Netflix en France et ailleurs

Matériel, format, questions techniques, etc...

Modérateurs : Karen, savoy1, Karen, savoy1, Karen, savoy1, Karen, savoy1, Karen, savoy1, Karen, savoy1

Avatar de l’utilisateur
Flytag
Messages : 1234
Inscription : ven. avr. 30, 2004 8:32 am

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Flytag » mer. mai 01, 2019 9:35 am

Pourquoi comparer Netflix au cinéma en salle? Pour moi Netflix c'est l'évolution de la location vidéo. Qu'en un film sort au cinéma , il n'est pas tout de suite sur Netflix. Et pour les productions Netflix, elle ne reste pas forcement exclusives , certaine sortent en Dvd ou Blu-ray ou sur d'autre chaine de télévision en fonction du pays. Pour moi , c'est comme si on comparait une production qui sort en salle avec un direct to vidéo , comme à l'époque de la location vhs. C'est le support qui change, et c'est moins chère!

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Manolito » mer. mai 01, 2019 9:52 am

Aucun téléfilm (je ne vois pas comment les appeler autrement) produit par Netflix n'est sorti officiellement en dvd et bluray dans aucun pays à ma connaissance !

Ceux qui sont sortis sont en fait produits par d'autres entreprises, et Netflix avait une exclusivité temporaire dessus : "Anihilation" par exemple produit par Paramount..

Mais Okja et Roma sont produit par Netflix et sont invisibles si on n'est pas abonné à Netflix, quel que soit le canal légal.

Certaines séries passées en premier chez Netflix sortent en dvd et bluray, etc.. mais à nouveau elles ne sont pas produites par netflix (Orange is the new black produit par lionsgate TV, Daredevil produit par Disney...). Netflix n'est que distributeur et n'a que des droits limités dessus...

La seule exception que je connaisse est "Stranger Things", vraie production netflix, qui a eu une sortie très limitée en dvd et/ou bluray dans une chaîne de grand magasin américain...

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » mer. mai 01, 2019 11:58 am

Manolito a écrit :
mer. mai 01, 2019 9:52 am
Aucun téléfilm (je ne vois pas comment les appeler autrement)
Un film. :D

La notion de film/téléfilm n’a plus grand sens aujourd’hui.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Manolito » mer. mai 01, 2019 1:51 pm

Cela fait 20 ans que j'écris sur le cinéma.

Lire une telle opinion sur ce forum me donne envie de chialer...

Mais je n'ai plus envie de me battre...

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » mer. mai 01, 2019 3:11 pm

:shock:
Ben là il faut m’expliquer pourquoi...
La ballade de Buster Scruggs des Coen c’est un téléfilm ?
Roma de Cuarón c’est un téléfilm ? Ou un film juste pasqu’il est passé dans deux ou trois festivals ??
A part une pure question de sémantique (a mon sens dépassée aujourd’hui), ça change quoi sur l’oeuvre ??

Avatar de l’utilisateur
leWalrus
Messages : 1564
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:36 am
Localisation : Besançon

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par leWalrus » mer. mai 01, 2019 4:00 pm

Manolito devient trop sensible. Quoi que j'ai chialé à la fin de Fast and Furious 7 alors tout est possible :mrgreen:

Film n'est pas le bon terme depuis l’avènement du numérique de toute façon puisque le dico dit cela :
film(nom masculin) Pellicule recouverte d'une préparation sensible à la lumière, utilisée en photographie et en cinématographie.
Œuvre cinématographique enregistrée sur film
Pour en revenir à l'argument de la TV, c'est vrai que rien n'empêche quelqu'un de s'abonner un mois à Netflix pour voir Roma (par exemple). Du coup, pas certain que les lois antitrust s'appliquent en effet...

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » mer. mai 01, 2019 4:21 pm

Sans compter que tu peux le regarder à 10 dans ton salon, sans payer 10 places de ciné.

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » jeu. mai 02, 2019 12:06 am

Manolito a écrit :
mer. mai 01, 2019 1:51 pm
Cela fait 20 ans que j'écris sur le cinéma.

