Peur - Dario Argento (2014)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
dario carpenter
Messages : 5561
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : Haute Normandie et parfois Ile de France!
Contact :

Peur - Dario Argento (2014)

Message par dario carpenter » jeu. mars 01, 2018 12:40 pm

L'autobiographie de Dario Argento sortie fin 2014 en Italie est désormais traduite en français


Image

Chronique d'Alain Schlockoff en attendant l'analyse de Jean-Pierre Andrevon dans le prochain numéro de l'Ecran Fantastique:


À l’instar de l’auteur de ces lignes qui, depuis L’Oiseau au plumage de cristal, se passionne pour le cinéaste italien, tout amateur et/ou sympathisant du «maestro», saluera l’événement. D’autant que Dario Argento étant (à priori) de nature discrète, peu de choses avaient jusqu’à présent filtré sur son enfance, ses débuts dans le journalisme, sa relation avec Daria Nicolodi (coscénariste de Suspiria), sa famille, etc. Cette fois, nous avons les réponses à toutes nos questions, dans cette captivante autobiographie, écrite dans un style vivant et agréable, découpée en courts-chapitres (surtout à la fin). Certes, en plus de 40 ans d’amitié et de diverses rencontres (dont la présentation exceptionnelle au Grand Rex de Suspiria, en 1977, projeté en film-surprise au Festival International de Paris du Film Fantastique et de Science-Fiction. «La projection la plus délirante de ma vie» dit-il), Dario n’était pas vraiment un inconnu pour votre serviteur. Mais quand même demeurait un certain nombre de points obscurs sur la genèse de ses films et sa vie personnelle, le peu d’informations circulant renforçant une légitime curiosité envers quelqu’un qu’on apprécie depuis si longtemps. Le cinéphile sera donc comblé, plus particulièrement en ce qui concerne la période qui va de ses débuts, à l’âge de 30 ans (en 1970) à Opéra (1987), jalonnée de classiques du genre tels, outre ceux précités, Les frissons de l’angoisse ou Ténèbres. Une quinzaine d’années glorieuses. La suite est moins excitante (à l’exception du Fantôme de l’Opéra et du Sang des innocents), et en tout cas moins détaillée. Mais tout au long de ce volume, on demeure prisonniers d’un récit qui manie avec art et efficacité le suspense. La grande honnêteté intellectuelle de Dario Argento qui ne se ménage pas au fil des pages, sa belle sincérité et son intégrité forcent le respect, ou à minima, suscitent la sympathie. Ce livre de confidences, souvent déconcertant, s’avèrera une révélation aussi bien pour ses fans que pour ses amis proches, qui découvriront l’enthousiasme et la fragilité d’un artiste passionné refusant, avec intelligence et lucidité, de porter un masque. Indispensable.

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2146
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Peur - Dario Argento (2014)

Message par Cosmodog » jeu. févr. 14, 2019 12:13 am

Livre pas si indispensable en ce qui me concerne. C’est pas désagréable à lire, mais pas vraiment captivant. Argento ne raconte que peu de choses sur son travail en réalité, se contentant le plus souvent de résumer l’histoire, d’énumerer les lieux de tournages et le succès du film en salle. On est loin d’une Introspection profonde, et malheureusement pas en premier lieu sur son travail. Ok les histoires d’amour font partie intégrante d’une biographie, mais personnellement c’est une lecture assez frustrante car manquant cruellement d’analyse de fond sur son œuvre.
Alors oui, on apprend ce qu’il faisait à ses débuts, des anecdotes sympas, mais ça n’eclaire pas vraiment son travail sous un jour nouveau. Style passe partout, rien de renversant.

Je lis également « Gilliamesque », les « mémoires pré-posthumes » de Terry Gilliam. Là ça foisonne, c’est bourré d’humour, c’est intelligent, réflexif, dans un style vif et plein d’esprit. Rien à voir donc !

dario carpenter
Messages : 5561
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : Haute Normandie et parfois Ile de France!
Contact :

Re: Peur - Dario Argento (2014)

Message par dario carpenter » jeu. févr. 14, 2019 12:20 pm

Cosmodog a écrit :
jeu. févr. 14, 2019 12:13 am
Argento ne raconte que peu de choses sur son travail en réalité, se contentant le plus souvent de résumer l’histoire, d’énumerer les lieux de tournages et le succès du film en salle. On est loin d’une Introspection profonde, et malheureusement pas en premier lieu sur son travail. Ok les histoires d’amour font partie intégrante d’une biographie, mais personnellement c’est une lecture assez frustrante car manquant cruellement d’analyse de fond sur son œuvre.
Alors oui, on apprend ce qu’il faisait à ses débuts, des anecdotes sympas, mais ça n’eclaire pas vraiment son travail sous un jour nouveau.
Pas faux...c""est un livre plus intéressant et parfois touchant sur l'homme, l'individu que sur ses films, qui sont d'ailleurs inégalement traités.

Répondre