The end of the f ** king world ( Charlie Covell, Jonathan Entwistle_2017)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

The end of the f ** king world ( Charlie Covell, Jonathan Entwistle_2017)

Message par fiend41 » sam. févr. 24, 2018 5:02 pm

James et Alyssa s'ennuient dans leur lycée. l'un se sent des pulsions psychopathes sur sa nouvelle amie, elle, rebelle, rêve d'aventures. ces bonny& clide involontaires vont partir roadtripper dans le pays et déclencher qq problèmes non sans conséquences..

le ton et les visuels veulent donner une impression américaine, mais c'est anglais (et c'est ptet ce qui casse un peu l'effet ou l'envergure).

il y a des semblants de spontanéité assez amusants, comme leur imagination les guidant ou démontrant le possible résultat visuel. ça se suit pépère car c'est assez court, cette première saison est bouclée en 2h, avec évidemment une fin pas totalement ouverte, mais vu le succès rencontré, ça annonce une séquelle..

Image

Avatar de l’utilisateur
orco
Messages : 2448
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:21 pm
Localisation : Lille

Re: The end of the f ** king world ( Charlie Covell, Jonathan Entwistle_2017)

Message par orco » jeu. mars 05, 2020 3:05 pm

J'ai commencé la série et je suis vraiment emballé, je dirais même que c'est complètement génial. C'est l'adaptation d'une BD de Charles Forsman, que je ne connais pas, où l'on suit deux ados en fugue et quelques peu perturbés psychologiquement et qui vont vite être embringués dans un enchaînement d'événements qui les dépassent (sans trop spoiler). Il y a une vraie fraîcheur de ton avec des décrochages, décalages jouant sur la voix-off, etc. mais sans tomber dans le clinquant / gros clin d'oeil dans ta face. Mais il y a surtout un nihilisme et un humour noir vraiment assumés jusqu'au bout et qui font mouche, tout en gardant des personnages attachants malgré leurs penchants psychotiques. Les acteurs sont au top, même les seconds rôles de passage apportent une densité ou une drôlerie toujours bienvenue. Les épisodes sont courts, ce qui est finalement un bon point aussi, pas le temps de se lasser. Super BO aussi, remplie de oldies but goodies (même si c'est devenu monnaie courante). Très très bonne surprise.

Répondre