Ferris Bueller's Day Off - John Hughes (1986)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Leguman
Messages : 450
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:29 pm
Localisation : 94
Contact :

Ferris Bueller's Day Off - John Hughes (1986)

Message par Leguman » mer. sept. 21, 2005 10:36 am

Peut etre celui que j'ai le moins aimé entre Breakfast Club et Weird Science.
Meme si il contient une pointe de critique envers les années Reagan, j'ai pas trouvé le discours aussi fort que dans BC.
Ici on suit les aventures d'un adolescent sans grands problemes majeures si ce n'est celui de faire la bringue, il entraine alors avec lui son meilleur pote introverti et sa copine dans Chicago le temps d'une journée.
La critique sociale est moins appuyée, Ferris et son pote Cameron ne sont pas vraiment des cas sociaux difficiles et la rebellion dont font preuve les 2 personnages parait plus comme celle d'enfants gatés insolents. On est loin des freaks et des nerds de BC/WS.
Pour preuve les "aventures" qu'ils vont vivre pendant cette journée, paraissent bien fades et gentillette (le musée, le stade...).
On ri plus des deboirs du proviseur, de sa secretaire et des cours qui se deroulent parrellelement aux aventures de Ferris.

Reste que le film est drole (qui le sait? qui le sait?), on passe un bon moment, les personnages secondaires sont tordants. A noter une apparition de Charlie Sheen, sorte de Silent Bob avant l'heure, sans doute l'une des inspirations de Kevin Smith mon maitre.

(Charlie Sheen qui partage ce film avec Alan Ruck qu'il retrouvera 10 ans plus tard dans Spin City, j'adore ces trucs là).

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » mer. sept. 21, 2005 11:00 am

Rien que pour Jeffrey Jones, ce film est démentiel :D

Avatar de l’utilisateur
celia0
Messages : 3189
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:13 pm
Localisation : Devant toi

Message par celia0 » mer. sept. 21, 2005 11:35 am

Ferris Bueller joue à fond la carte de la comédie contrairement à Breakfast. Et pour cela, je revois plus volontiers Ferris que breakfast qui m'ennuie.
Avis aux nouveaux forumers, il est parfaitement normal voir de santé publique d'envoyer chier manolito au moins une fois.

Avatar de l’utilisateur
peter wonkley
Messages : 1141
Inscription : sam. mai 22, 2004 9:18 am
Localisation : ajaccio

Message par peter wonkley » mer. sept. 21, 2005 11:42 am

Prodigy a écrit :Rien que pour Jeffrey Jones, ce film est démentiel :D
+ 4 milliards :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » mer. sept. 21, 2005 12:07 pm

Image

Avatar de l’utilisateur
Jérôme
Messages : 7674
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:30 am
Localisation : A la recherche du bonus ultime
Contact :

Message par Jérôme » mer. sept. 21, 2005 1:14 pm

edition spéciale en préparation chez Paramount USA.

Déjà le comm audio de John Hughes est excellent sur la présente édition, et sous-titré fr sur le zone 2.

Il y parle notamment du 4ème mur et des difficultés pour Broderick de gérer ce même mur au début du tournage.
Sa place est dans un Blu-Ray !

Avatar de l’utilisateur
rusty james
Messages : 6547
Inscription : ven. avr. 30, 2004 7:41 am

Message par rusty james » mer. sept. 21, 2005 3:18 pm

C'était mon idole quand j'étais jeune :lol:
Respect éternel pour tout ses trucs et astuces trouvés pour réussir à bleuter 8)
Une belle image de l'enfance douce heureuse et irresponsable.
Le final nawak a souhait me plait beaucoup...

Avatar de l’utilisateur
Tony
Messages : 11
Inscription : jeu. juin 17, 2004 8:29 pm

Message par Tony » mer. sept. 21, 2005 3:22 pm

celia0 a écrit :Ferris Bueller joue à fond la carte de la comédie contrairement à Breakfast. Et pour cela, je revois plus volontiers Ferris que breakfast qui m'ennuie.
C'est vrai que Breakfast est assez plat en fait... Sinon il y a aussi, Fast time at ridgement high. Dailleur si quelqu'un à une copie de The Wild Life avec Chris Penn... :roll: :D :D :D

Avatar de l’utilisateur
fiend471
Messages : 1308
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:01 pm
Localisation : depts 94, 75,99
Contact :

Message par fiend471 » mer. sept. 21, 2005 3:31 pm

avec le recul je hais les 2 héros, 2 pauvres petits fils entre le riche et le businessman, qui se font chier dans leur morne adolescence. on les plaint tiens :roll: c'est surtout la débilité de ces fameuses journées maxi autorisées d'absence comme si c'était le st graal des étudiants :?

bon ça reste un film quoi, avec un final plutôt joyeux et délirant en ville, mais jusque là ohhhh combien c'est chiant !! si tu comptes à peu près à partir du repas où c'est le début de leurs aventures presque, il ne leur reste que l'apresmidi !
Cthulhu vs Macross Zero = my dream !

