Jaws The Revenge - Michael Small (1987)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Jaws The Revenge - Michael Small (1987)

Message par Superwonderscope » sam. févr. 07, 2015 9:34 pm

Yeah!
L'édition complète de l'excellente musique de Michael Small pour le meilleur Jaws ever sort enfin chez Intrada courant février.

Image

34 morceaux dont plusieurs morceaux alternatifs.

Le bonheur.

Edit : le titre est d'ailleurs en tête des ventes de CD sur le site de chez Screen archives :D Quel paradoxe!
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Omega
Messages : 777
Inscription : sam. déc. 22, 2012 2:09 pm

Re: Jaws The Revenge - Michael Small (1987)

Message par Omega » lun. juin 27, 2016 6:01 pm

(je copie de Facebook, tant qu'à faire)

Point review concernant Michael Small/Jaws : The Revenge (1987) :

Nous sommes en 87. 4 ans après Jaws 3-D, qui marqua un premier changement de compositeur, pour suivre la relève de Williams (budget en première cause comme ai-je pu l’entendre de la bouche du bon gros Joe). Si le score d'Alan Parker s’avérait égal, voir franchement supérieur à son prédécesseur (cf : "Underwater Kingdom And Shark Chase", le "Main Tilte"), un énième changement va avoir lieu pour ce 4e volet conclusif. Comme toute saga qui se respecte (à part quelques rares exceptions), les partitions sont rarement signées par la même personne de A à Z.

C'est donc ici Michael Small qui va se charger de la bande-son, et autant dire que le score est de loin l'un des plus réussis de la saga , et possède une particularité unique à cette dernière : l'utilisation du Roland D-50 ! Oui, contrairement au très coincé John Williams (je te vois déjà te mordre les lèvres à ses mots : je m'en fiche), ou aussi Parker, Small n'hésite pas à prendre le risque d'inclure une bande-son à moitié synthétique, moitié orchestrale, et le résultat est juste étonnant. Un an avant Le Grand Bleu de Serra, Small donne toute la caractéristique planante et mystérieuse de l'océan. Bien évidemment, le D-50 étant tout juste sorti d'usine, le seul patch utilisé n'est autre que le Fantasia (Carte usine 00, patch 01), mainte fois utilisé au ciné comme à la pop (Phantasm 2, Opera, Child's Play, A Nightmare On Elm Street 4/5). Un son éclatant, résonnant en percussion avec la profondeur des abysses. Tout un programme.

Bien évidemment, le thème de Williams est repris en son ouverture et on retrouve son spectre sur l'ensemble du score. Mais Small s'éloigne de celui-ci par une partition certes moins percutante, mais beaucoup plus atmosphérique. A l'instar du film, les conducteurs se traînent et la dynamique s'allonge. Trois atmosphères (pour simplifier : Tension, immersion, décontraction) s'alternant au gré des émotions des protagonistes. Pas de thème à proprement parlé innovants sur ce score orienté ambiance, et moins épique, mais reprenant l'essence même de ce 4e film : le pathos et l'attachement psychologique des personnages. Une prise de risque en parallèle du film : on aime ou on déteste.

N'en reste une bande-son complétiste, qui se veut pour la grande majorité anecdotique, mais véritablement originale par l'intervention du synthétiseur : une preuve encore que les années 80 ont eu un impact majeur dans les modes, et une force de frappe indéniable.

Deux éditions tardives (2000 et 2015, faisait de ce dernier le seul à ne pas posséder une qualité vinyle), dont une première promotionnelle (MSML 1001 - avec un artwork à la Jaws 2) provenant de Small lui-même (à croire que si personne ne s'était bougé le derch, le score aurait probablement été passé à la trappe) jusqu'à la sortie complète (dans le cadre du remastering de la saga) chez Intrada (réf : ISC 307). 34 pistes (contre 8 précédemment), 50 minutes de score à posséder.

Image
Image

Répondre