Les frères Sisters (2018) Jacques Audiard

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12569
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Les frères Sisters (2018) Jacques Audiard

Message par MadXav » mer. sept. 26, 2018 10:13 am

Tout juste sorti au cinéma, voilà un Western qui croule sous les belles critiques et les louanges.
J'y suis allé en me frottant les mains, en m'attendant à un bon, voire un grand, film.
Très clairement, ce n'est pas un grand film. A la limite bon, et encore...

Eli et Charlie Sisters sont deux tueurs embauchés par le Commodore, un homme très influent, afin d'éliminer Hermann Kermit Warm, un simple et modeste chimiste.

C'est beau, c'est propre, les acteurs sont assez bons (Phénix est un excellent imitateur de Christian Bale, c'en est troublant) et ça se suit sans déplaisir.
Étrangement, on a un peu le sentiment que ton est hésitant. On a le cul entre deux chaises, la faute à des personnages parfois balourds, assez peu subtiles, et des dialogues / situations parfois à la limite du comique. En outre, ces personnages sont tour à tour touchants, (trop) naïfs, et même un peu simple (on retourne sa veste facilement). Un peu dans le style des frères Coën, en moins maitrisé.

Je vois que dans le thread de HOSTILE, on reproche au film d'être auteurisant.
Et bien pour moi, LES FRERES SISTERS est l'archétype même du film auteurisant. Il en porte les stigmates et les défauts, la prétention et un certain mépris du spectateur. Ainsi Jacques Audiard continue sur sa lancée et
Spoiler : :
nous prive encore une fois d'une vraie fin. On nous promet quelque chose d'éclatant, de digne des grands Westerns (IMPITOYABLE ?) pour finalement nous en priver, se rire de ses personnages et de ses spectateurs, faire un gros fuck au public et lui dire "Non, vous n'aurez pas cette fin que vous espériez".
A mes yeux c'est insupportable de mépris.
Et je dis bien mépris car si le film s'arrêtait là... Mais il en rajoute une couche avec le retour chez maman. OK. Pourquoi pas, d'autant que c'est super bien mis en scène. Sauf que pendant le film, on ne nous parle jamais de la mère. On nous parle de la future femme de Eli ! Et elle ? Celle qui occupe tant de scènes dans le film ? Celle qui apporte la sele part d'humanité ? Ben on s'en fout, on l'oublie, on la passe à la trappe et on va voir maman !
Bref, un bilan très mitigé pour ce film qui se montre assez bon dans son ensemble, malgré son ton hésitant, mais se fout de la gueule de ses personnages et de son public dans ses 5 dernières minutes.
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20925
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Les frères sisters (2018) Jacques Audiard

Message par Manolito » mer. sept. 26, 2018 6:26 pm

Un film que j'ai pour ma part beaucoup apprécié, même si je comprends qu'il déstabilise. Il n'est d'ailleurs pas sans défaut... J'ai eu du mal à rentrer dans le film au départ car il paraissait trop balisé. Mais finalement, il fait ses détours, il a ses bizarreries, et surtout il raconte une très belle histoires de frères : celui qui vit sa vie de manière éclatante et s'épanouit dans un monde de violence ; l'autre qui est un homme de paix et voit son destin contraint par les choix du frère, dans l'ombre duquel il vit et dont il assume bien des responsabilités...
Spoiler : :
Oui, le film change de cours, justement quand Eli prend en main le destin des frères, quand Charlie est amputé/libéré de son démon de la violence.

Oui, ça ne finit pas comme "Impitoyable", encore heureux, c'est un film qui a 14 ans, et qui marchait sur les pas de films aussi vieux que "Shane" sur la question. J'apprécie que "Les frères Sisters" dans cette thématique sache s'éloigner des sentiers battus et permettre que oui, dans une telle histoire, la violence ne soit pas une fatalité.
Et d'ailleurs, ce n'est pas non plus un film avare en gunfights !

Après, "Les frères Sisters" n'est pas parfait, mais j'ai quand même bien apprécié, pour son ton intimiste, son ambiance un peu sourde, terreuse, différente des clichés du genre.

Cela dit, j'ai été un peu déçu par la photo de Benoît Debbie, ici quand même très numérique, manquant de piqué et de contraste sur les plans d'ensemble. Certaines scènes de nuit ont un espèce de filé vidéo qui n'est pas sans rappeler les expérimentations désagréables de Michael Mann en la matière... Pour l'avoir vu au Max Linder, je m'attendais quand même à un film qui claque plus sur grand écran.

Avatar de l’utilisateur
DPG
Messages : 4895
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:03 pm
Localisation : Higher, toujours ailleurs

Re: Les frères Sisters (2018) Jacques Audiard

Message par DPG » lun. oct. 22, 2018 10:59 am

Audiard fait son premier film US et se lance direct avec le genre le plus américain qui soit : le western !
Casting en titane : Joaquin Phoenix / John C.Reilly / Jake Gyllenhaal.

Au final, j'avoue que j'ai un peu de mal à avoir un avis tranché sur le film (vu hier). Je pense que d'ici quelques jours, semaines, j'y verrai un peu plus clair, mais là, je n'arrive pas trop à savoir quoi en penser ? Formellement, pas de souci, c'est toujours au top, ambiance, lumière, paysages sublimes, belle BO, Audiard sait emballer un film, et de ce côté là, pas de baisse de régime. Niveau direction d'acteurs, idem, tout le monde est impeccable, chacun à sa place, jouant sa partition à merveille. Je trouve quand même le perso de Gyllenhaal un bon cran en dessous des frères Sisters, mais ça vient du récit, de la place qui lui est accordé... Après, je sais pas, j'ai du mal à être très enthousiaste pour autant. C'est très classique, mais ce n'est pas en soi un problème, je ne me suis pas ennuyé, il y a de beaux plans, des beaux éclats de violence, mais sans arriver à mettre le doigt dessus, il m'a manqué quelque chose pour vraiment basculer et entrer pleinement dans le film... Il y a des idées, des beaux moments, la relation des deux frères fonctionne bien, mais je me suis senti assez extérieur au film, tout du long... Je ne sais pas trop où il voulait en venir, j'ai presque senti Audiard un peu trop en retenue, peut être intimidé de se frotter au western, à tous ces mythes... Le film est peut être trop intellectuel et pas assez "primaire" pour ce qu'il veut raconter, mais sans être poseur ou intello pour autant... Bref, sentiments confus, avis mitigé, à voir comment ça va se décanter dans ma tête... Pour l'instant, je reste dubitatif, ni emballé, ni trop déçu.... Une curiosité...
"J'ai essayé de me suicider en sautant du haut de mon égo. J'ai pas encore atteri... "

Répondre