Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Teurk le Sicaire
Messages : 172
Inscription : dim. mars 20, 2005 2:54 pm

Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Message par Teurk le Sicaire » mer. nov. 04, 2020 10:28 pm

Image

Dupontel trace son chemin de réalisateur avec son amour des fables douces-amères où la dinguerie laisse de plus en plus de place à une poésie biscornue, si ce n'est désespérée. Au risque de tomber dans un pathos un peu facile que frôle par moments Adieu les cons, mais son inspiration avouée des grands du burlesque lui permet toujours de s'en sortir avec une jolie pirouette (la séquence adolescente sur la Mano Negra fonctionne bien). Il faut toutefois rendre grâce à Virginie Efira qui incarne parfaitement son personnage et apporte une émotion puissante au film (oui, j'ai versé ma larmichette). Cela dit, j'ai trouvé que Dupontel offrait un contre-poids intéressant dans son rôle plus en retenue que d'habitude. Et c'est étonnant de retrouver dans ce film le thème du temps qui détruit tout après avoir découvert quelques jours plus tôt Irréversible dont c'est le leitmotiv (et dans lequel joue Dupontel).

On appréciera la réalisation du bonhomme qui cherche toujours à se réinventer et à explorer avec naturel des idées visuelles agréables. La team des habitués répond présent (aaah, Philippe Uchan, éternel député Vallois), avec quelques têtes nouvelles (je sais que je suis pas physionomiste mais y'a que moi qui trouve que Bastien Ughetto a un faux-air de Sly ?). Le rythme est maitrisé, on s'amuse de ces pérégrinations impossibles et des hommages administratifs à Brazil et on content de voir qu'il est possible de proposer du cinéma français grand public qui n'abandonne pas toute velléité artistique.

Avatar de l’utilisateur
orco
Messages : 2607
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:21 pm
Localisation : Lille

Re: Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Message par orco » jeu. nov. 05, 2020 10:20 am

Et pour l'occasion, Dupontel est passé par le Video Club :




Il y a aussi cette interview fleuve chez Thinkerview qui a l'air passionnante :


Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2652
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Message par Lord Taki » lun. mai 24, 2021 9:57 am

Une autre réussite.

La filmographie de Dupontel avance et ne m'a jamais déçu. Je connaissais volontairement peu de l'histoire et j'ai été choppé.
Un film qui ne nous prend pas pour des idiots, bien écrit, bien réalisé, bien interprété mais merci Dupontel qui élève le niveau avec quelques autres artistes en France.

Il y a des instants de grâce comme cet aveugle qui fait le GPS pour Suze et le spectateur de se rendre compte du temps qui passe avec le décalage du discours et du reflet dans les vitres de la voiture.

Et puis surtout, pour finir, ce "Je peux venir avec vous?" déchirant, magnifique.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Messages : 885
Inscription : lun. févr. 07, 2005 12:33 pm

Re: Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Message par gnome » lun. juin 14, 2021 6:12 pm

Superbe film.
Dupontel alterne l'humour absurde, burlesque avec de réels moments d'émotion et de poésie sans oublier son côté un peu trash habituel. Une vraie réussite pour moi.
"Que sert-il à un homme de gagner le monde s'il perd son âme?"
Marc 8:36

Avatar de l’utilisateur
DPG
Messages : 4992
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:03 pm
Localisation : Higher, toujours ailleurs

Re: Adieu les cons - Albert Dupontel (2020)

Message par DPG » mar. juin 15, 2021 9:20 am

Un peu moins dithyrambique que vous, mais un bon moment quand même. Je trouve l'ensemble inégal, un peu bordélique, et le scenar' a quelques facilités. Mais ça fonctionne qd même, les persos sont touchants, le film a une ambition au dessus de la moyenne, un vrai ton, de belles idées à offrir. Une réussite tout de même, mais j'espérais un peu mieux au vu des louanges que le film reçoit partout
"J'ai essayé de me suicider en sautant du haut de mon égo. J'ai pas encore atteri... "

Répondre