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Message par Prodigy » mer. sept. 21, 2005 3:46 pm

fiend471 a écrit :avec le recul je hais les 2 héros, 2 pauvres petits fils entre le riche et le businessman, qui se font chier dans leur morne adolescence. on les plaint tiens :roll:
Oui on ne devrait faire des comédies que sur les africains qui meurent de faim ou les petits enfants qui souffrent, il n'y a qu'eux qui ont le droit de s'exprimer après tout.

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » mer. sept. 21, 2005 5:01 pm

Ferris Bueller est le John Hughes que j'aime le moins, le film me laisse totalement indifferent au niveau de l'humour qu'il propose.
Quatrième comédie de Hughes, Ferris pourrait être vu comme l'anti these de Breakfast, le coté positif de ce dernier.. et peut etre cela est il trop joyeux, trop lisse, trop propre, trop clean ds ces personnages qui déambulent ds un monde de la belle societé..
Hughes nous avait habitué à des situations plus sombres derrière ses comédies aigre-douces, des ados plus "ternes", moins resplendissants, moins brillants, décus ou désillusionnés ..
A mes yeux, Breakfast, chef d'oeuvre d'entre ls chefs d'oeuvres ds la description de ces ados et leurs parcours en 90mn, le doucereux Rose bonbon, l'amer 16 candles me touchent beaucoup plus.

Hormis cela, Ferris demeure une comédie agréable, tres bien mise en scene surtout et enlevée.. et qui dit Ferris dit l'un des dieux d'alors, une des idoles a fantasmes qui ont envouté notre jeunesse et contribué a nos premiers émois sexuels.. ET PERSONNE n'en parle, pas même une photo!
je me satisfais seul alors: MATTHEW BRODERICK!!

MATTHEW, bellissime Matthew et ce regard a vous faire chavirer un troupeau de corbeaux!! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

Image

Alors là, là, je le viole sur place!! 8) 8)
Image
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
celia0
Messages : 3189
Inscription : ven. avr. 30, 2004 11:13 pm
Localisation : Devant toi

Message par celia0 » mer. sept. 21, 2005 6:01 pm

Je défend à fond ce film que j'ai toujours adoré et que je revois sans me lasser.
Jeffrey Jones y tient le meilleur rôle comique de sa carrière.
Y a aussi un acteur dont j'ignore le nom dans le rôle du prof d'économie qui ponctue chaque phrase de son cour par "Qui le sait? Qui le sait?"
Et la gueule des étudiants qui assitent au cours me fait pisser de rire.
Avis aux nouveaux forumers, il est parfaitement normal voir de santé publique d'envoyer chier manolito au moins une fois.

Avatar de l’utilisateur
fiend471
Messages : 1308
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:01 pm
Localisation : depts 94, 75,99
Contact :

Message par fiend471 » mer. sept. 21, 2005 6:55 pm

Prodigy a écrit :
fiend471 a écrit :avec le recul je hais les 2 héros, 2 pauvres petits fils entre le riche et le businessman, qui se font chier dans leur morne adolescence. on les plaint tiens :roll:
Oui on ne devrait faire des comédies que sur les africains qui meurent de faim ou les petits enfants qui souffrent, il n'y a qu'eux qui ont le droit de s'exprimer après tout.
:D je suis bien d'accord, non mais aurait-ce été moins marrant de prendre des ados lambda sans des familles aisées ? ça la fout mal quoi. comme si même là fallait du sourire plein la gueule et de la réussite plein pot d'arrogance. bon faudrait quand même pas du Bully non plus :lol:
Cthulhu vs Macross Zero = my dream !

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » mer. sept. 21, 2005 8:16 pm

[quote="celia0"]Y a aussi un acteur dont j'ignore le nom dans le rôle du prof d'économie qui ponctue chaque phrase de son cour par "Qui le sait? Qui le sait?"
quote]

Cet acteur s'apelle Ben Stein que tu as pu voir dans The Mask, Casper, Denis la menace ou Ghostbusters 2....
Et n'oublions pas ds Ferris, l'apparition du vilain martin sheen et l'échapée de L'aube rouge et futur heroine cadencée de Dirty dancing Jennifer grey!
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Message par manuma » jeu. sept. 22, 2005 7:52 am

C'est vrai que Ferris Bueller's day off sent un peu trop la mécanique bien huilée face aux - d'apparence en tout cas - plus spontanés 16 Candles et Breakfast Club. N'empêche que, si je suis incapable de dire lequel je préfère des trois films, celui-ci constitue pour moi le sommet de la teen comédie US des eighties, ainsi que le sommet de la carrière de John Hughes.

Répondre