Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Superwonderscope » ven. juin 20, 2014 1:02 pm

Yes!

Intrada vient de sortir la version complète de la musique de Deep Rising (Emergence des Profondeurs quand je l'ai vu au Canada -j'adore ce titre- ou Un cri dans l’océan en version française)

1h07 de musique au lieu des 33 minutes lors du CD de l'époque :-D

Image

Image
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2966
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Machet » ven. juin 20, 2014 3:23 pm

Superwonderscope a écrit :Yes!

Intrada vient de sortir la version complète de la musique de Deep Rising (Emergence des Profondeurs quand je l'ai vu au Canada -j'adore ce titre- ou Un cri dans l’océan en version française)

1h07 de musique au lieu des 33 minutes lors du CD de l'époque :-D
il y a encore des gens qui achètent des cds sur Terre ? :D
Blague à part, j'ai passé beaucoup de sous dans les cd, notammment dans les bo, avec quelques pièces de collection limitée (mais qui finissent quand-même par être réédités ailleurs...). Avec les années, j'ai gentiment freiné, écoutant la musique de film qu'à travers Itunes.... Même si ce n'est pas l'idéal (qualité moindre, AAC Vs AIF), l'aspect pratique (gain de place + tous les albums à porté de souris) a eu le dernier mot. Quand à un Cri dans l'océan, je persiste et signe sur l'idée que les albums produits avec le consentement de Goldsmith à l'époque se suffisent à eux mêmes, avec l'essentiel des thèmes et autres moments de bravoures (exemple : Basic Instinct, Explorers). Après il y a quelques exceptions dans les ressorties complètes, notamment quand elles viennent combler des albums quasi-vides (Gremlins). Est-ce que ce Deep Rising en fera parti ?
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Superwonderscope » ven. juin 20, 2014 4:39 pm

Mouaip. C'est que certains albums produits avec l'accord de Goldsmith se faisient aussi selon les pressions de maison comme Varèse -entre autres- qui, pour des raisons qui m'échappent encore, sortaient des versions incomplètes - et il n'y a pas que Goldmsith de concerné- ou tout du moins couvrant uniquement une trentaine de minutes. Je pense aussi à Leviathan, auquel il manquent plusieurs morceaux...

Et, oui, je fais partie de la race en voie d’extinction achète encore des CD :D . Comme tu l'a spointé, la qualité audio pour ma part prend le dessus. la compression Itunes entre autres, berk, le début à 256 kbps, pouah et j'aime les objets en eux-même aussi.
Et puis bon, j'ai aussi la chance d'avoir un système audio performant avec des enceintes qui vont bien et elles n'ont pas besoin d'un quelconque itunes, mais d'etre nourries correctement :D
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par manuma » sam. juin 21, 2014 11:10 pm

Superwonderscope a écrit :Mouaip. C'est que certains albums produits avec l'accord de Goldsmith se faisient aussi selon les pressions de maison comme Varèse -entre autres- qui, pour des raisons qui m'échappent encore, sortaient des versions incomplètes - et il n'y a pas que Goldmsith de concerné- ou tout du moins couvrant uniquement une trentaine de minutes. Je pense aussi à Leviathan, auquel il manquent plusieurs morceaux...
En fait, jusqu'au début des années 2000, Varèse limitait la durée de ses albums à une trentaine de minutes parce que, au delà de cette maigre demi-heure, je crois qu'ils étaient contraint de payer un taxe assez onéreuse au syndicat des musiciens américains, si jamais le score avait été enregistré aux States.

Pour ce qui est de Deep Rising, j'hésite un peu à repasser à la caisse. Certes un score enlevé bien sympathique, mais je crois que les 30 minutes de l'album Hollywood Records me suffisent. Moi, du Goldsmith de cette période, j'attends surtout une intégrale de son musculeux U.S. Marshals.

Autrement, pareil que Superwondie, je reste plus qu'attaché au format CD, d'autant qu'avec l'émergence des labels spécialisés, on a non seulement des albums remplis à ras bord de musique mais proposant également des livrets passionnants.

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2966
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Machet » lun. juin 23, 2014 8:30 pm

manuma a écrit :
Superwonderscope a écrit :Mouaip. C'est que certains albums produits avec l'accord de Goldsmith se faisient aussi selon les pressions de maison comme Varèse -entre autres- qui, pour des raisons qui m'échappent encore, sortaient des versions incomplètes - et il n'y a pas que Goldmsith de concerné- ou tout du moins couvrant uniquement une trentaine de minutes. Je pense aussi à Leviathan, auquel il manquent plusieurs morceaux...
En fait, jusqu'au début des années 2000, Varèse limitait la durée de ses albums à une trentaine de minutes parce que, au delà de cette maigre demi-heure, je crois qu'ils étaient contraint de payer un taxe assez onéreuse au syndicat des musiciens américains, si jamais le score avait été enregistré aux States.

Pour ce qui est de Deep Rising, j'hésite un peu à repasser à la caisse. Certes un score enlevé bien sympathique, mais je crois que les 30 minutes de l'album Hollywood Records me suffisent. Moi, du Goldsmith de cette période, j'attends surtout une intégrale de son musculeux U.S. Marshals.

