The Hateful Eight / Les huit salopards - Quentin Tarantino (2015)

Modérateurs : Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team, Karen, savoy1, DeVilDead Team

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Superwonderscope » ven. janv. 08, 2016 12:29 pm

124 000 entrées le 1e jour. Pour un film de 3H, c'est plus qu'honorable.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par fiend41 » sam. janv. 09, 2016 10:02 pm

jusqu'à l'avant dernier chapitre je me suis régalé :) . des dialogues intéressants, bcp de bluff, le respect se gagne, les détails des conversations comptent bcp aussi. c'est aussi une certaine parabole sur les rumeurs, les légendes locales, les réputations, les doutes de qui on à faire. bien vu de ce côté là.

puis ça retombe à la scène du café, et quand même, le souci une fois l'énigme résolue, le film ne supportera pas d'autres visions.

tim roth ne vaudra pas christopher waltz. et le plus triste, michael madsen n'est vraiment pas en valeur.

c'est vrai qu'on pourrait y voir un parallèle avec "The thing" niveau intrigue, perso j'ai bcp pensé aussi à l'épisode de twilight zone.. "Will the real martian stand up"

Image
Dernière modification par fiend41 le dim. janv. 10, 2016 7:01 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12499
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par MadXav » dim. janv. 10, 2016 10:56 am

Honnêtement ce n'est pas très bon comme film. Les 2h45 m'ont paru incroyablement longues et j'ai commencé à regarder la montre après 35 minutes. C'est pour moi du même niveau que INGLORIOUS BASTERDS. A savoir qu'on a une (très petite) poignée de séquences finement dialoguées qui se noient dans un océan de vide.

L'autre point commun c'est qu'INGLORIOUS BASTERDS est le seul Tarantino pour lequel je n'ai retenu aucune piste musicale. Il faut que je l'écoute en séparé mais la B.O., toute Morriconienne soit-elle, ne m'a pas emballé du tout. Pire, certains choix musicaux Pop sont vraiment décevants.

Après les acteurs sont bons pour la plupart, exception faite de Michael Madsen qui est de plus en plus figé et faux. Le mec n'a jamais varié sa manière de jouer et la chirurgie esthétique a mis un terme à tout espoir de voir son jeu évoluer un jour...

Concernant la mise en scène, c'est propre, mais il y a de la part de Tarantino des choix douteux, voir complètement foireux. La voix-off est minable, elle casse l'ambiance et le rythme sur la scène du café. C'est digne d'un petit téléfilm, je ne comprends même pas qu'il ait pu laisser passer un truc comme ça.

Par ailleurs, Tarantino devient de plus en plus vulgaire et sale. Tout le monde en parle, c'est gore. Enfin risible à mon sens. Parce qu'on est clairement dans le Bis assez décalé. Et puis la séquence à caractère sexuel, c'est juste n'importe quoi, ça n'a rien à faire là. Fut une époque où Tarantino ne l'aurait pas montré, il aurait fait des gros plans sur les visages des protagonistes, sur les regards, il aurait soigné sa direction d'acteur et la séquence aurait eu plus d'impact en étant juste racontée par Jackson, plutôt que montrée. Ici, c'est juste sale et tout comme les séquences gores, juste digne du Eli Roth de CABIN FEVER...

Bref, je ne suis pas convaincu du tout. Pour moi, c'est avec INGLORIOUS le moins bon film de son auteur et ni la photographie soignée, ni les 2 / 3 dialogues sympas ne viennent contrebalancer le côté laborieux du métrage.
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 20569
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Superwonderscope » lun. janv. 11, 2016 7:10 pm

excellent démarrage : 643 000 entrées en 5 jours, il prend la 1e place du B.O puisque Les guerres de l'étoile 7 dévisse de 60%.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 12499
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par MadXav » lun. janv. 11, 2016 8:30 pm

Superwonderscope a écrit :excellent démarrage : 643 000 entrées en 5 jours, il prend la 1e place du B.O puisque Les guerres de l'étoile 7 dévisse de 60%.
Arf. Honnêtement c'est pas très "sympa" de ma part mais suite au visionnage, j'espérai un peu que le film se planterait. Non pas par haine, mais parce que j'aimerai que Tarantino se remette un peu en question, qu'il fasse un peu dégonfler son égo monstrueux, qu'il remette les pieds sur terre et nous livre un film prochain film un peu intéressant...
Ca ne semble pas prendre cette direction...
Dessin et sketching liés au cinéma, au voyage, etc. :
Image

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 2144
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Cosmodog » lun. janv. 11, 2016 11:02 pm

Cela dit, y a quand même beaucoup d'avis élogieux. Et c'est clairement un film qui divise, soit on adore, soit on déteste, pas trop de demie mesure.

