Marie Heurtin - 2014 - Jean-Pierre Améris

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Marie Heurtin - 2014 - Jean-Pierre Améris

Message par Manolito » jeu. avr. 23, 2020 8:40 am

Image

Au XIXème siècle, Marie Heurtin, une jeune fille sourde et aveugle est placée dans une institution pour sourdes tenues par des nonnes. Soeur Sainte-Marguerite tente de communiquer avec cette enfant que les autres enseignantes ne voient pas comment éduquer...

Jean-Pierre Améris poursuit une carrière discrète dans le cinéma français depuis "Mauvaises fréquentations", son premier long métrage, avec quelques succès dont la comédie "Les émotifs anonymes" avec Isabelle Carré. Celle-ci tient le rôle de Soeur Sainte-Marguerite, personnage historique réel et pionnière dans l'éducation des sourdaveugles. Sa méthode consiste à enseigner la langue des signes par le toucher. Mais le plus délicat est de transmettre la notion du signe comme unité de langage à un enfant avec lequel on a aucun moyen de communiquer, que ce soir visuel ou auditif.

Evidemment, "Marie Heurtin" rappelle forcément un classique du cinéma, à savoir "Miracle en Alabama" d'Arthur Penn, et certaines scènes y font sans doute penser, comme les premières séquences épiques de repas ou les première tentatives de coiffer Marie qui donnent lieu à d'impressionnantes luttes. Mais "Marie Heurtin" va aussi plus loin que "Miracle en Alabama",par exemple en abordant l'appréhension de la séparation et de la mort par un enfant au retard éducatif sévère. Le film est en cela tout à fait réussi, très bien joué, et Jean-Pierre Améris a bien compris que les moments clés de son film sont ceux sans dialogue, où la communication passe par le geste, le toucher. Il libère son cinéma de la malédiction du dialogue, pour générer des moments d'émotion très beaux et très forts. Il y a quelques petits choses qui ne marchent pas : elles sont négligeables par rapport à la réussite de ce métrage, au regard pudique. "Marie Heurtin" mérite bien mieux que l'accueil semi-indifférent qu'il a rencontré à sa sortie.

Vu sur Mycanal, replay de ciné+.

Répondre