Lire une telle opinion sur ce forum me donne envie de chialer...

Mais je n'ai plus envie de me battre...
J’aimerais bien un éclairage STP Manolito, parce que vraiment je ne comprend pas...
Si c’est juste binaire Film = sortie ciné et Téléfilm = sortie TV uniquement bon... mais que sont les DTV alors ?
Et tu dis bien toi même que certains films produits par Paramount par ex finalement ne sortent pas en salle et sont rachetés par Netflix. Ils passent donc de film à Téléfilm ? « Duel » de Spielberg, c’est un film ou un téléfilm ?
Encore une fois qu’elle rapport véritable entre le terme employé et la teneur de l’œuvre ?
Pour moi le terme téléfilm tient plus aujourd’hui d’un jugement de valeur esthétique, téléfilm renvoie aux merdouilles sans âme type Joséphine ange gardien, certainement pas à Okja ou le dernier Coen ! Ou alors si peut être sur une question purement de semantique comme je le disais auparavant si on se réfère à la première définition...
Ta réaction à mon message suggère que je dis une énorme connerie, au point de te peiner ... et vraiment ça m’échappe !
Tu peux développer STP ??

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Superfly » jeu. mai 02, 2019 10:54 am

Ban normalement un téléfilm est produit pour la télé en premier. Télé + Film.
Un film pour le cinéma. Duel est donc un téléfilm même si il a la tronche d'un film.
Ce n'est pas la honte de nos jours d'être un téléfilm. Mais oui Okja est produit pour passer à la télé donc un téléfilm.
Ceux qui pensent que c'est péjoratif sont restés dans les années 80/90.

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » jeu. mai 02, 2019 12:55 pm

Oui donc juste question de semantique comme je disais..
Le « cinema » englobe tout ça aujourd’hui, film, téléfilm, DTV...
Manolito dit bien écrire sur le « cinéma » depuis 20 ans.
On peut débattre de savoir si le dernier Coen est un film ou un téléfilm, dans le fond chacun peut bien le considérer comme il veut, ça n’empiète pas sur les qualités ou défauts « cinématographiques » de l’œuvre.
C’est le fait « d’avoir envie de chialer » de Manolito qui me surprend et me laisse perplexe.
Dernière modification par Cosmodog le ven. mai 03, 2019 2:34 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
arioch
Site Admin
Messages : 12270
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par arioch » ven. mai 03, 2019 10:20 am

Manolito est un être sensible attaché à la projection en salles. Et je le rejoins sur le fait que je trouve triste que petit à petit, des oeuvres n'auront probablement plus jamais l'occasion d'être projeté dans une salle de cinéma et qu'elles seront consommées sur un petit écran, voire un tout petit écran puisque je vois de plus en plus de personnes regarder des séries et des films sur leur téléphone dans les transports en commun.

Ceci étant dit, ce qui est encore plus triste, c'est que certaines oeuvres ont le droit à des sorties en salles alors qu'elles n'en ont même pas l'étoffe alors que d'autres sont reléguées directement vers un canaux de consommation rapide. D'où ce contraste effarant d'oeuvres confectionnées pour le grand écran et qui se retrouve distribués sur de petits. Le phénomène ne date pas complètement de Netflix. Déjà dans les années 90, certains cinéastes faisaient leurs oeuvres en pensant au grand écran mais les aléas de la distribution ne leur en ont jamais donné la chance. Netflix n'a fait qu'accentuer cet état de fait.

Netflix provoque aussi un autre souci exprimé par Manolito. Le fait que des oeuvres ne sont visibles qu'en vase clos. Limitant par la même leur distribution. Mais Amazon Prime fait exactement la même chose. C'est l'évolution. Car, après tout, certains films sont distribués dans les Pathé/Gaumont et ne sont pas dans les UGC.

