Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par eric draven » lun. juin 09, 2008 9:00 pm

S'il est un groupe à jamais associé à la fin des années 60 c'est bien celui ci, un des plus influençants également, souvent sujet à controverse et associé à moultes scandales liés à la personnalité de son chanteur adeptes de tous les excés, poète maudit et sex symbol de toute une génération. Reconnaissable à ses nappes d'orgue et la voix profonde de son poète de chanteur exprimant son malaise et ses crises, ils restent aujourd'hui une référence en la matière de rock 60s.

Voici un nouveau Top consacré aux.. DOORS! 8)

C'est sous la houlette du clavier Ray Manzarek et du chanteur Jim Morrison que les Doors voient le jour durant l'été 1965 en Californie. Manzarek subjugué par la voix et le lyrisme de Morrison lui propose de suite de rejoindre son groupe qui très vite se débaptise pour devenir The doors.

C'est en 1966 aprés quelques petits contrats et des premières parties de groupes tels que les THEM dont le chanteur n'est autre que Van morrisson, personnalité qui marquera enormement Jim pour son coté alcoolo, qu'ils parviennent à signer chez Elektra. Le groupe reprendra souvent d'ailleurs leur titre phare Gloria.

Sous l'emprise du LSD, lors de son premier concert, Jim transformant outrageusement les paroles de THE END- Father I want to kill you, mother I want to fuck you all night 8) 8) 8) - le groupe est jeté de scéne. La controverse est née et la réputation des Doors se forge.
Ce premier incident inaugure une longue série de provocations transgressives destinées à séduire les adolescents de l’époque : elles deviendront caractéristiques des Doors et contribueront à forger la légende de Jim Morrison.

En 1967 sort le premier album éponyme THE DOORS où on retrouve des classiques tels que Break on through, invitation aux drogues, Crystal ship ou Alabama song et surtout le terrifiant The end.
Déjà, Jim exprime une certain mal de vivre et de malaise à travers ses paroles, un univers où il prone la drogue et l'abus qu'il chante de sa voix profonde tout empreint d'une certaine poésie.

Image

L'album est amené par Light my fire qui devient un succés instantané aussi bien publique que critique.
Disque d'or, ce succés donne naissance au 2eme album du groupe STRANGE DAYS en 1968. Plus déconcertant encore que le premier album, Strange Days exprime, au travers de plusieurs titres, une sensation de malaise, de perte d’identité, de solitude via des titres tels que Strange Days, You’re Lost, Little Girl ou le magnifique People Are Strange. Tout le coté morbide de Morrison éclate dans le morceau Horses latitudes.

Image

Les Doors deviennent un symbole auprés des jeunes d'alors, un véritable phénomène qui chaque jour devient de plus en plus énorme tandis que Morrison devient un véritable sex symbol 8)) 8)) - Ah Jim 8)) 8)) - que sa sulfureuse réputation de drogué, alcoolique et poète maudit ne fait que renforcer. Il devient l'emblême de toute une jeunesse.

A cela s'ajoute ses incroyables performances scéniques qui donnent au groupe tout son succés. Emeutes, provocations, Morrison ne se donne guère de limites et le groupe fait autant parler de lui pour son talent que pour ses scandales.

Malheureusement ce succés destabilise Morrison, déjà fort fragile. Il abuse de drogues dures et d'alcool tant et si bien que le groupe le place en surveillance dés 1968.
C'est dans ces conditions que le 3eme album WAITING FOR THE SUN est enregistré mais les tensions au sein du groupe se font de plus en plus ressentir.

Image

Morrison se sent démotivé, en panne d'inspiration. Malgré le succés de l'album et du titre phare antimilitariste Unknown soldier, Morrison se détache de plus en plus du groupe qu'il menace de quitter.