C'est bizarre parce que je me suis ennuyé et que je trouve le fond peu développé, mais je me dis qu'il est possible que je change d'avis en le revoyant pus tard et en VO.
J'avais bien aimé Django, sans plus, je l'ai revu 2 fois et à chaque fois je le trouve meilleur, comme Jackie Brown. J'avais pas aimé Inglorious Basterds, je l'ai revu 2 fois aussi et... je l'aime toujours pas !

Pour Les 8 salopards, j'ai pas le courage de retourner en salle, mais je me referai un avis à la seconde vision je pense.

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12423
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Dragonball » sam. janv. 16, 2016 10:38 pm

L'arrivée d'un nouveau film de Quentin Tarantino est toujours un événement particulier. Largement commenté dès les premiers jets de scénario, suivis de près tout le long de son développement par des milliers de fans conquis d'avance et une bonne poignée de détracteurs se préparant au "combat", le visionnage du film pourrait presque faire office de détail, de passage tout de même obligé avant d'aller donner son petit avis sur les forums et les réseaux sociaux, lire les autres opinions, des avis des critiques estampillé "professionnels" aux simples amateurs de cinéma et d’éventuellement casser du fans ou du haters !

Tarantino aura en tout cas fait fort cette ci, avec cette version "longue" tournée en 70 mm et logiquement disponible quasiment ... nulle part ! :D

Tourner en 70 mm, pourquoi pas, mais doter cette version de scènes inédites, et priver en gros 95% des spectateurs impuissants de cette version du film, voilà une sorte d'élitisme assez mal placé !

Enfin bon, c'est pas grave, ça aura au moins été l'occasion pour moi de retourner aux Champs Elysée ! :D

Attention spoilers !

Il y a bien longtemps qu'avec Tarantino, tout bon réal qu'il soit, on sait à quoi s'attendre et son dernier film s’inscrit ainsi parfaitement dans la droite ligne des derniers.

C'est sympa, avec un casting solide, et quelques scènes assez gratinées, mais on a envie de ce dire, un peu comme d'habitude : Tout ça pour ça ?

Quand on parle de 70 mm, on pense a "Laurence d'Arabie", "Les dix commandements" ou à "Ben Hur", pas à une salle à manger avec une cafetière !

Quand au score de Morriconne, si il est sympa, il aurait probablement pu être réalisé par un autre compositeur, même si ça aurait évidemment moins claqué sur l’affiche !

Le film est évidement très bavard, avec une première partie interminable dont on aura probablement beaucoup de mal à se souvenir 2 ou 3 jours après avoir vu le film.

Les premiers films de Tarantino était remplis des scènes de dialogues savoureuses et de scènes extrêmement marquantes. Mais celà, ça commence sérieusement a dater !

Des dialogues ou des scènes "cultes" dans "Boulevard de la mort", "Inglorious Basterds" voir même le pourtant très sympa Django Unchained ?

Hum, pas vraiment, et c'est pas avec The Hatefull Eight que ça va s'arranger ! (Samuel L Jackson avec les couilles explosées ? Ouai, bof ...) et ce malgré une seconde partie nettement plus corsée que le première ou il était assez difficile de ne pas s'endormir ! (A part lors de ses 5 dernières minutes qui pour le coup risquent tout de même de marquer les spectateurs ! :D)

On a évidement droit a des fulgurances de violence dont Tarantino est coutumier mais qui n'impressionneront réellement que le grand publique, à priori peu habitué a voir des têtes exploser en gros plan ou voir des mecs gerber du sang comme dans "Cabin Fever" !

Ah, et sinon, faudra m'expliquer pourquoi, 5 minutes avant la fin du film, un redneck admirateur des confédérés se prends soudain d'affection d'un noir tueur de sudistes ?

Bref, comme souvent avec Tarantino on sent comme une certaine paresse par rapport a ce que le film aurait pu être si ce dernier était un peu moins convaincu de son génie et avait un peu plus bosser des petits trucs comme, hum, le scénario, le rythme, la caractérisation des personnages ou encore des dialogues supposes encore aujourd'hui être sa marque de fabrique et marquer les esprits !

