Keoma - Enzo G. Castellari (1976)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Avatar de l’utilisateur
peter wonkley
Messages : 1141
Inscription : sam. mai 22, 2004 9:18 am
Localisation : ajaccio

Message par peter wonkley » ven. févr. 04, 2005 2:52 pm

Et puis putain LES CHANSONS c'est l'horreur intégrale! Franco Nero anonne comme une crécelle grave désynchronisée. C'est absolument affreux àentendre, sans parler de l'autre idiote qui passe d'une octave à une autre en hurlant "Kiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiommmmmmmmaaaaaaaaaaaa" toutes les cinq minutes. A percer les tympans. sans compter que les paroles ressassent ad nauseam les sentiments confus qui traversent Keoma. Trop c'est trop et Castellari ne sait pas s'arreter : je peux comprendre l'effet tragédie grcques et reprendre l'idée du Chorus mais entre deux dzoïng dzoïng de guitare aigue et les ahanements quasi incompréhensibles des voix le long du métrage, j'avais envie de dézinguer la piste sonore pour me laisser profiter des images seules!










MOUHAHAHHAHAHAHAHHAHAAHHAHAHAHHAHAHAHAHAHA

Avatar de l’utilisateur
goon
Messages : 104
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 am
Localisation : dans un arbre en normandie
Contact :

Message par goon » mer. févr. 23, 2005 12:28 am

vu aussi il y a peu... et j'en attendais autre chose... peut être trop ? Par contre ok pour les tifs... me suis marré avec ça moi !

Avatar de l’utilisateur
the masqué
Messages : 1588
Inscription : jeu. févr. 17, 2005 8:41 pm
Localisation : là où il fait beau

Message par the masqué » sam. mai 07, 2005 7:42 pm

pas vu,encore...
Je voulais savoir combien coûte-t-il en édition non couplée avec El Chuncho chez Wild Side (vu la pub dans un magazine)
"Si on devait tirer sur tout ce qui bouge,on vieillirait bien seuls"

"En France je suis considéré comme un gros nul, En Allemagne comme un raté, En Angleterre aussi et aux Etats-Unis pareil"
Michael Bay

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » sam. mai 07, 2005 7:56 pm

15 euros je crois

Avatar de l’utilisateur
Harry Hausen
Messages : 812
Inscription : ven. avr. 30, 2004 12:36 pm
Localisation : Dernière maison sur la gauche ...

Message par Harry Hausen » sam. mai 07, 2005 8:25 pm

Dis SuperMouche tu m'en garde un bout !!! )8

Image

:D

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » sam. mai 07, 2005 8:31 pm

je te laisse elle
Image

Avatar de l’utilisateur
Harry Hausen
Messages : 812
Inscription : ven. avr. 30, 2004 12:36 pm
Localisation : Dernière maison sur la gauche ...

Message par Harry Hausen » sam. mai 07, 2005 8:46 pm

Désolé mais je préfère les blondes !!! :twisted:

:D

Avatar de l’utilisateur
the masqué
Messages : 1588
Inscription : jeu. févr. 17, 2005 8:41 pm
Localisation : là où il fait beau

Message par the masqué » mar. mai 10, 2005 8:41 pm

t'en as d'autres comme ça? :twisted:
"Si on devait tirer sur tout ce qui bouge,on vieillirait bien seuls"

"En France je suis considéré comme un gros nul, En Allemagne comme un raté, En Angleterre aussi et aux Etats-Unis pareil"
Michael Bay

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12496
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Message par MadXav » mer. juin 15, 2005 9:19 pm

Ben moi je n'avais vu (et revu et re-revu...) que du Castellari post-apo ("Tu as refusé de vivre comme un Templars ? Tu vas mourrir comme un Templars !") fun mais maladroit, fauché, risible, avec des acteurs concourant pour le titre du plus bidon et là, paf ! La claque dans la gueule, je matte Keoma et je suis étonnement surpris. Surpris parce qu'à part les ralentis, tout me plait dans ce film, y compris la perruque de Nero et les voix de crécelles. Ben oui. Je trouve que tout colle bien ensemble et qu'au final on a une putain d'ambiance avec un film (peut être un peu lent) très nettement au dessus de la moyenne. A la limite, je suis choqué. Je comprend pas comment on peut à la fois faire un Keoma et un guerrier du Bronx. L'un est mou et chiadé, l'autre est nerveux mais ultra-torché. L'un propose des "images" bien sentis et des acteurs puissants, l'autre ne délivre que de la bouse débitée par des andives. Qu'on se trompe pas, j'aime la trilogie post-apo parce que c'est une pure poilade défoulante. Mais Keoma, c'est quand même une sacrée surprise à voir après cette trilogie ! J'comprend pas... Bref, Keoma, c'est le bon achat du jour, la surprise, l'envie de revoir le film bien vite pour profiter encore une fois de cette scène où il est sur sa croix, sous la flotte. Excellent.
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » dim. juin 19, 2005 7:35 pm

Keoma traine derrière lui la solide réputation d'être un des fleurons du western-spaghetti, oeuvre sombre et crépusculaire décrivant les affres d'un homme torturé par son passé et qui revient sur les terres de son enfance.

