Broken Arrow (1996) - John Woo

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
bluesoul
Messages : 4386
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par bluesoul » mar. nov. 21, 2017 5:50 pm

Pas de thread? :?:
Le capitaine Riley Hale, pilote d'essai dans l'armée américaine, est en fervente admiration devant le major Vic Deakins, avec lequel il fait équipe. Sa ferveur est mise a rude epreuve le jour ou, une mission ultrasecrète a bord d'un bombardier furtif B-3 qui transporte deux missiles à ogives nucléaires opérationnels tourne court... (Source: Allocine et quelques changements de bibi)
Enfin vu ce Woo qui m'a toujours echappe grace a TV Tokyo. (Bon, il y a des trucs qui doivent manquer, mais ca ne deglingue pas vraiment le film a mon avis. :oops: )

Bilan: pas mal, meme si pas ce qu'il y a de mieux dans la periode americaine du real.

D'emblee, quelques trucs font tiquer: Travolta dans son numero de "bad guy". Faut quand meme dire que le bonhomme (et sa carriere) etait DCD apres Two of a Kind (1983) :shock: et Perfect (1985) :? et qu'il ne vivotait que grace a la Look who's talking-xploitation :roll: et ce, jusqu'a ce que Tarantino himself ne le remette en selle avec Pulp Fiction (1994). Ici, il creuse le fillon du bad gay charismatique (enfin, je crois) et qui se veut stoique et ueber-cool (on va dire que ca passe, mais c'est limite--explication plus bas).

Ensuite, il y a Christian Slater. C'est sans doute bibi, mais au nom de Slater, il ne peut s'empecher de penser au moine puceau de Name of the Rose (1986). C'est c.n et ca fait tiquer de l'imaginer en action-star, mais bon, grace a Woo, ca passe et plutot bien.

Les SFX tiennent la route, mais compare a p.ex. Executive Decision (1996) sorti la meme annee et incluant des SFX d'avion et de vol, ca a pris de la bouteille.

Un autre probleme est aussi un cote telefilm assez prononce dans la cinematographie (pour cause d'une copie pleine ecran diffusee sur la chaine peut-etre?) ou alors le cote action '90s?
M'enfin sur le dernier point, bibi apprecie que le film (epoque, oblige) ne fasse pas dans le boum-but-cut-boum-cutcutcut epileptique. Ainsi, le combat de boxe du debut fait presque "cinema classique", ce que bibi apprecie.

Un autre truc qui fait tiquer est le perso de Mathis avec laquelle on "accouple" Slater, car on sent quelque part que Woo n'est pas trop a l'aise avec, soit une femme dans ce monde d'action, soit l'actrice en soi, soit avec une actrice qui n'est pas une action-star (genre celles du cinema made in Hong-Kong). Le scenar, Woo et Mathis se debrouille au final plutot bien, mais bibi n'a pas arrete de se dire que de creer un tandem avec "un" Texas Ranger marcherait mieux dans un actioner...Ou alors, encore mieux, de laisser Slater se debrouiller seul John McClane-style, mais alors encore moins sur que Slater soit l'acteur/homme de la situation...Cornelien tout ca... :?

Le pitch est sympa et assez bien pense en soit, les peripeties un cran moins. La faute sans doute a ce qui est sans doute imagine comme une sorte de "rivalite virile" (du genre qui interesse Woo), mais au final se resume un peu trop a un concours de bistouquette US comme lorsque
Spoiler : :
Travolta, et seulement pour faire ch.er Slater decide de lui peter la gueule a coup d'ogive nucleaire, pas UNE fois, mais DEUX! :roll: , sans compter les postures stoico-c.n-c.n de Travolta, dont bibi n'est pas sur qu'elles soient dues au realisateur ou a l'acteur...? :?
Ajoutons aussi quelques astuces scenaristiques comme
Spoiler : :
la facon de Mathis et Slater d'abattre l'helico enemi :roll: ou leur fuite via la riviere :roll: :roll:
Apres, quelques peripeties ou Woo a du mal, comme les fusillades dans la mine ou Woo semble avoir du mal a jouer la profondeur ou l'environnement comme il le ferait dans un batiment ou a l'air libre :? .

En fait, la meilleure partie reste...la fin
Spoiler : :
sur le train
ou meme avec quelques details foireux
Spoiler : :
Travolta & Co qui s'abritent du feu enemi dans un wagon ou les parois laissent des interstices :roll: ou une sorte de radar qui se faire mitrailler qui semble etre en contreplaque si on y regarde bien :lol:
, ca pete, ca explose et ca tire dans tous les sens, mais bon, c'est la fin du film et, a vrai dire, on a vu des trucs dans le genre avant (The Cassandra Crossing (1976) ou apres (Atomic Train (1999) ), relativisant un peu l'experience.

Au final, c'est pas mal et Woo tire le tout vers le haut.

Broken Arrow: 3.75 / 5 (bon pour le service, mais juste "bon", quoi, donc plutot dans la partie "moyenne" du realisateur... :? )
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

comte vonkrolock
Messages : 10148
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par comte vonkrolock » mar. nov. 21, 2017 8:18 pm

Un film à l'excellent partition musical de Hans Zimmer qui sera en bonne partie utilisé pour meubler la zique de Scream II. Et oui la fox recycle à tous va lorsqu'elle peut faire de petit économie.