Autrement, pareil que Superwondie, je reste plus qu'attaché au format CD, d'autant qu'avec l'émergence des labels spécialisés, on a non seulement des albums remplis à ras bord de musique mais proposant également des livrets passionnants.
Dans une interview accordée au fanzine Dreams to dream's, Goldsmith expliquait que c'était d'un commun accord avec Varèse pour plusieurs raisons : l'essentiel était suffisant "c'est fort suffisant, surtout quand le choix de morceau est limité. Il suffit d'un essentiel" disait-il au sujet des 30mn de Lionheart. A la question pourquoi pas un intégral, il répond : "Parce qu'il vaut mieux un essentiel intéressant qu'un intégral ennuyeux. C'est pour cette raison que je choisis toujours mes morceaux sur les CDs que je limite dans leur contenu". Un peu plus loin il parle du facteur économique qu'il prend en considération avec Robert Townson de Varèse Sarabande, en citant l'exemple d'Air Force One pour lequel il avait écrit une pièce en russe pour choeurs de huit minutes, qui fut un travail haletant, et pour lequel il a fallu 3 jours d'enregistrement. Il explique : "Que fait-on après ? Aux USA, il faut rémunérer toutes les étapes, tous les interprètes, que la musique soit définitive ou non. Avec Robert Townson, le calcul a été vite fait. L'édition de ces huit minutes sur CD nous aurait coûté près de 50'000 dollars en droits, rémunérations et pressage. Etait-ce raisonnable de dépenser une telle somme en sachant bien que les ventes ne pouvaient en aucun cas couvrir ce genre de frais supplémentaires ? Non ! Alors on a sacrifié un morceau mais édité quand-même un album de 35 minutes. On ne peut pas jouer au Poker avec les consommateurs, pas en musique de films, pas avec Varèse Sarabande qui a besoin d'une balance minimale pour pouvoir continuer à exister. Certaines maisons de disques peuvent prendre un risque financier. Pour d'autres, c'est la survie à chaque édition.

Voila... A l'époque de l'itw (1998) la loi/taxe dont tu parles n'existait pas encore je suppose. Je ne sais pas si cette taxe est liée au nombre d'exemplaires tirés ou à la durée du CD.
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par manuma » lun. juin 23, 2014 10:41 pm

Il me semblait que cette barrière financière était justement en vigueur sur la période que tu cites. Mais peut-être que je dis une ânerie. Par ailleurs, cette durée standard de 30 minutes chez Varese ne s'appliquait pas qu'aux albums de Goldsmith (cf. les scores d'Elfman ou James Newton Howard édités par le label à la même époque).

Après, effectivement, Goldsmith ne militait pas pour des éditions intégrales de ses musiques. Celles-ci n'ont d'ailleurs commencé à fleurir qu'après sa disparition.

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Superwonderscope » lun. juin 23, 2014 10:54 pm

...et heureusement,
Que Goldsmith (un de mes compositeurs préférés, ceci dit) puisse penser cela de ses morceaux, c'était tout son droit.

Mais en ce qui me concerne....

JE VEUX JUSTE ECOUTER TOUS LES MORCEAUX QUE j'AI ENTENDU DANS UN FILM!

J'ai acheté the Burbs, et j'en suis très content car c'est complet. Iem pour la version complète de Basic Instinct, entre autres? C'est mon plaisir d'audiophile et d'amateurs d'OST d'entendre ne serait-ce qu'une cue de 35 secondes, entre autres morceaux disponibles.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
starfe
Messages : 87
Inscription : lun. mai 03, 2004 12:19 am
Contact :

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par starfe » mer. juin 25, 2014 2:38 pm

oui, la raison des albums de 30' était monétaire principalement. Les 1/4 d'heures supplémentaires coûtaient très cher à produire. l'AFM, l'union des musiciens américains, demandaient beaucoup aux éditeurs. Et plus il y avait de musiciens, plus c'était cher. Les albums long produit par Prometheus par exemple était des scores enregistrés en Europe. Quand l'AFM a enfin baissé ses tarif dans les années 2000 (en gros, en dessous de 15 000 CD produits, il n'y avait pas de surtaxe quelle que soit la durée du CD), cela a permis à FSM d'émerger, a Intrada de recommencer leur business (ils s'étaient bien grillés les ailes avec quelques scores qui ont coûtés très cher pour des films qui n'ont pas trop marchés. Lost In Space de Broughton principalement) et à Varèse de reprendre les éditions Club. et là, avec des durées conséquentes ! l'age d'or des Graals qui tombaient tous les mois !

Et Goldsmith n'aimait pas les gens qui achetaient ses musiques. ils les assimilaient à des "collectionneurs de capsules de lait". ça n'aurait tenu qu'à lui, on n'aurait pas écouté grand chose. mais ceci dit, tous les expanded ne sont pas indispensable non plus.
L'actualité des sorties des musiques de films, téléfilms, séries TV et jeux vidéo, c'est sur UnderScores !

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Deep Rising - Jerry Goldsmith (1997)

Message par Superwonderscope » sam. juil. 05, 2014 12:38 pm

Reçu le CD... très belle édition. Livret de 20 pages explicatif, revenant sur la genèse du film et de la musique en reprenant le texte de l'édition originale, où il est bien précisé que ce fut Goldsmith qui sélectionna les 33 minutes pour la sortie de 1998.
Cette édition de presque 68 minutes s'avère beaucoup plus intéressante et complète (non pas en terme de durée, s'entend) quant au métier de Goldsmith. Un vrai plaisir!
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Répondre