Keoma nonobstant qques défauts vite éffacés par la force et la beauté du film est une oeuvre qui flirte étrangement avec le fantastique et le surréalisme même, une oeuvre apocalyptique aux embruns christiques laissant loin derrière le trop surestimé 4 de l'apocalypse ou même Se sei vivo spara..

Dés la scène d'ouverture, Castellari nous plonge ds un univers sombre, une atmosphère de fin du monde, filmant l'arrivée de Keoma ds les ruines de son passé à travers les restes d'un chariot, balayé par le vent et la poussière.

L'apparition d'une vieille femme hirsute rappellant la Pythie finit de jeter le malaise et parachève cette dimension fantastique.
Tout le film est bati sur ce modèle. Les tornades de vent et nuages de poussière masquent les décors miséreux encombrés le plus souvent de ruines et de décombres à l'instar de l'esprit de Keoma obstrué par mille tourments.
Tout au long de ce western sombre- tant par son scénario que par sa photographie- castellari vehicule le haine, le doute, la vengeance, la colère et le déchirement, mettant en scéne avec brio la confusion de son personnage.

Ss cesse en filigrane, la religion joue un grd rôle ds ce film qu'on peut qualifier de christique. Nombre de réferences sont faites au Christ, la plus significative étant le crucifixion de Keoma- jusqu'à la naissance de l'enfant, symbole d'espoir, note positive ds ce film désespéré.

Violent, Keoma ne lésine pas sur les combats et cascades. On tue, on s'entretue en usant et abusant du ralenti qui sera la marque de fabrique de castellari.

Ces ralentis que certains jugent exagérés et lassants accentuent la force du film ainsi que son coté surréaliste, ces morts qui n'en finissent pas de tomber, de rouler et de mourir, long trés long à l'image de la vie de Keoma.

La superbe bande-son apporte bcp a film, renforcant non seulement l'émotion que distille le film mais accentue la détresse du personnage. La voix grace de Nero semble donner sentence alternant avec la voix aigue de la chanteuse qui n'en finit pas de pleure et hurler les malheurs et troubles de Keoma, comme une tragédie sans issue, renvoi direct aux tragedies grecques d'antan.

Franco Nero en perruque acrylique campe un des personnages les plus sombres de sa carrière entouré par Donald O'Brien, Woody Strode, William Berger et les bellatres Antonio Marsina et Joshua Sinclair alors que les yeux revolvers de Olga Karlatos irradient l'ecran tels des diamants.
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
KERRY-KING
Messages : 392
Inscription : mer. mai 26, 2004 6:51 pm
Localisation : sur une route a fond de sixième...

Message par KERRY-KING » dim. juil. 24, 2005 1:20 pm

Un peu déçu par ce KEOMA, vu hier soir juste apres LA HORDE SAUVAGE, je m'attendais a un film aussi puissant que DJANGO, eh bin j'ai vite déchanté....Franco NERO est quand meme legerement ridicule avec sa perruque sur la tete (si ce n'est pas une perruque je me les coupe...) , la musique est horripilante (les chansons country qui reviennent 50 fois pendant le metrage) , et la vieille femme!!??!!?? si quelqu'un a une explication , qu'il m'explique ce qu'elle fout là!!!!
Mis a part ces details , c vrai que les scenes d'actions dépotent pas mal, et le coup des ralentis , c'est excellents, mais bon, on est loin de DJANGO...

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » dim. juil. 24, 2005 1:25 pm

La vieille a un rôle symbolique, à mon avis, c'est le destin ou un truc dans le genre.

Avatar de l’utilisateur
kookaburra
Messages : 629
Inscription : sam. mai 01, 2004 1:55 am
Localisation : Lyon

Message par kookaburra » lun. juil. 25, 2005 1:50 pm

Ouais moi je la verrais plus comme une représentation de la grande faucheuse, enfin la mort quoi.

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Message par Superwonderscope » lun. juil. 25, 2005 1:57 pm

Il y a une chose, aussi, qui m'est apparu en regardant l'excellent 4 de l'apocalypse de Fulci, ce sont aussi les chansons. Keoma y a repris (volontairement? involontairement?) la structure des chansons accompagnant et narrant les aventures des héros.
On y retrouve en effet la même chose sur le western de Fulci :shock: où les ballades narrent les entiments & les errances des 4 anti-héros. Sauf que bon, le Fulci a mis la pédale douce sur le couinement de cordes vocales coincées dans une gorge atteinte de laryngite aigüe.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » lun. juil. 25, 2005 2:04 pm

y'a plus de chansins différentes dans le Fulci. D'ailleurs sublime musique je trouve.

Répondre