Ce désinteret pour le rock s'accroit en 1969, Morrison s'orientant de plus en plus vers la poésie.
Le concert donné à Miami serra le point culminant de la provocation. Arrivé totalement ivre sur scene, Morrison passera son temps à insulter son public, incapable de chanter avant de se montrer nu. Fait qui ne pourra être vérifié tant la confusion fut grande et Morrison déclarant par la suite l'amnésie, trop ivre pour se rapeller quoique ce soit.

Peu importe! Les ligues de morales se déchainent contre le groupe et le 4eme album THE SOFT PARADE sort quasiment inaperçu dans ce marasme médiatique.

Le procés de Morrison s'ouvre en 1970 mais malgré une peine de prison de 8 mois, les chefs d'accusation ne seront pas retenus.

Le 5eme album des Doors, MORRISON HOTEL, sort et se révèle un succés entrainé par le titre Roadhouse blues et ce malgré un enregistrement et une tournée compromise par le procés de Jim.

Image

Le 6eme album L.A WOMAN est enregistré en janvier 1971 en quelques semaines et sera considéré par la critique comme le meilleur album du groupe.

Image

Pourtant Morrison est de plus en plus décidé à abandonner le rock et quitter le groupe pour se consacrer à la poésie et la production cinématographique. Il décide également de réduire sa consommation d'alcool et de drogues.
Il quitte alors les USA avec sa compagne de toujours, Pamela Courson, et tous deux s'installent à Paris en mars 71. Fragilisé par les excés, le corps de Jim ne résistera pourtant pas. Il meurt à 28 ans dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971. Comme pour d'autres légendes du rock telles que Janis Joplin ou Jimi Hendrix, les causes du décès resteront floues. On parle d'une overdose, on parle d'arrêt cardiaque... Le mystère entretiendra la légende.. ce qu'est Morrison.

Morrison comme les Doors resteront un des groupes qui a le plus influencé le rock comme ils continuent encore aujourd'hui, un artiste dans le sens le plus fragile du terme, un poète morbide doublé d'un irradiant sex symbol en qui beaucoup ont cru se retrouver ou se reincarné sans jamais vraiment y parvenir. Ainsi sont les mythes.. Unique!

Image Image

Jim en sex symbol 8)) 8)) 8))

Image Image

Image Image
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par eric draven » mar. juin 10, 2008 8:51 pm

Ah les Doors! Que dire de plus.. ne pas aimer les Doors serait presque une hérésie musicale.. Textes, melodies, univers.. J'aime quasiment tout et de surcroit dans un contexte 70s qui m'est trés cher... et le personnage de Morrison est par bien des facettes fascinant..
Dur est de faire une selection de titres..

Par contre, tout empreint des Doors et des 70s que je suis, qu'on ne me parle pas de cette heresie pelliculaire qu'est le film de Oliver stone que je hais copieusement. Des costumes et des cheveux longs n'ont jamais fait une époque.. quand on n'est pas capable de retranscrire un univers et une époque surtout, on s'abstient. The doors sonne faux d'un bout à l'autre :twisted: tant et si bien qu'il devient insupportable au bout de 20 mn. On ne retiendra que la performance de Kilmer.. pour une fois qu'il était crédible.. :?

Ceci dit, régalons nous avec quelques titres choisis..
Et pour commencer par celui qui m'a fait découvrir le groupe alors que j'étais un jeune collegien: THE UNKNOWN SOLDIER.



Le terrifiant mais sublime THE END:



People are strange... moultes fois repris



Break on through ou une invitation à la drogue..



Riders on a storm: divin!!



Crystal ship:



Light my fire, le 1er vrai gros succés du groupe



Roadhouse blues.. la folie des fans, l'hysterie Morrison..



La reprise de Gloria des Them, le groupe de van Morrison qui influenca beaucoup Jim dans ses excés



Alabama song



Waiting for the sun Planant!!



