Into the night (2020)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Into the night (2020)

Message par fiend41 » lun. mai 25, 2020 8:38 pm

Un aéroport en belgique. un officier de l'OTAN arrive et se dépêche de trouver un avion pour partir. fuir vers l'ouest. le timing se resserre pour on ne sait quelle raison encore sauf d'apercevoir des morts à la télé, il fonce dans un avion sur le point de départ prenant en otage les passagers. c'est la fin du monde avec le soleil qui détruit tout humain. le seul espoir pour les passagers de cet avion, fuir dans la nuit.. quitte à faire le tour du globe encore et encore.. à la recherche de carburant et d'espoir..

un bordel étonnant !! :) les scénaristes se sont décarcassés. c'est un peu "Plus belle la vie" version fin du monde. donc des tas de retournements dans les situations et caractères des personnages. certes c'est parfois incompréhensible (et aussi car les acteurs mangent leurs mots , plus les accents belges, plus Pauline Etienne...), mais je ne me suis pas plus ennuyé que quelques dialogues dans les moments calmes ou l'épuisement. d'autant que divers fils rouges, désillusions ou espoirs se pointent, comme dans une chasse au trésor.

ça déborde de tentatives de réalisme (mais le paramétre fatigue et carburant je ne suis pas sûr qu'il soit bien adéquat ou timé), d'idées, de détails, de compromis, contraintes, affrontements, de WTF, de passés troubles, d'antihéros. Une course contre la mort certes pas toujours haletante niveau tension à force vue de l'extérieur, et car pourquoi courir pour gagner quelques heures de vie ? surtout vu la portion de personnages désabusés !, mais contrebalançé par des forçenats de la vie qui font plaisir à suivre dans leur gnaque et survie. ~5 heures qui passent très bien. et un cliffhanger ma foi intriguant .. et on est loin du compte pourtant !

si l'idée suit le roman "The Old Axolotl" de Jacek Dukaj, et déjà on sent l'importance de la technicité et informatique dans ces quelques heures (malgré l'absence d'informaticien/ne dans les survivants). ça va lorgner vers d'autres horizons différents..mais qui feraient perdre la saveur initiale.

je ne sais pas pourquoi toutes ces pièces de puzzle, le ton, et les mystères à venir, ça me fait repenser à "Spectral" ?!

Image

Répondre