Citizen game (Nicolas Gaume)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Citizen game (Nicolas Gaume)

Message par fiend41 » mar. déc. 03, 2019 9:43 pm

A l'âge de 19 ans, un jeune homme a décidé de créer une société de jeuxvideo. bien que son aventure fut une explosion en plein envol, il ne mesurait pas encore que cet élan serait déterminant pour l'informatique dans la capitale bordelaise des décennies après (et un certain "Elmobo" du forum a bossé pour lui aussi :lol: ), c'est donc l'aventure de sa première vie qu'il raconte et justifie pour ce qui s'est passé chez "Kalisto".

De ses rêves d'enfances en films et univers, il a assemblé une petite équipe pour créer leurs premiers jeux. par de bons conseillers familiaux sur l'aventure passée de ses parents et grand-parents, épaulé par des personnes solides, il a su réunir et se positionner d'année en année, à l'époque, comme un acteur incontournable et reconnu à l'international. Jacques chirac l'avait alors invité avec une délégation en asie, puis pour aller de l'avant, les banquiers l'ont encouragé à se développer et (faire) miser sur lui, et la Bourse s'en est mêlée avec ses rêves sans lendemain... et c'est là que ça a dérapé. des documents signés sans regarder, trop de confiance dans des personnes non fiables, des erreurs d'appréciation (et le plantage de paiement d'un grand japonais : Square Enix ?! (rien que ça :? même si des noms auraient été changés pour publier la vérité...) l'empire a été réduit à néant, excepté qu'il s'est battu sans cesse, a emprunté à sa famille, ses amis, s'est ruiné pour ce rêve et que les parasites multiples de la finance et des partenaires qui étaient moins portés par l'aventure que lui, ont ruiné ces efforts.

une aventure pas 100% réaliste de ses avis (par ex, le jeu , Le cinquième élément, était une purge de maniabilité à jouer, c'est unanimement reconnu), mais une biographie sensible, réelle, haletante, et par moments inquiétante sur les dérives capitalistes en France, de ceux qui conseillent (et facturent et se gavent..), mais n'assument plus leurs responsabilités une fois l'orage approchant.

coincidence du pif, j'avais entamé le bouquin qq jours avant de séjourner au quartier Chartrons de Bordeaux, à 2 rues de leur ancien studio de développement (y'a l'ambassade des Usa pas loin non plus, avec un détail assez amusant juste devant leur porte discrète comme si les Stargate fleurissaient partout.., aucune réception, allez à Paris :lol: )

ce qui est assez fabuleux surtout.. c'est le soir d'après avoir rédigé ça, cherchant sur la jaquette de 3615 perenoel.. forcément ça a dérivé sur le minitel, et comme j'aime bien chercher des articles sur l'époque et les warriors des serveurs Minitel.., je tombe au pif complet sur une page parlant de lui ! §£ par un groupe de hackers d'Apple II, et oui à ses débuts il était fan d'AppleII/IIgs

http://boutillon.free.fr/Underground/De ... mero6.html


Image

Répondre