"The Hateful Eight" n'en demeure pas moins un bon petit western plutôt sympa a suivre si on a bien pris soin de prendre une grande tasse de cafe avant !

Se rappeler la bande annonce de "The Revenant" (Film dont je ne connais même pas le nom du real !) juste après avoir vu "The Hateful Eight" permet cependant de mesurer la différence entre une sorte d'objet hype comme l'est un peu tout film de Tarantino et un vrai film classique plein de promesses ! :)

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Manolito » dim. janv. 17, 2016 12:08 am

Je n'ai pas vu le film, mais j'ai des amis qui ont été le voir au Gaumont Marignan et il faut savoir que la projection 70mm se fait hélas sur un écran argenté (pour 3D passive, comme c'est souvent le cas dans les grandes salles Gaumont et UGC), ce qui distord les couleurs, la lumière, les blancs scintillent, etc... Pour une séance qui se veut "prestige", c'est dommage...

Avatar de l’utilisateur
hitcher
Messages : 1083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 3:47 am
Localisation : sur la route d'Amboy

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par hitcher » dim. janv. 17, 2016 1:53 am

Je te remercie, ça me console de ne pas pouvoir y aller.
C'est vrai qu'un écran métallisé ce n'est pas l'idéal.
Du coup j'attendrai la sortie vidéo pour découvrir le film.
Image

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20922
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Manolito » dim. janv. 17, 2016 9:28 am

Enfin bon, il passe dans d'autres salles quand même, même si ce n'est pas en 70mm, c'est toujours mieux qu'en vidéo hein. Aucun MK2 n'a d'écran métallisé à Paris par exemple...

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 2143
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par fiend41 » dim. janv. 17, 2016 3:33 pm

j'ai lu certains échos se plaignant justement de tout cet attirail dédié 3d et Atmos mais mal mis en oeuvre dans les cinémas de soi disant prestige..

Avatar de l’utilisateur
hitcher
Messages : 1083
Inscription : ven. avr. 30, 2004 3:47 am
Localisation : sur la route d'Amboy

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par hitcher » dim. janv. 17, 2016 4:28 pm

Manolito a écrit :Enfin bon, il passe dans d'autres salles quand même, même si ce n'est pas en 70mm, c'est toujours mieux qu'en vidéo hein.
Bof.
Ca fait longtemps que je ne vais plus au ciné (coûts + nuisances en hausse, pour une qualité en baisse).
J'étais prêt à sortir de ma tanière pour voir le film en 70mm, mais si c'est pour le voir en numérique, ça sera très bien chez moi (j'ai un écran de bonne taille).
Image

bluesoul
Messages : 4357
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par bluesoul » lun. janv. 18, 2016 2:44 am

Quand on parle de 70 mm, on pense a "Laurence d'Arabie", "Les dix commandements" ou à "Ben Hur", pas à une salle à manger avec une cafetière !
Y en a toujours des qui ont pas compris que c'etait un hommage aux films de F3 mal meubles. :mrgreen: :arrow:

Ajout: Au passage, le pitch (des gens TREs differents coinces dans une auberge isolee et perdue dans un paysage enneige, le tout soutenu par un danger latent) ne vous fait pas penser (tout proporsion gardee :wink: ) a l'Auberge Rouge (1951)?
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Avatar de l’utilisateur
Dragonball
Messages : 12423
Inscription : ven. déc. 17, 2004 8:43 pm
Localisation : Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par Dragonball » lun. janv. 18, 2016 8:19 pm

bluesoul a écrit : Ajout: Au passage, le pitch (des gens TREs differents coinces dans une auberge isolee et perdue dans un paysage enneige, le tout soutenu par un danger latent) ne vous fait pas penser (tout proporsion gardee :wink: ) a l'Auberge Rouge (1951)?
Tout à fait !

bluesoul
Messages : 4357
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: The Hateful Eight - Quentin Tarantino (2015)

Message par bluesoul » mar. janv. 19, 2016 2:08 am

OK, la ca fait peur! :D

Le prochain projet de QT, c'est quoi, un remake non-avoue de Don Camillo, Du Gendarme de Saint-Tropez ou du Baltringue, mais avec des tunnels de dialogues, de l'ultra-violence, du sexe et de la dope (ca fait plus vendeur que "based on the French comedy classic"? :lol: :arrow:
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Répondre