Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
jpmotard
Messages : 6
Inscription : dim. juin 06, 2004 9:39 am

Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par jpmotard » mer. sept. 27, 2006 7:27 am

l'ancienne édition Montparnasse présentait une durée de ce film de près de 85 min hors la nouvelle édition Paramount ne dure plus que 81 min.
Y a t'il quelqu'un qui connaisse les scènes manquantes ?
L'ancienne edition Montparnasse de King Kong 1933 était aussi plus longue que la collector, a priori, il faut conserver leas anciens dvd.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » mer. sept. 27, 2006 7:38 am

85 minutes, c'est la durée de ce film en projection salles ou en NTSC (ou sur un mauvais transfert PAL mal encodé à partir d'une source NTSC). En PAL, il est logique qu'il fasse 81 minutes s'il s'agit d'un bon transfert (5 pour cent plus court que sa durée sur pellicule car l'image défile légèrement plus vite)...

A moins d'établir par comparaison d'éventuelles scènes ou plans retirés, le Paramount est donc à considérer comme UNCUT...

Par ailleurs, pour les nouveaux, merci de consulter la charte du forum et ses instructions quand vous postez un nouveau message !

viewtopic.php?t=15083

Merci donc de corriger le titre du thread en ajoutrant l'année 1952 et le nom du réalisateur Fred Zinnemann...

Avatar de l’utilisateur
Dorian Gray
Messages : 131
Inscription : dim. mai 02, 2004 12:46 pm
Contact :

Message par Dorian Gray » mer. sept. 27, 2006 7:50 am

Il y a effectivement eu des coupes sur les nouveaux DVD des Editions Montparnasse pour King Kong. Je n'ai par contre rien entendu de tel à propos de High noon.

La différence de durée peut s'expliquer si l'édition Montparnasse s'avèrait être une simple conversion NTSC-to-PAL. En effet, dans ce cas de figure, la durée restituée est celle de la source NTSC (24i/s).
Si l'édition Paramount offre, elle, un véritable transfert PAL (25i/s), la durée du transfert sera plus courte.
Tout cela n'est qu'une hypothèse, bien entendu, mais pourrait expliquer cet écart de durée. En effet, j'ai déjà constaté plusieurs transferts NTSC-PAL chez les Editions Montparnasse (sur la VOSTF de la première édition de King Kong, notamment, cf. le "ghosting" présent sur les captures n°3 et n°7 de mon comparatif).


Edit : je vois que Manolito a eu le même réflexe que moi.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par Manolito » sam. avr. 25, 2009 9:29 am

Revu sur le dvd "édition spéciale" sorti en europe chez Paramount. Après la mauvaise copie du Montparnasse, que j'avais déjà trouvé médiocre à sa sortie en 1999, la copie 1.33 du Paramount est une révélation. Il s'agit d'une restauration très haut de gamme, avec un superbe noir et blanc, une propreté et une fixité quasi-irréprochable, une définition toujours irréprochable sur les gros plans et plans moyens... Seul le générique et les scènes à la gare laissent voir des traces de travail numérique discrètes (léger edge enhancement parasitant certains contours, légères pixelisation dans le ciel) ; toutes les scènes se déroulant dans la ville relèvent quant à elle du sans-faute pur et simple ! Bravo ! La bande-son est proposé en remix stéréo (non merci !) ou en mono "restauré", là aussi de très bonne qualité pour un film de 1952.

Le film se revoit toujours avec plaisir, fidèle à sa légende. L'installation de l'action (dès le générique !) est un modèle de concision et d'efficacité. Faisant preuve d'une économie de moyens impressionnante (peu de figuration et de décors différents notamment), Zinneman filme son action en temps réel avec une remarquable intensité. Gary Cooper, seul contre tous, le bras gauche blessé, reste une incarnation les plus frappantes du western hollywoodien...

Yza
Messages : 1137
Inscription : mer. sept. 06, 2006 4:12 pm
Localisation : Enfer, près du radiateur avec le diable

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par Yza » mar. mai 05, 2009 9:11 am

Z'avez remarqué que le pochard ronflant dans la prison, libéré avant le dernier combat, n'est pas crédité au générique, pourtant, c'est un second role au regard divergeant célèbre...qui a un role de demeuré dans "Rawhide", qui passe prochainement sur le cable :!: :wink:
Attention: message incompréhensible et cryptique...

Avatar de l’utilisateur
arioch
Site Admin
Messages : 12270
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par arioch » mar. mai 05, 2009 9:19 am

C'est Jack Elam, il s'agit de l'un des grands seconds rôles du cinéma américain et particulièrement du Western. Il a du donner la réplique à quasiment tous les géants hollywoodiens dans ce domaine, d'ailleurs.

Une chronique de ce Western que j'aime beaucoup ici : http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=903
"Fuck The World", Rambo

Yza
Messages : 1137
Inscription : mer. sept. 06, 2006 4:12 pm
Localisation : Enfer, près du radiateur avec le diable

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par Yza » mar. mai 05, 2009 1:42 pm

Bravo Arioch, mais même dans la chronique il n'est dit de mot sur lui :!:

Houuuuuuuuuuuuuu :!: :wink:
Attention: message incompréhensible et cryptique...

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par Manolito » ven. juin 18, 2010 9:36 am

Petit tour des bonus de l'édition DVD "collector" sorti en France par Paramount en 2006.

