Spides (Rainer Matsutani -2019)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Spides (Rainer Matsutani -2019)

Message par fiend41 » jeu. juin 18, 2020 11:20 am

Berlin de nos jours, d'étranges scientifiques ont manipulé génétiquement des humains et observent des sphères remplies d'un liquide violet, une drogue qui prépare les cobayes, le Bliss) , des sphères? , des filles clonées ? quelle imagination ! (non ce ne sont pas les soeurs d'Alice de "Resident evil" :D ) . l'une d'elles contient une fille, Nora. Libérée, elle va devoir comprendre ce qui sommeille en elle et sa destinéeeee (sans guy marchand).

dans l'esprit invasion d'aliens directement posée du début, légèrement réchauffée d'idées scifi 50's-70's américaines genre "l'invasion des profanateurs de sépultures" (hommage volontaire souligné dans un dialogue), ou françaises (j'exagère à peine mais je pensais pour des détails et ambiances à : "Noires sont les galaxies", "Le mutant"), cette série de 8 épisodes se regarde relativement bien (pour ses vrais ou parfois exagérés intérieurs et décors trash berlinois aussi : c'est dommage car les plans sont trop fugaces, alors qu'on s'attarde sur des scènes et dialogues sans saveur), son semblant d'enquête policière trop facile, ses protagonistes, ses embrouilles, moeurs et qu'en fait peu des personnages sont ce qu'ils paraissent ou sans ombres !.

après faut se dire c'est rigolo ou ne pas trop chercher (curieusement y'a un panneau à un moment vu de loin où il semble être marqué "Sp..es" justement, le nom d'un vrai quartier ?. et notamment pourquoi les choix d'un directeur de casting production (mince j'en avais un (dont quasiment la france entière a vu son boulot) à dépatouiller y'a peu, j'aurais du lui demander pourquoi ils font souvent ça ; car là aussi on a droit à des clones allemands d'acteurs/trices à succès genre bradley cooper, alicia vikander, joel kinnaman

en tout cas ça fait sourire la jeunesse berlinoise.. :lol: à 18ans sous ses airs tout mimi, l'héroine a déjà 3 amants, bosse dans un centre pour toxicos alors qu'elle se tape des overdoses, est championne de course et c'était sans compter ses aventures extra humaines.. normal quoi..

ceci dit sans le ton : jeunes adultes qui croient changer le monde alors que les vieux tirent les ficelles, ça serait mieux passé aussi. On aurait aussi gagné facile 1-2h sans tunnels de dialogues bidonnés (ça se ressent particulièrement dans l'interminable dernier épisode et le wagon)

Image

Répondre