12 minutes de bonheur: When the music's over



On va s'arreter pour ce soir.. :-D
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par Manolito » mar. juin 10, 2008 10:10 pm

Je n'aime pas trop les doors, surtout pas le premier album... Le seul que j'aime vraiment, dans ceux que je connais, c'est "LA Woman", le mieux produit, le mieux joué... Il n'y a pas déjà un thread sur deux dans le forum...? :D

Avatar de l’utilisateur
niko13
Messages : 4288
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:10 am
Localisation : Laboratory Of The Utility Muffin Research Kitchen

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par niko13 » mar. juin 10, 2008 11:59 pm

eric draven a écrit :Ah les Doors! Que dire de plus.. ne pas aimer les Doors serait presque une hérésie musicale..
Pas fan des Doors.
Quelques titres brillants, mais sinon beaucoup de poesie prout prout sous influence de calumet de la paix doublee de rock'n'roll attitude pour masquer le manque de genie.
Musicalement, l'un des groupes les plus faibles de cette epoque a mon gout.
What the fuck did I do ?

Avatar de l’utilisateur
arioch
Site Admin
Messages : 12270
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par arioch » mer. juin 11, 2008 12:29 am

Je rejoins les peu convaincus. J'ai jamais accroché. Quelques titres accroches bien mais en général, les albums sont chiants. Neanmoins, c'est pas vraiment mon style à la base. :wink:
"Fuck The World", Rambo

Avatar de l’utilisateur
Jarlow
Messages : 817
Inscription : mer. sept. 21, 2005 3:01 pm
Contact :

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par Jarlow » mer. juin 11, 2008 11:59 am

Ah moi j'etais un grand fan il y a quelques annees... Et je me remets souvent "LA Woman" mais aussi l'album precedent, "Morrison Hotel", ceux sur lesquels se deploient le plus le versant groupe de bar en mode tueur blues des Doors... Le premier est un truc bizarre, un peu comme si les Seeds avaient fait des etudes de lettres, mais je peux apprecier de temps a autre. Concernant l'ecriture de Morrison c'est parfois completement foireux, mais il y a des trouvailles de ci de la. Non moi j'aime toujours bien les Doors ! Ca vaut pas les Shadows of Knight ou le 13th floor Elevators, mais c'est cool quand meme.
Nouveau numéro de Torso, revue de cinéma: JOE DANTE !!!
Pour nous contacter: torsofanzine@hotmail.com
Notre site web : http://torsorevuedecinema.fr/

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par eric draven » mer. juin 11, 2008 8:46 pm

:( Au vu des réponses, un peu étonné, les anti doors ou peu fans semblant l'emporter ici... Grâce à Jarlow, je me sens moins seul à défendre Morrison et ses portes, celles qui donnent sur d'autres univers via quelques pilules et un calumet qui sent bon.. :lol:
Même si Les Doors ne font pas partie de mes groupes préférés 60s/70s et que je ne passerais pas mon temps a les écouter, j'aime l'ensemble de leur discographie avec un petit faible pour les débuts contrairement à Mano.. Trop blues a mon gout les derniers. Je prefere le coté psyché et plus tordu des premiers albums. 8)
Quant aux textes de Morrison, ils ne sont peut etre pas toujours excellents mais quelqu'ils soient, ils me touchent... Le coté prout prout psyche peut etre pour reprendre l'expression de Niko :lol: :lol:
De l'époque des Doors, je prefère d'autres groupes moins connus tels que pour quelques noms qui me viennent à l'esprit The electric prunes 8) 8), Love, Iron butterfly, Focus, Seeds.. et tous ces groupes psychedeliques plus ou moins éphémères anglais ou néerlandais periode 66/67-69 tout aussi bons même s'ils n'avaient ni la prestance scénique de Jim ni son coté poéte (oui prout prout je sais!!)... ou les periodes psyche de grands noms comme celle des Stones.. ah sublime We love you.. 8) 8)
Le psychedelisme et Eric, une histoire d'amour à l'infini! 8) 8)

Quoiqu'il en soit, ceci n'enleve rien au plaisir pris a ecouter les Portes!