Personnellement, je consomme du Netflix mais je ne regarde quasiment que des documentaires et quelques séries, pas vraiment de films. Je me suis désabonné début avril et mon abonnement aurait dû être coupé définitivement le 7 mai. Bizarrement, le 1er mai, à 22h, je reçois un mail qui me dit que mon abonnement a été réactivé ! Euh ? Soit, ce sont nos enfants qui ont réactivés le compte, soit Netflix m'empêche de partir... Un mystère à élucider !
"Fuck The World", Rambo

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2143
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Cosmodog » ven. mai 03, 2019 1:57 pm

arioch a écrit :
ven. mai 03, 2019 10:20 am
Manolito est un être sensible attaché à la projection en salles. Et je le rejoins sur le fait que je trouve triste que petit à petit, des oeuvres n'auront probablement plus jamais l'occasion d'être projeté dans une salle de cinéma et qu'elles seront consommées sur un petit écran, voire un tout petit écran puisque je vois de plus en plus de personnes regarder des séries et des films sur leur téléphone dans les transports en commun.
Eh oui pour moi aussi le cinéma c’est d’abord en salle ! C’est un creve-coeur de ne plus pouvoir découvrir de nombreux films en salle.
arioch a écrit :
ven. mai 03, 2019 10:20 am
Ceci étant dit, ce qui est encore plus triste, c'est que certaines oeuvres ont le droit à des sorties en salles alors qu'elles n'en ont même pas l'étoffe alors que d'autres sont reléguées directement vers un canaux de consommation rapide. D'où ce contraste effarant d'oeuvres confectionnées pour le grand écran et qui se retrouve distribués sur de petits.
C’est bien pour ça que je trouve qu’aujourd’hui la notion film/téléfilm n’a plus vraiment de sens (hormis étymologiquement quoi)
arioch a écrit :
ven. mai 03, 2019 10:20 am
Netflix provoque aussi un autre souci exprimé par Manolito. Le fait que des oeuvres ne sont visibles qu'en vase clos. Limitant par la même leur distribution. Mais Amazon Prime fait exactement la même chose. C'est l'évolution. Car, après tout, certains films sont distribués dans les Pathé/Gaumont et ne sont pas dans les UGC.
C’etait aussi mon point de vue. Mais comme je le disais quelques posts plus haut, finalement pour 9€ n’importe qui ayant une TV et une box peut voir les films (téléfilms -je veux pas que Manolito pleure encore :wink: ) pour le prix d’une place de ciné.
Évidemment ce serait mieux en salle, ça ça ne se discute pas.
Mais à la reflexion, combien de films avons nous vu seulement en petit format ? Au moins 80% en ce qui me concerne. J’ai des films cultes de ma jeunesse/adolescence, les premiers Starwars, Commando, Aliens, Predators, Robocop, Conan, Mad Max, etc... que je vénère, que j’ai vu des dizaines de fois voire plus... et jamais sur grand écran ! C’eut été mieux, mais c’est ainsi et cela n’empeche pas d’apprecier un film à sa juste valeur.
Sans compter qu’aujourd’hui la taille des écrans et la qualité des supports, les home cinema permettent des conditions de visionnage bien supérieures à mes vieilles VHS et Tv 4:3 de ma jeunesse ! Je préfère même aujourd’hui la qualité d’image de ma TV OLED a n’importe quelle projection salle que je trouve toujours un poil de deçà question image !
Et cependant je privilégie toujours l’experience en salle ! C’est NO limit, je vais beaucoup au cinéma. Je vais toujours voir tout ce qui est susceptible de m’intéresser en salle.

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2140
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par fiend41 » dim. mai 05, 2019 5:14 pm

Amazon prime, aussi insiste bien en cas de désabonnement..

