Coup de fouet en retour - 1956 - John Sturges

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Coup de fouet en retour - 1956 - John Sturges

Message par Manolito » jeu. avr. 02, 2020 6:27 pm

Titre US : Backlash

Image

Jim Slater cherche à retrouver les restes de son père, disparu et enterré avec des compagnons d'armes après qu'ils aient été massacrés par des Apaches. Mais un mystérieux trésor a aussi disparu au moment de cette bataille, et Jim n'est pas seul à arpenter ce funeste champs de bataille...

En 1956, John Sturges est déjà réalisateur depuis 8 ans, déjà spécialisé dans le western. Il vient de recevoir une nomination aux Oscars pour le Film Noir "Un homme est passé, mais il n'a pas encore commencé sa série de fameux succès commerciaux, parmi lesquels "Les 7 mercenaires" et "La grande évasion" le rendront célèbres comme Maître du cinéma d'aventures.

Dans les années 50, le western américain fait sa mue : considéré dans les deux décennies précédentes comme un genre simpliste, voire commercial et enfantin, il est désormais abordé par des réalisateurs qui veulent viser plus haut, plus ambitieux, plus sérieux, et on arrive à l'âge du "sur-western", avec des titres qui portent un regard critique sur les légendes de l'Ouest ("La cible humaine"), font dans la métaphore politique ("Le train sifflera trois fois") ou la psychanalyse flamboyante ("Johnny Guitare").

"Coup de fouet en retour" (traduction littérale très verbeuse du titre américain "Backlash") s'inscrit certainement dans cette tendance. Refusant de rester sur les rails du western classique, il mélange enquête, aventures en tous genres, dans un scénario riche en rebondissement, et virant même au dilemme psycho-psychanalytique lourd dans son dénouement !

Cependant, la sauce prend moins bien que dans d'autres titres de la même époque. La faute d'abord à un scénario ambitieux, mais qui s'égare : certaines intrigues commencent dans le flou et n'arrivent nulle part (les frères qui traquent Jim), certains personnages s'effacent sans raison du métrage (comme celui joué par Donna Reed vers la fin). Bref, trop de ruptures, pas assez de cohérence, un ressenti manquant de rythme...

Pourtant l'interprétation est sans défaut, avec un richard Widmark très bien. La mise en scène de Sturges ne déçoit pas, avec quelques gunfights très efficaces comme Sturges savait déjà les régler. Mais son style terre à terre, très carré, ne semble pas coller avec ce projet à la base plutôt baroque et fantasque.

Vu sur ciné+ replay.

comte vonkrolock
Messages : 10039
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Coup de fouet en retour - 1956 - John Sturges

Message par comte vonkrolock » dim. avr. 19, 2020 11:48 am

Widmark était dans une excellente série de film, sa n'a pas l'ambition du Jardin du Diable de Hatthaway 8)) ou de la Ville Abandonné de Weillman 8)) et il fera très clairement mieux l'année suivante (du moins pour moi :oops: ) avec l'excellente Dernière Caravane.
Encore un film de siège, certainement se qui fait penché la balance par rapport à ce Coup de Fouet en Retour pourtant pas mauvais lorsque l'ont regarde de près la longue filmographie de John Struge. Qui lui aussi aura l'occasion de briller au box office, avec Règlement à OK Corral et le Trésor du Pendu toujours avec Widmark dans des rôles plus borderline.
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Répondre