MOONLIGHT DRIVE



L.A WOMAN


Quoiqu'il en soit
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par Prodigy » ven. juin 13, 2008 12:55 pm

niko13 a écrit :Musicalement, l'un des groupes les plus faibles de cette epoque a mon gout.
La vache ! (elle est là, même > ): )

Faut un peu dépasser le côté poète maudit, les "singles" Light my fire et cie, et aussi les conneries véhiculées entre autres par le film de Stone. Les paroles de Morrison ne me touchent pas toujours non plus, par contre sa voix et leur musique...

A chaque fois que je réécoute les Doors je me demande pourquoi je les écoute pas plus souvent, y'a une énergie, quelque chose qui court dans leur musique, en tout cas dire que c'est faible musicalement y'a réécoute obligatoire là :D, c'est vraiment plus qu'abusé. C'est peut être moins virtuose ou "dans ta gueule" que plein de groupes flamboyants des années 70, mais alors ça ne démérite pas du tout.

Avatar de l’utilisateur
niko13
Messages : 4288
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:10 am
Localisation : Laboratory Of The Utility Muffin Research Kitchen

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par niko13 » ven. juin 13, 2008 1:40 pm

Prodigy a écrit :
niko13 a écrit :Musicalement, l'un des groupes les plus faibles de cette epoque a mon gout.
La vache ! (elle est là, même > ): )

Faut un peu dépasser le côté poète maudit, les "singles" Light my fire et cie, et aussi les conneries véhiculées entre autres par le film de Stone. Les paroles de Morrison ne me touchent pas toujours non plus, par contre sa voix et leur musique...

A chaque fois que je réécoute les Doors je me demande pourquoi je les écoute pas plus souvent, y'a une énergie, quelque chose qui court dans leur musique, en tout cas dire que c'est faible musicalement y'a réécoute obligatoire là :D, c'est vraiment plus qu'abusé. C'est peut être moins virtuose ou "dans ta gueule" que plein de groupes flamboyants des années 70, mais alors ça ne démérite pas du tout.
J'ai pas dit que c'etait de la merde, juste que compare a d'autres groupes de la meme epoque, c'est quand meme super limite je trouve.
On parle quand meme d'une periode ou sont en activite: les Beatles, les Stones, Hendrix, les Who, les Kinks, les Beach Boys, les Moody Blues, Frank Zappa et les Mothers, Cream, etc...la liste n'est pas du tout exhaustive puisqu'en plus naissent des petits groupes sympas comme Led Zeppelin, Pink Floyd, Genesis, Black Sabbath, etc...
Alors bon, les melodies rococo-pop des Doors, ca me fait moins vibrer.
J'aime bien certains morceaux certes, mais ca defriche que dalle a une periode ou l'inventivite est reine dans le rock...

Et le film de Stone je m'en cogne royalement. :D
What the fuck did I do ?

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par Prodigy » ven. juin 13, 2008 2:22 pm

mais ca defriche que dalle a une periode ou l'inventivite est reine dans le rock
Pas d'accord du tout là encore. Et rococo-pop, là encore j'ai envie de dire que tu te limites un peu à leurs "tubes"...

Avatar de l’utilisateur
niko13
Messages : 4288
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:10 am
Localisation : Laboratory Of The Utility Muffin Research Kitchen

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par niko13 » ven. juin 13, 2008 2:39 pm

Prodigy a écrit :
mais ca defriche que dalle a une periode ou l'inventivite est reine dans le rock
Pas d'accord du tout là encore. Et rococo-pop, là encore j'ai envie de dire que tu te limites un peu à leurs "tubes"...
Non non, du tout, j'ai bien tout ecoute, et depuis bien bien longtemps.
Simplement, je n'ai pas plus envie que ca d'y replonger regulierement, contrairement a d'autres groupes.
Je reconnais le talent des Doors, ce son hybride a mi chemin entre la pop et le jazz, ces influences exotiques qu'on entends parfois, les ambiances creees dans certains morceaux, tout ca, tout ca...
Mais, ca ne me fait pas plus d'effet que ca, je ne sais pas comment l'exprimer autrement. D'autres groupes de la meme epoque m'ont beaucoup plus marque, certains de manieres indelebiles meme, et replonger dans un album des Beatles post-Help par exemple est un enchantement.
C'est pour ca que les Doors ne representent pas pour moi un groupe incontournable de l'epoque. :wink:
What the fuck did I do ?

