Les collines de la terreur (1972) Michael Winner

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Frankie Diomede
Messages : 10
Inscription : jeu. mai 06, 2004 10:38 am

Les collines de la terreur (1972) Michael Winner

Message par Frankie Diomede » jeu. mars 24, 2005 9:12 pm

Bonjour à tous,


Pouvez vous me dire,s'il vous plaît , si le DVD du film "LES COLLINES DE LA TERREUR" avec Charles bronson et Jack Palance est enfin présenté en VERSION INTEGRALE dans son édition ZONE 2 , contrairement au DVD ZONE 1 "CHATO'S LAND" qui malheureusement était censuré .
(voir les détails à cette adresse:
http://www.imdb.com/title/tt0066907/alternateversions

Merci beaucoup d'avance pour toutes vos reponses.
Dernière modification par Frankie Diomede le jeu. mars 24, 2005 10:08 pm, modifié 1 fois.

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » jeu. mars 24, 2005 9:16 pm

majuscule .... :wink:

Avatar de l’utilisateur
Frankie Diomede
Messages : 10
Inscription : jeu. mai 06, 2004 10:38 am

Message par Frankie Diomede » jeu. mars 24, 2005 9:48 pm

:?: :?: :?: :shock:

Superfly
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...

Message par Superfly » jeu. mars 24, 2005 10:02 pm

Ne pas mettre de majuscule dans le titre (cela revient à hurler dans le microcosme du net).

viewtopic.php?t=7264

Avatar de l’utilisateur
speedball
Messages : 333
Inscription : ven. nov. 26, 2004 11:13 pm
Localisation : Nancy

Message par speedball » lun. nov. 26, 2007 12:09 pm

Apparement le dvd zone 1 c'est le montage tv us R-RATED avec des scenes alternatives "habillées" par contre le dvd zone 2 est bien UNRATED avec les scenes de nues...un peu comme le Grand inquisiteur avec Price.

Avatar de l’utilisateur
ed wood
Messages : 64
Inscription : mer. juin 23, 2004 11:47 am
Localisation : séquestré par casimir sur l'ile aux enfants

Re: dvd les collines de la terreur censuré ?

Message par ed wood » sam. mai 03, 2008 6:54 pm

le dvd français est il uncut ( a savoir la scene de viol en entier, l'enlevement sans la couverture et toutes les chutes de chevaux)? ou bien faut il se tourner vers le zone 2 allemand?

qwerty
Messages : 247
Inscription : ven. sept. 17, 2004 9:00 pm
Localisation : crescent city

Re: dvd les collines de la terreur censuré ?

Message par qwerty » mer. janv. 13, 2010 9:55 am

Une pièce de plus pour le puzzle:
http://wild-wild-western.over-blog.com/ ... 97069.html
Est- ce que quelqu'un peut confirmer?

Avatar de l’utilisateur
Jérôme
Messages : 7674
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:30 am
Localisation : A la recherche du bonus ultime
Contact :

Re: dvd les collines de la terreur censuré ?

Message par Jérôme » mer. janv. 13, 2010 10:29 am

speedball le confirme deux messages plus haut
Sa place est dans un Blu-Ray !

qwerty
Messages : 247
Inscription : ven. sept. 17, 2004 9:00 pm
Localisation : crescent city

Re: dvd les collines de la terreur censuré ?

Message par qwerty » mer. janv. 13, 2010 10:37 am

Le message commençant par "apparemment", je n'étais pas sur pour le zone 2.

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12499
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: dvd les collines de la terreur censuré ?

Message par MadXav » lun. janv. 18, 2010 1:38 pm

Je serai curieux de voir les images qui ont pu être censurées. Parce qu'outre une nudité assez furtive, le film n'est tout de même pas très démonstratif !

Au delà de cette histoire de "censure", le film particulièrement efficace. Bronson y apparait peu mais quelle présence ! Le regard, la musculature, le bonhomme est tout simplement incroyable quand il se dresse sur son cheval. :shock:

Le film démarre sur les chapeaux de roues et en quelques secondes, on comprend qu'il va s'agir de racisme et qu'il va y avoir du sang ! :D Bronson est alors un métis-indien "intégré" qui n'aspire qu'à se désaltérer. Le shérif local s'y oppose, sous prétexte qu'on ne doit pas servir les indiens. L'homme s'emballe mais Bronson lui fait rapidement ravaler son propos raciste qu'une balle dans le buffet. Un groupe de chasseur se monte alors afin de traquer l'indien assassin.

Le film est décomposé en deux parties égales. Dans la première, Bronson est habillé comme un "blanc" et ne tue pas. Il mène la danse mais tente de dissuader ses poursuivants. Il les fait passer par des pistes escarpées, leur vole leurs chevaux etc. Les chasseurs sont mis face à leur impuissance mais leur haine et leur arrogance sont les plus fortes. L'excellent Jack Palance (très humain dans ce film, loin de ses rôles de méchant) nous explique qu'il a fait la guerre de Sécession et que malgré ses faits de gloire personnels, il a fait parti du camp des perdants. Il se demande comment le général Lee n'a pas pu voir l'évidence, comment personne n'a pu se rendre compte que cette guerre était perdue d'avance, comment on a pu pousser la folie aussi loin avant de prendre conscience... Et pourtant, malgré ces questions et cette lucidité apparente, le personnage fera la même erreur que Lee en poursuivant une quête qu'il croit être juste...