Après le film en lui même s'il est une énorme déception pour les inconditionnelles de John Woo de l'époque HK qui fait que je suis complétement passer à coté à l'époque de sa sortie cinéma. Au final la Fnac qui passait en boucle lorsque le LD est sorti, à fait pencher la balance du coté positif puisque logiquement gros spectacle en Surround à l'époque, fait que j'ai craquer sur la galette pour tester ça sur mon installation. Et le premier effet Kiss Cool s'est bien le passage de cette avion furtif au dessus de Samantha Mathis :shock: 8)) :@ :@ :@

Certes ont retrouve peut de John Woo dans ce film, mais lorsqu’on y regarde de plus près il y a bien tous ! Ces fameux plongeon au ralentis ces trèèèèsss long plan de flinguage que se soit Travolta, Slater ou bien d'autres comme Howie Long (Firestorm à l'époque). Sa défouraille pas mal. Et les deux acteurs principaux auront l'occasion comme quoi le msiou Woo aime les acteurs avec lequel il tourne, donc ces deux acteurs auront donc l'occasion de briller encore avec lui (Face/Off, WindTaklers).

Cette Broken Arrow est surtout et avant tous le ticket d'entrer de John Woo dans le cinéma des Blockbusters calibré gros bras. aujoud'hui je continu a me le revoir de temps en temps comme un très bon spectacle du samedi soir, et en scope Bluesoul s'est largement mieux et sa fait largement moins téléfilm :mrgreen:

Alors le BR sorti chez FOX est a la limite du correcte, compressé avec se très vieux procédé utilisé sur le DVD (MPEG-2) il s'en sort pas trop mal si ont est pas trop regardant concernant le son s'est un poil meilleurs surtout en VO, car seulement celle-ci bénéfice d'une piste DTS-HD... Même si la piste Française de démérite pas.

Image
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

bluesoul
Messages : 4386
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par bluesoul » mer. nov. 22, 2017 2:43 am

Cette Broken Arrow est surtout et avant tous le ticket d'entrer de John Woo dans le cinéma des Blockbusters calibré gros bras. aujoud'hui je continu a me le revoir de temps en temps comme un très bon spectacle du samedi soir, et en scope Bluesoul s'est largement mieux et sa fait largement moins téléfilm :mrgreen:
Bon resume, je dirais :wink: et, oui, je compte a l'occaz' me le refaire en loc' en integrale(!) et--j'espere--au format, car la mouture que j'ai vu me donne quand meme envie, ce qui est pas mal.
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 3124
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par Machet » mer. nov. 22, 2017 10:37 pm

bluesoul a écrit :Travolta dans son numero de "bad guy". Faut quand meme dire que le bonhomme (et sa carriere) etait DCD apres Two of a Kind (1983) :shock: et Perfect (1985) :? et qu'il ne vivotait que grace a la Look who's talking-xploitation :roll: et ce, jusqu'a ce que Tarantino himself ne le remette en selle avec Pulp Fiction (1994).
Tu oublies le méga succès de Look who's talking (Allô maman ici bébé, 1989), Look who's talking too (Allô maman c'est encore moi, 1990) et Look who's talking now (Allô maman c'est Noël, 1993) juste avant Pulp Fiction. :D

Sinon, j'adore Broken Arrow. Le blockbuster type des années 90. Jolis paysages de western, super musique de Zimmer en effet (l'une de meilleure du Monsieur je trouve), des effets spéciaux soignés, peu de personnages, des enjeux simples, et John Woo qui se fait plaisir au milieu de tout ça. De tous les "John Woo" faits aux USA, Broken Arrow est mon préféré.

J'aime particulièrement la façon dont Travolta tient sa cigarette dans ce film. Quelle classe. 8)
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Avatar de l’utilisateur
leWalrus
Messages : 1725
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:36 am
Localisation : Besançon

Re: Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par leWalrus » jeu. avr. 08, 2021 9:56 am

Revu grâce au service de streaming "Disney + Star".
Image
C'est quand même pas mal, mieux que dans mon souvenir. Ce Broken Arrow est un film hyper efficace qui ne s’embarrasse pas avec des considérations politico-philosophique pour aller à l'essentiel : un western d'action moderne dont le pitch est centré autour du vol d'ogives nucléaires.

Travolta en fait des caisses avec une interprétation "freestyle" (la façon dont il tient ses cigarettes m'a toujours laissé perplexe) et Slater, ben, il est assez transparent - il faut dire que son personnage est moins fun.

John Woo film toujours avec un certain brio les scènes d'actions. Celle de la mine est vraiment pas mal à ce sujet. Le film se tient bien, est pas trop long et s'avère un bon divertissement d'action décomplexé des années 90 à l'image de ce pauvre campeur qu'on assassine directement sans se poser plus de questions que cela :D (Volte/Face est également truffé de moment de ce genre).

Si l'on retrouve des moments que John Woo a déjà filmé mieux à Hong Kong, on a aussi de nouvelles situations comme celle du train ou celle de l'attaque de l'hélicoptère. Et ça fait quand même plaisir avec quelques bonnes idées.

Broken Arrow est un film qui vieilli bien, à l'image de Hard Target. Le film est loin d'être un chef d’œuvre, mais c'est un bon divertissement devant lequel on ne baille que rarement aujourd'hui.

Je serai moins clément avec Volte/Face, mais ce sera pour un autre thread.

PS : bonne image HD en scope sur Disney +.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 21066
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Broken Arrow (1996) - John Woo

Message par Manolito » jeu. avr. 08, 2021 6:16 pm

Pour ma part un John Woo fun et sans prétention, généreux mais toujours virtuose, que j'ai toujours apprécié, moins bancal que "Hard Target" qui le précède, moins inégal que "Volte Face", de l'action fun , carrée, solide ! Que demande le peuple.

Bon après, je ne l'ai pas revu depuis 20 ans... :D 8)

Répondre