Netflix est également devenu un petit argument dans les locations d'appartements ou villas estivales

chacun y voit son plaisir, pouvoir enfin découvrir sur grand écran un bon film qu'on n'a pu que voir sur une télé j'apprécie ! mais c'est rare dans les circuits normaux et souvent loin de la bousie.. (ça s'était dit ici je crois, "Predator" ressorti l'an dernier, dans une salle parisienne, y'avait 7 spectateurs dans la salle..) , Terminator 2 c'était exclusif à certains cinémas Gaumont aussi. m'étonne pas que les grands écrans 65"', soit 2mètres quand même, cartonnent chez les gens et que les homecinema se généraliseraient presque (chez les fans)

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par Superwonderscope » ven. juil. 05, 2019 8:54 pm

les premières pertes se confirment pour Netflix, qui va donc maintenant mettre le holà sur les gros budgets. Après The Get Down et Marco Polo, il s'avère que Triple Frontier est un flop. Avec un recalibrage donc pour la chaine, même si Bright 2 semble avoir le même budget que le premier:

https://www.indiewire.com/2019/07/tripl ... 202155925/
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
leWalrus
Messages : 1564
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:36 am
Localisation : Besançon

Re: Netflix en France et ailleurs

Message par leWalrus » mer. juil. 10, 2019 11:18 pm

Pour Triple Frontière, l'article a été mis à jour avec un communiqué de Netflix : "Update, July 8: Netflix’s chief content officer Ted Sarandos has issued the following statement, “We’re incredibly proud of Triple Frontier, one of our most popular original films. 63 million member households have now watched the movie since it launched in March, and we look forward to working on more projects with this talented cast, producers and writer/director J.C. Chandor.”"

Et puis Marco Polo c'était quand même mieux que Game Of Thrones non ? :mrgreen:

En tout cas l'article fait sens, et cela rejoint parfaitement les observations sur les séries TV Netlifx.

Dans un papier assez intéressant qui cite la même source ( https://mattstoller.substack.com/p/the- ... -hollywood on y parle beaucoup de Retour Vers le Futur également ), il est expliqué la nouvelle stratégie commerciale de Netflix :

1) On annule plus de séries après la deuxième saison
2) Cela permet de produire plus de nouveautés (dans le sens nouveaux concepts)
3) Cela permet de moins payer les créateurs et showrunners (qui semblent devenir gourmands à partir de la troisième saison d'une série)

L'idée murement réfléchie derrière tout ceci est également que ce sont les créations et nouveaux concepts qui font venir les nouveaux abonnés. Ensuite, il suffirait de produire deux saisons pour les retenir et leurs proposer de nouvelles choses par la suite.

Et puis, au pire, comme ils détiennent les droits pour la série, Netflix peut toujours refaire une nouvelle saison en cas de désabonnements massifs et faire revenir tout les abonnés mécontents si ça se tient commercialement.

Pour le ciné, on prend le même chemin : plus de longs métrage avec moins de budget ? On dirait bien...

Donc on aura plus de variété ? Pas certain, car déjà Netflix ne pourra plus assumer les gros budgets donc certains créateurs se verront surement attacher les mains pour respecter budget et deadline.

Ensuite, Netflix étant une entreprise pilotée par les données, on comprend qu'elle risque de leur accorder trop d'importance au point d'arriver à manquer d'originalité pour survivre sur le long terme....

Le fond du truc reste le suivant : Netflix traverse une crise de croissance très difficile à résoudre. Forbes indiquait bien cela en février : https://www.forbes.com/sites/greatspecu ... n-netflix/
(...] the most recent earnings report shows that subscriber growth is no longer enough. Netflix needs to prove it can monetize its original content before competition (with decades of monetization success) takes more market share. Time is running out for Netflix’s current business model to work
Si j'ai bien compris, à la vitesse ou Netflix crame du cash, il leur faudrait 3 milliards d'abonnés au prix actuel de l'abonnement.
Reste plus qu'à augmenter les tarifs pour les abonnés et baisser les budgets !

En clair : il ne reste plus beaucoup de temps à Netflix pour gagner de l'argent car la compétition arrive à grands pas !
Image

Et puis avec le géant Disney et ses ressources gigantesques qui arrive très prochainement, j'en connais qui doivent pas beaucoup dormir chez Netflix.

Mickey à les moyens et les ambitions de Netflix alors que Netflix ne semble plus qu'avoir des ambitions...

Répondre