Avatar de l’utilisateur
Prodigy
Messages : 6429
Inscription : mar. mai 11, 2004 2:04 pm

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par Prodigy » ven. juin 13, 2008 3:31 pm

Ok, j'accepte ces arguments, maître ;)

Je trouvais la remarque un poil lapidaire, mais expliqué comme ça pas de problèmes !

(même si je préfère les Kinks aux Beatles :twisted: )

Avatar de l’utilisateur
masterbator
Messages : 968
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:16 pm

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par masterbator » ven. juin 13, 2008 7:34 pm

Prodigy a écrit :
niko13 a écrit :Musicalement, l'un des groupes les plus faibles de cette epoque a mon gout.
La vache ! (elle est là, même > ): )
C'est surtout que cette remarque implique de connaitre tous les groupes de l'époque et c'est pas une mince affaire :mrgreen: (je rigole hein Niko). Sinon pas spécialement fan non plus trop lié aux années collèges ou déjà à l'époque je cultivais l'esprit de contradiction leur préférant Iron Butterfly plus expressif à mon gout.
Mais autant le poète pour pisseuses me laisse de marbre, autant je ne m'avancerais pas à affirmer que leurs compositions sont faibles ou qu'ils manquent de talent. Ils ont quand même une identité musicale très affirmée, des titres qui ne laissent pas indifferent. C'est le plus important pour moi (que j'aime ou que je n'aime pas le groupe en question).
Bon apres, je conseillerais plutot de lacher un peu toutes ces grosses machines consensuelles (Doors, Who, Pink Floyd etc) et de s'enfoncer dans les méandres d'une époque ou les exces de créativité étaient de mise (oui, pas seulement de créativité, mais ça va de pair).

Avatar de l’utilisateur
mercredi
DeVilDead Team
Messages : 1107
Inscription : mer. déc. 06, 2006 2:55 pm

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par mercredi » mer. juin 18, 2008 10:33 am

masterbator a écrit : Mais autant le poète pour pisseuses me laisse de marbre
Et moi donc!
masterbator a écrit :Bon apres, je conseillerais plutot de lacher un peu toutes ces grosses machines consensuelles (Doors, Who, Pink Floyd etc) et de s'enfoncer dans les méandres d'une époque ou les exces de créativité étaient de mise (oui, pas seulement de créativité, mais ça va de pair).
Je tombe d'accord avec toi sur ce point. Néanmoins, pour les non mélomanes dont j'estime faire partie, la chose s'avère très compliquée tant cette période est riche.

Avatar de l’utilisateur
ZombiGirl
DeVilDead Team
Messages : 1921
Inscription : jeu. juin 24, 2004 5:34 pm
Localisation : Last House on Dead End Street.

Re: Itinéraire d'un poète maudit: Top aux Doors!

Message par ZombiGirl » mer. juin 18, 2008 11:25 am

"Poète pour pisseuses..." Jim Morrison ? :shock: :cry: :cry: Cet homme était sublime :oops:

Je suis surprise de voir aussi peu de convaincus. Perso, j'adore The Doors, j'ai tous les vinyls que je suis justement en train de remplacer par des CDs (qui rigole au fond de la salle ? :D ). Les mélodies, la voix de Morrison, le désespoir, l'énergie qui s'en dégage - c'est un tout et je ne m'en lasse pas depuis 20 ans (je n'écoute pas tous les jours, hein, mais à mes oreilles, ça vieillit très bien). La meilleure reprise reste à ce jour Roadhouse Blues de Ministry, reconnaissable uniquement aux paroles mais bon sang, ça envoie ! )8

Répondre