRAISER II...
Bref, c'est un peu le jeu des 7 erreurs, un jeu qui consiste à trouve la référence.
C'est pas désagréable mais pour le coup, les références sont trop présentes, et mal digérées, ou du moins régurgitées comme telles.
Un peu dommage qu'ils n'aient pas réussis à faire des choix, qu'ils n'aient pas pris soin de faire quelque chose de plus personnel, de moins copié / collé.
Bref, ça sent le film de fan, sympa mais maladroit, généreux mais pas assez mûri.
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2604
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: The Void - Jeremy Gillespie / Steven Kostanski (2016)

Message par Lord Taki » jeu. juin 18, 2020 8:12 am

Revu via Prime.
Par moment j'ai eu l'impression que la photographie était subie pour masquer très grossièrement les effets spéciaux. Je me souvenais du premier monstre dans le sous-sol et il ne faut pas être épileptique.
Le film va à l''essentiel, on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer.
Toutes les références ont été citées dans le thread, bien joué.

Il n'empêche que pour des personnes peu coutumières du genre c'est un film bonbon, qui peut donner envie d'en découvrir plus et c'est déjà pas mal.

Répondre