Watership Down - Noam Murro (2018)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2993
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Watership Down - Noam Murro (2018)

Message par Machet » dim. févr. 09, 2020 2:13 am

Image

Attention chef d'oeuvre !

Nouvelle adaptation du livre de Richard Adams, déjà adapté en 1978 par le sublime film d'animation de Martin Rosen (La folle espacade en VF).

https://www.devildead.com/forum/viewtop ... e+escapade

Proposée par Netflix et la BBC, voici donc une mini-série de 4 épisodes de 50mn, permettant de coller un peu plus aux pages du roman et de passer plus de temps avec nos lapins courageux en quête de démocratie et de paix communautaire.

L'animation paraît un peu raide au premier abord, mais il n'en est rien. Au fil du métrage, Noam Murro surprend par son ambition discrète. On est finalement happé par la mise en scène tout en mouvement (on pense parfois à Zemeckis). La caractérisation des lapins et la mythologie créé aux abords de nos jardins est passionnante. C'est là, au pied de nos maisons, dans un recoin de pré, et il s'agit pourtant d'odyssée, de parcours initiatique, d'une course vers un idéal de liberté, contre les aléas de la vie, l'autoritarisme, la peur et la tragédie.

La scène de la ferme m'a stressé au plus haut point. J'ai vibré, j'étais totalement avec ces petites boules de poils.
Emotion digne du "Temple Maudit" lorsque le bien-aimé Bigwig propose d'aller prendre l'air aux hases réduites à l'état d'esclaves.
Je n'en dirai pas plus pour ceux qui voudront voir cette mini-série. Le dernier acte, près de l'arbre, m'a totalement renversé.
Les comédiens doubleurs donnent des accents Shakespeariens à l'ensemble (Ben Kinglsey en général Woundwort fait froid dans le dos).
Là où c'est génial, c'est que tous les lapins ont leurs raisons d'être. La scène en super8, à défaut de justifier, permet de comprendre que le mal n'est jamais inné.

Enfin, je suis obligé de dire un mot sur la musique, absolument géniale... Frederico Jusid donc, compositeur argentin, a sur-pigé toutes les couches d'intentions du récit. Le mec est brillant ! Sa musique est saisissante, tonitruante, émouvante. Sa partition est traversée d'une douce mélancolie. Mais pas seulement. Envolées de violons de toute beauté, synthétiseurs galvanisants, chants religieux renversants... J'en ai pleuré. Quelle maestria ! C'est au delà de la cerise sur le gâteau, il offre à cette nouvelle adaptation de Watership Down une ampleur bouleversante.

Quelle belle et grande expérience de cinéma ! (à la télé...).

Je suis à genoux. Merci à toute l'équipe.

J'espère qu'il sortira un jour en Bluray pour profiter encore davantage de cette histoire passionnante.

https://www.imdb.com/title/tt5670764/?ref_=ttfc_fc_tt

Image
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

comte vonkrolock
Messages : 10055
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Watership Down - Noam Murro (2018)

Message par comte vonkrolock » mar. févr. 11, 2020 7:15 pm

Wahouu !!! Y quand même du très beau monde rien sur le générique pour doubler les personnages :shock: 8) et merci pour cet excellent retour Machet, toi qui ma fait découvrir les films :wink:
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Répondre