D'abord, un petit topo des diverses éditions françaises : ce film appartient au catalogue Republic qui a d'abord été exploité en chez Montparnasse. Le film sort dès 1999 chez cet éditeur sans supplément. Puis, Paramount récupère les droits pour distribuer le catalogue Republic en Europe et sort "Le train sifflera trois fois" d'abord en 2004 (sans supplément) puis en 2006 avec les mêmes suppléments que l'édition "Collector's Edition" sortie en 2002 par Artisan aux USA.

Nous trouvons d'abord le "making of High Noon" produit et présenté par Leonard Maltin en 1992. Il dure une vingtaine de minutes et, s'il est techniquement un peu cru, il a le grand mérite de proposer des interviews du réalisateur Fred Zinnemann, de l'acteur Lloyd Bridges et du producteur Stanley Kramer qui étaient encore vivants. Un documentaire concis mais efficace, revenant sur la genèse du métrage, ses innovations stylistiques, sa distribution, son succès public, ainsi que sur les foudres du Maccarthysme qui s'abattirent sur certains membres de l'équipe : le scénariste Carl Foreman, l'acteur Lloyd Bridges et le chef opérateur Floyd Crosby (nous avons une interview de son fils, le chanteur David Crosby - celui de Crosby, Nash & Stills !).

Nous avons ensuite un document d'une dizaine de minutes apparu avec l'édition collector US de 2002. Tout le monde étant mort, ce sont désormais les enfants qui sont réunis ! La fille de Gary Cooper donne ainsi la parole aux fils de Tex Ritter, Carl Foreman, et même Albert de Monaco ! Une dizaine de minutes à la présentation un peu étrange, mais aun contenu assez complémentaire de celui du "making of".

Nous avons encore une petite interview radio d'époque du chanteur Tex Riller qui revient sur sa carrière de cowboy chantant, sur les conditions d'exploitations des westerns de série B et sur ses souvenirs du "Train sifflera trois fois".

Enfin, un commentaire audio de 2002 réunit la fille de Gary Cooper et les fils de Fred Zinneman, Carl Foreman et Tex Riller. David Crosby n'est pas sur ce commentaire contrairement à ce qu'annonce par erreur le menu. Une idée de commentaire un peu curieuse, au résultat inégal. Il y a certes des anecdotes et des informations intéressantes, le fils Foreman étant apparemment le plus motivé. Les autres participants sont plus vagues. La fille Cooper ose un parallèle entre le shériff Kane et les USA contraint de combattre seul le terrorisme sans l'aide de pays du genre... la France !

Une interactivité globalement correcte, mais c'est encore le doc de 1992 qui s'avère le plus complet et plus intéressant.

A noter qu'en 2008, Lions Gate a récupéré les droits de distribution US du film et a sorti une nouvelle édition combinant les précédents suppléments à des nouveaux, notamment un nouveau making of d'une heure...

Avatar de l’utilisateur
DPG
Messages : 4885
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:03 pm
Localisation : Higher, toujours ailleurs

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par DPG » dim. déc. 30, 2012 9:57 pm

Je ne l'avais jamais vu, j'ai profité d'une ressortie en copie restaurée au Reflet Medicis pour découvrir ce classique du western américain. Et j'ai plutôt bien aimé, même si ce n'est pas non plus LA révélation. Le film est bien foutu, efficace, concis. Porté par un Gary Cooper au top et une belle distribution, Zinneman emballe ça avec métier, soin, allant au bout de son idée, proposant là un beau portrait d'homme, droit, courageux, avec ses failles et ses doutes, mais surtout un code d'honneur qui le pousse à agir pour défendre ses idées jusqu'au bout ! Reste que malgré la durée relativement courte du film (80mn), j'ai parfois trouvé un peu le temps long tant le déroulement est strictement sans aucune surprise. Dès le début, on voit exactement venir TOUT ce qui va se dérouler, le reniement progressif de tous les habitants, préférant leur petit confort à une solidarité risquée envers celui qui a fait régner la paix dans leur ville depuis des années. A ce titre, le film sonne juste, et reste d'une intemporalité (et d'une universalité) sans bornes, mais c'est aussi un peu sa limite, rien ne vient perturber tout cela, on avance tranquillement vers le final, midi, l'arrivée du train, le seul contre tous, sans avoir eu (à mon goût) grand chose à se mettre sous la dent. Un bon film malgré tout, grâce à sa figure centrale intéressante, et un propos applicable à de nombreuses situations, mais je dois dire que j'en espérais un peu plus quand même.
"J'ai essayé de me suicider en sautant du haut de mon égo. J'ai pas encore atteri... "

Yza
Messages : 1137
Inscription : mer. sept. 06, 2006 4:12 pm
Localisation : Enfer, près du radiateur avec le diable

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par Yza » lun. déc. 31, 2012 9:18 pm

T'es sur de passer la fin de l'année DPG... te suicides pas tout de même! §£
Attention: message incompréhensible et cryptique...

comte vonkrolock
Messages : 10039
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Le train sifflera trois fois - Fred Zinneman - 1952

Message par comte vonkrolock » dim. juin 28, 2020 10:19 am

Enfin une copie à la hauteur, oublier le vieux DVD sorti par Paramount à la compression MPEG-2 d'une autre ère, là s'est stable surtout sur le BR on redécouvre enfin se classique (surestimé ou bien mésestimé) dans une copie HD au contraste mesuré et plus de ces affreux blancs brulés comme sur le vieux DVD. Et en plus s'est blindé de bonus.

Image
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Répondre