Galvanisée, excédée et rendue aveugle par la vengeance, la petite équipe de chasseur décide donc coûte que coûte que l'indien doit mourir. Il en va de l'honneur des blancs. Pour débusquer Chato/Bronson et le forcer à se rendre, ils iront jusqu'à commettre l'irréparable en violant sa femme et brûlant vif l'un des siens. A cet instant, le Capt. Quincey Whitmore/Palance comprend qu'une limite a été dépassée... Et c'est bien évidemment le cas. Bronson oublie qu'il est à moitié blanc. Il met de côté ses "bons sentiments" et retire ses vêtements de blanc. Chato redevient indien, se détache totalement de ses poursuivants et entreprend donc de les éliminer un par un...

Chato's Land est un titre explicite. Cette terre appartient à Chato (et par extension aux indiens), il la connait mieux que personne, il est seul maitre à bord et en aucun cas des "pièces rapportées" ne pourront venir y semer le trouble. Dans l'idée, Chato's Land est assez comparable à un Deliverance ou un Southern Comfort. Sauf qu'ici, le héros est le chasseur. Il n'est ni laid, ni difforme, ni attardé. Dans la seconde moitié, usant de la nature et du terrain pour tuer, il semble même parfait, voire "pur". Il est dans son bon droit, il a l'approbation du spectateur. Il est donc étonnant que le personnage apparaisse si peu à l'écran. Reste que cela fonctionne et que par ce biais, Winner étoffe les différents personnages "blancs". Il leur donne une vraie substance, une logique, un sens du dévoir, une haine... que de bonnes raisons pour chasser cet indien jusqu'à en perdre la vie.

Le film est efficace, rondement mené. Le métrage s'achève sur une bien joli séquence, imageant l'idée du film et le titre en lui même... Bref, une oeuvre très recommandable que ce sympathique de "Western-Survival"...
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Les collines de la terreur (1972) Michael Winner

Message par Manolito » jeu. juin 18, 2015 4:17 pm

Les gens qui ont fait "Les collines de la terreur" ont clairement vu "L'étrange incident", classique du film de lynchage, puisqu'on a le même type de personnage menant le posse : un ancien officier sudiste qui sort son vieil uniforme de la naphtaline pour se donner une pseudo-légitimité de chef de troupe.

Mais si dans "L'étrange incident", ce personnage était clairement le méchant du métrage, ici, Winner nous montre dans sa troupe des personnages encore pire, des dégénérés sans aucun souci de justice, uniquement motivé par un racisme criminel.

D'ailleurs, plus que Chato (Bronson dans un rôle de métis indien post "Il était une fois dans l'ouest"), très monolithique, l'intérêt du métrage est la peinture de la troupe de lyncheurs, perdue au milieu de nulle part dans des terres stériles et inhospitalières, et commençant à se déchirer. Le personnage joué par Palance est nuancé, lui offrant un rôle plus subtil que d'habitude, le propos est celui d'un western noir, ambitieux, soigné.

Je tique sur un truc quand même
Spoiler : :
On ne comprend pas pourquoi Chato laisse sa famille à la merci des lyncheurs, alors qu'il sait que ce sont des personnes dangereuses. Il sous-estime peut-être leur cruauté, il pense qu'ils ne trouveront pas sa maison ?
Enfin bref, du Winner de qualité, ambitieux, sérieux, une de ses grandes collaborations avec Bronson...

Vu sur tcm replay qui le passe en ce moment, copie 1.85 16/9, VM anglaise, copie non censurée...

Algor
Messages : 924
Inscription : lun. févr. 11, 2008 11:02 pm

Re: Les collines de la terreur (1972) Michael Winner

Message par Algor » mar. août 18, 2015 1:59 pm

Je vais dans le même sens; ce western est excellent et bien représentatif des années 1970 où l'exclu social et le racisme seront les thèmes très exploités dans tous les genres du cinéma.
Jack Palance, après lui-même avoir joué les métis et les mexicains devient le persécuteur, ou du moins le guide d'un groupe de persécuteurs racistes.
Avant Chato's Land, il avait déjà été instigateur de la violence raciste dans Le Clan des MacMasters; un rôle qu'on lui confiera assez souvent.
Ma théorie perso à Manolito:
Spoiler : :
Si le héros aurait pu tout prévoir et sauver sa famille, cela aurait adouci la vilenie des poursuivants; jusqu'où ils pouvaient aller dans l'horreur. Il s'agissait de démontrer que ces salauds ne méritaient pas de clémence. Vient ainsi la frustration chez le spectateur qui sera encore plus du côté Chato/Bronson.
C'est un choix scénaristique avant tout. :wink:

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12499
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: Les collines de la terreur (1972) Michael Winner

Message par MadXav » mer. nov. 13, 2019 10:58 am

Revu par le biais de la copie HD Sidonis parfaite, et uncut.

Pour moi ce film reste un incontournable, un film parfaitement réfléchi dans le découpage que j'évoquais plus haut.
Ce qui me surprend à chaque fois, c'est le personnage de Jack Palance, bien plus subtile que les autres rôles qu'il a pu jouer. Intéressant parce qu'on en fait un personnage qui évolue à contre-sens des autres, un personnage plus touchant qui meurt également d'une manière bien différente.
En extension de ça, il me plait toujours de voir comment les chasseurs sombrent dans la folie, comment ils finissent par s'entre-tuer et comment Bronson, très en retrait, devient spectateur de ce chaos.
La présence limitée de Bronson est également un facteur de surprise à chaque fois que je vois ce film. Tout simplement parce qu'à chaque fois que j'insère à nouveau un disque du film, le souvenir que j'en ai avant tout, c'est l'incroyable charisme de l'acteur. Chaque apparition est si puissante, qu'on a avec le recul un sentiment d'omniprésence. Il faut dire que jouer presque à poil la moitié du film, et être gaulé comme ça à 51 ans, c'est juste hallucinant !

Bref, grand plaisir à revoir en HD.
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Répondre