Review - John Carpenter's Lost Themes

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Omega
Messages : 777
Inscription : sam. déc. 22, 2012 2:09 pm

Review - John Carpenter's Lost Themes

Message par Omega » mar. févr. 03, 2015 9:12 pm

Un album de Goblin ? Vous avez dit Goblin ?

C'est la question que je me suis posée quand j'ai mis mon disque sur la platine. Erreur de pressage ? Non non, le label indique bien John Carpenter's Lost Themes .. mais, mais que ce passe t-il ? C'est la problématique dont je vais essayer de faire le point.

Album gatefold bien agréable à voir et à posséder pour le fan de l'objet. Deux pressages existent, un noir (commun) et un deux couleurs noir et blanc (limitée et distribué entre autres chez Death Waltz). Le prix est compétitif qui plus est pour une vingtaine d'euros. Un code de téléchargement version MP3 vous est proposé. Nous sommes bien servi même si assez peu original sur la forme comparé à des labels comme Mondo ou Death Waltz.

L'album contient dans cette version 9 pistes, assez longues pour une moyenne de 5 min en général. La première piste est intitulée "Vortex" et ce fut la première mise en ligne afin de teaser. Pas folle la boîte, car il s'agit du morceau le plus Carpenterien de l'album. Un mixage parfait, où l'on retrouve ce son tellement cher à John : piano bien grave, nappes franches et grasses, métrique de fond à la BAR, mélodies claires et concises, entremelage des timbres, bref tout les codes sont là. Ce titre aurait largement pu figurer sur Escape From New York, version numérique évidemment. Simplement le meilleur morceau de l'album. Une belle ouverture réussie, nous rappelant aussi le travail d'Alan Howarth sur Christine. A écouter sans soucis en boucle.

Le second morceau est "Obsidian", avec une durée de presque 9 min, soit le plus long de Lost Themes. Un morceau en deçà du travail précédent. Du Rock Progressif très proche du travail de Goblin et surtout de Simonetti sur Non Ho Sonno en 2001. Les claviers emulateurs d'orgue vers la partie centrale, accompagnés par un semblant de Mellotron tendent vers ce chemin. De plus, la descente d'accords suivante est totalement dans le style du groupe. Un soupçon de Floyd peut être aussi entendu dans le mixage global très aérien. Un morceau impersonnel donc où John n'est plus, tout comme sur L'Antre de la Folie où il n'était déjà plus d'ailleurs. Musicalement ..

Et la suite sera malheureusement dans cette tonalité si j'ose dire. "Fallen" débute par une séquence très ancrée dans ses codes à Big John mais la progression harmonique, l'accompagnement, etc .. ne correspondent pas à l'univers du Maître malgré cette introduction qui aurait pu s'apparenter à un Fog-like .. nous sommes à un stade où l'on se demande où va nous mener cet album, où John veut en venir.

La piste 4 aka "Domain" débute par un zeste de They Live avant de devenir une totalité de Goblin .. encore. Ecoutez les travaux de Simonetti entre 1993 et aujourd'hui .. entre pistes d'orgue similaires et traitement du son, c'est assez frappant.

"Mystery" est une piste, à un stade où l'on comprend que tout est perdu, qui ne fait qu'enfoncer le clou. Un travail plus proche d'Alan Howarth en solo ou d'un Simonetti encore une fois. Musicalement, tout est artificiel, mais très intéressant. La batterie y fait son entrée tout comme les saturations à la guitare. Une piste Néo Metal digne quand même de figurer dans un nouveau Argento je pense.

"Abyss" nous rappelle plutôt Simon Boswell dans son traitement ou encore et toujours Simonetti mais encore une fois pas Carpenter. Dommage mais tout comme ce qui précède, c'est super agréable à écouter et très ambianceux. Cependant la partie centrale est clairement de John nous mettant enfin un morceau nous rappelant The Fog ! Mais la suite sera plutôt du A momentary lapse of reason ...

Nous en sommes au 7e morceau de cet album tant attendu, marquant ce début d'année. Une piste totalement dans la continuité des précédentes pistes, avec de fortes réminiscences à d'autres artistes plutôt que ses codes, tels que Rob ou encore Kraftwerk. Guitare synthétique ou bassline de fond, on a l'impression de rester toujours sur la même piste depuis 20 minutes.

Piste 8 - "Purgatory" - même constat si ce n'est une orchestration plus dense avec une touche Floydienne digne de The Division Bell ou de tout sauf de John .. c'est cependant très bien mixé et composé et cela reste du travail de haut niveau.
Fin du morceau prend des aises sur le style et c'est çà que l'on recherche !! John reprend donc les commandes sur la finalité. Et cela va aussi se sentir sur le morceau final.

Intitulé "Night", l'introduction est dans les codes du Monsieur .. c'est alors que l'on reprend espoir enfin. Avec un aspect mélodique proche des compositions de Prince Of Darkness, ou de They Live, on est content finalement d'avoir ce disque entre les mains même si tout n'est pas franchement clair là dedans.

Lost Themes est en conclusion un album intéressant mais dont l'aspect impersonnel et la vision très moderne des compositions pourront désorienter le fanatique de Big John. Mais rien que pour la piste "Vortex", l'achat en devient obligatoire et le reste n'apparaît que comme anecdotique face à la qualité de celui ci.

Un album aisément comparable en terme de composition et de structure mélodique à Beyond The Black Rainbow ou Room 237.

Un album que j'ai quand même écouté trois fois ce matin.

Difficile de noter objectivement cet album, car chacun y trouvera sa sensibilité ou non mais bon .. je t'aime John et je suis ton travail depuis plus de 8 ans donc : 7/10

Avatar de l’utilisateur
Fatalis rex
Messages : 7451
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:19 am

Re: Review - John Carpenter's Lost Themes

Message par Fatalis rex » ven. avr. 17, 2015 8:58 am

Je suis tombé là-dessus par hasard, regardez le clip il y a une petite surprise.

http://geektyrant.com/news/watch-john-c ... ideo-night

Omega
Messages : 777
Inscription : sam. déc. 22, 2012 2:09 pm

Re: Review - John Carpenter's Lost Themes

Message par Omega » jeu. avr. 23, 2015 11:30 am

Vu hier ... John est tombé bien bas quand même niveau créativité :/

Répondre